Andalousie

Visiter la province de Jaén en Andalousie : Baeza, Úbeda et Jaén

L’Andalousie ce n’est pas que le triangle d’or formé par les villes de Grenade, Cordoue et Séville. C’est aussi des lieux plus insolites comme des parcs naturels (Torqual de Antequerra, Sierra de Grazalema, Sierre de las Nieves…), des villages blancs ou la province de Jaén, à l’est de la région. Plutôt délaissé par les touristes, ce territoire abrite deux villes reconnues pour leurs trésors de la Renaissance : Úbeda et Baeza. Véritables témoignages des XVIème et XVIIème siècles, les villes recèlent d’églises, palais et autres édifices de cette période. On découvrira alors l’Andalousie autrement, en dehors des sentiers battus. 

La province de Jaén

Jaén se trouve à environ une heure et demie de Cordoue et à une heure de Grenade. Jouissant d’une position stratégique à l’époque de la reconquête par les rois catholiques du territoire envahi par les Maures, entre l’Andalousie et la Castille, la région fut le siège de nombreuses batailles. A la fin de la guerre, à la Renaissance, de nombreux monuments y furent construits, encore visibles aujourd’hui. 

Surnommées respectivement la reine et la dame par Antonio Machado, un célèbre poète espagnol, ce n’est pas pour rien qu’Úbeda et Baeza sont classées au patrimoine mondial de l’Unesco.

Visiter la ville de Baeza, la dame

Baeza se situe à 50 kilomètres de Jaén. Construite à 700 mètres d’altitude, la ville offre une vue dégagée sur les champs d’oliviers, éléments de base de la cuisine méditerranéenne, et donc qui poussent à foison dans la région.

Parmi les splendeurs de la Renaissance, on y verra :

  • La cathédrale, construite sur une mosquée. Son style est à la fois gothique avec la porte de la Luna qui date du XIIIème siècle et Renaissance avec sa façade ;
  • Le palais de Jabalquinto et le séminaire San felipe Neri où siège l’université internationale d’Andalousie. On remarquera de l’extérieur sa jolie façade et de l’intérieur son patio de la Renaissance, son cloitre marquant le passage de le Renaissance au baroque et son escalier du même style. Toute cette partie est ouverte au public gratuitement ;
  • L’ancienne université, construite au XVIème siècle, où Antonio Machado donna des cours de français. On peut encore voir sa salle de classe avec tous les objets et mobiliers datant du début du XXème siècle. Le rez-de-chaussée du bâtiment se visite gratuitement.
  • La place du Populo avec plusieurs tronçons du rempart historique, les anciennes audiences civiles et les greffes publics, les abattoirs à l’arrêt et la fontaine au lion.

Question pratique, il est possible de se garer juste à côté du centre historique pour 50 centimes de l’heure (et de trouver des toilettes dans l’ancienne université).

Visiter la ville d’Úbeda, la reine

A 8 kilomètres de Baeza se trouve Úbeda, aussi entourée de champs d’oliviers. Un de ses monuments les plus connus est l’hôpital de Santiago, légèrement excentré par rapport au centre historique (à 10 minutes à pieds).  L’hôpital de Santiago est considéré comme l’escurial andalou (l’escurial est un grand complexe abritant un monastère, un musée, un palais et une bibliothèque, à 45 km de Madrid). Il abrite aujourd’hui un centre culturel et se visite gratuitement. L’hôpital mérite le détour rien que pour le plafond de son dôme, magnifiquement décoré.

Un peu plus loin, dans le centre historique, on pourra se promener le long de l’ancienne muraille pour avoir une belle vue sur le quartier Alfarero et les champs d’oliviers. La balade nous emmène à la découverte de beaux palais et de charmantes maisons : 

  • Le palais Vasquez de Molina construit au XVIème siècle. Il est aussi appelé palais de las Cadenas en raison des chaines en fer entre les colonnes de l’entrée principale. Il abrite aujourd’hui l’hôtel de ville ;
  • Le palais del Dean Ortega, construit au XVIème siècle qui accueille un parador national de tourisme (hôtel de luxe) ;
  • Le palais Vela de los cabos, construit au XVIème siècle ;
  • La casa Mudejar construite au XVème siècle qui abrite aujourd’hui le musée archéologique.

Visiter la ville de Jaén

La ville de Jaén est à chemin entre les deux villes d’Úbeda et de Baeza d’un côté et de Grenade de l’autre. C’est donc l’endroit idéal pour faire une pause sur le chemin, et nous avons choisi d’y passer une nuit lors de notre road-trip en Andalousie

Un des endroits que nous avons préférés est les bains arabes, construits au XIème siècle. Ils se trouvent dans les sous-sols du palais de Villardompardo. D’une surface de 450 mètres, il s’agit des plus grands bains arabes d’Europe et des mieux conservés. Le palais, qui fut construit au XVIème siècle fut utilisé au XVIIème et XVIIIème siècles comme banque puis comme hôpital des femmes. Il abrite aujourd’hui un centre culturel ouvert du mardi au samedi de 9h à 22h et les dimanches de 9h à 15h. On peut aussi y voir le musée d’art naïf « Manuel Moral » et le musée d’arts populaires et des coutumes. A côté de la cafeteria se trouve une terrasse panoramique permettant de voir la ville Jaén et sa région. L’entrée du palais de Villardomprado est gratuite. Pour en savoir plus, consultez le site des bains arabes.

Autre attrait de Jaén :  sa cathédrale, construite sur une ancienne mosquée, à partir de 1249 et consacrée en 1724. La visite est, comme dans beaucoup de lieux de culte en Andalousie, payante : compter 5€ pour un adulte et 2€ pour les retraités.

Enfin, nous avons beaucoup aimé le château de Santa Catalina et son belvédère. D’origine arabe, il fut modifié et agrandi après la reconquête. En raison de sa situation privilégiée, il joua un rôle important pendant la guerre entre Maures et Catholiques puis pendant la guerre d’indépendance d’Espagne, guerre entre la France de Napoléon et l’Espagne qui dura de 1808 à 1814. Une grande partie du bâtiment fut modifiée pour accueillir un parador de tourisme (hôtel de luxe) mais il est toujours possible de visiter une partie de l’ancien château. Un belvédère permet d’avoir une vue dégagée sur la ville de Jaén et sa région. L’entrée du château coute 3€ par personne et est gratuite le mercredi après-midi. Pour en savoir plus, consultez le site du château de Santa Catalina.

Question pratique, il est possible de se garer gratuitement dans le centre-ville de Jaén vers le centre culturel/bains arabes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *