Andalousie

Visiter Grenade en deux jours

Nous avons passé deux jours à Grenade lors de notre road-trip en Andalousie. Alors forcément on a déjà consacré presque une journée à la visite de l’Alhambra, ce site historique mythique et incontournable. On a aussi fait pas mal de visites dans le quartier de l’Albaicin (maisons typiques andalous, bains arabes…). En fait, comme on a un peu galéré pour acheter des places pour l’Alhambra, on s’est retrouvé avec des billets Dobla de Oro comprenant plein d’autres visites pas très intéressantes au final mais on voulait en avoir pour notre argent après avoir galéré à acheter des places… Le reste du temps, on s’est promené dans les rues et ruelles de la ville, surtout à la découverte du quartier historique et de l’Albaicin.

Se repérer dans Grenade

La visite de Grenade se fait par quartier tant il y a à voir dans le centre-ville. L’Alhambra est d’ailleurs considérée comme un secteur à part entière. Elle se situe au centre de la ville. Aux pieds de ce site incontournable s’est développé le quartierRealejo, l’ancien quartier juif. Au nord, se trouve le quartier de l’Albaicin, un des plus vieux de la ville. Le quartier Sacromonte, après les murailles de l’Albaicin est quant à lui l’ancien quartier gitan. Le centre historique, avec la cathédrale, enfin, est à l’ouest. 

En apprendre en peu plus sur Grenade avant de commencer la visite

Grenade, au pied de la Sierre Nevada, abrite de nombreux trésors de l’architecture maure et de la Renaissance. Grand foyer culturel européen, elle attira nombre d’érudits, d’artisans et de savants sous l’époque des Maures entre 1238 et 1492, date à laquelle elle fut reprise après un long siège marquant ainsi la fin de la reconquête. Ville préférée des rois catholiques, de nombreux monuments furent construits pendant la Renaissance. Grenade garde ainsi en mémoire l’héritage Al-Andalous, de la Renaissance et de l’époque moderne.

Visiter l’Alhambra à Grenade

Le quartier de l’Alhambra, véritable cité à l’intérieur des remparts est le symbole de Grenade. Citadelle arabe la plus spectaculaire au monde, le début de sa construction remonte au IXème siècle. Elle n’était alors qu’une forteresse. Ce n’est que quand la dynastie nasride s’y installa au XIIIème siècle que de nombreux palais furent construits.

Le nom de l’Alhambra provient de « al hamra » qui signifie rouge en arabe. Il lui fut donné en raison de l’argile rouge utilisé pour sa construction.

L’Alhambra abrite plusieurs bâtiments 

Le palais nasride

Le palais nasride était autrefois le siège de la cour des sultans. Construit à partir du XIVème siècle, il est composé de 3 édifices :

  • El Mexuar qui servait de tribunal.  Il s’agit du plus vieux bâtiment de l’ensemble. La salle du Mexuar fut transformée en chapelle au XVIIème siècle ;
  • Le palais de Comares, construit autour du patio de los Arrayanes (cour des Myrtes). Le plafond de la tour de Comares fut détruit par un incendie au XIXème siècle et reconstruit à l’identique ;
  • Le palais des lions qui servait de zone réservée à la vie familiale. On y trouve le patio des lions constitué de 124 colonnes en son centre et sa fontaine qui repose sur 12 lions.

Le palais nasride est sans conteste le plus beau bâtiment à voir à l’Alhambra mais aussi le plus difficile d’accès ! Il est nécessaire de réserver l’heure de visite et de faire la queue pour y entrer.

L’Alcazaba

L’Alcazaba servait, avec les tours Bermejas, à défendre l’Alhambra contre les ennemis mais aussi en cas de soulèvements internes. Elle était prévue pour résister pendant de longues périodes en cas de siège. Il s’agit de la partie la plus ancienne de l’Alhambra puisqu’elle date du IXème siècle.

Le Généralife

Le Généralife était le lieu de détente des rois. Datant du XIIIème siècle, il comprenait une exploitation agricole. On peut y voir aujourd’hui des jardins ornementaux et des vergers. A l’époque, le Généralife se trouvait en dehors de l’enceinte. On y accédait depuis le Paseo de los Tristes. On y verra plusieurs patios dont le patio de la Acequia (cour du canal), le plus emblématique du Généralife. 

Le Palais de Charles Quint

Le palais de Charles Quint abrite aujourd’hui le musée des beaux-arts. On peut y accéder gratuitement en arrivant de la porte de la justice mais uniquement pour voir l’extérieur.  L’intérieur est payant.

Il s’agit d’un des monuments les plus récents puisqu’il fut construit à la Renaissance, sur un ancien palais. 

Accéder à l’Alhambra

On peut accéder à l’Alhambra en bus depuis le centre-ville (compter 1,20€ l’aller). A pieds, l’idéal est de venir depuis la cuesta de gomerez, à côté de la plaza nueva. On passera sous la porte des grenades, un plan se trouve à gauche de l’entrée. Il faut ensuite compter 10 minutes pour aller à la porte de la justice. Il est possible d’y entrer sans ticket mais à l’intérieur il faudra en avoir un pour visiter les bâtiments et accéder aux jardins. Pour récupérer les tickets ou en acheter, il faut se rendre à l’entrée principale. 

NB : j’ai trouvé tout le processus d’achat des tickets de l’Alhambra que j’ai écrit un article spécialement sur le sujet!

Visiter le quartier du centre historique et de la cathédrale de Grenade

La cathédrale de Grenade

Considérée comme la première église de style Renaissance d’Espagne, la cathédrale de Grenade fut construite en 1501 sur une mosquée. Sa construction, voulue par les rois catholiques Isabelle Ière de Castille et Ferdinand II d’Aragon dura près de deux siècles. Sa visite est payante : 5€ par personne, 2,5€ pour les étudiants de moins de 25 ans.

La chapelle royale

A côté de la cathédrale de Grenade se trouve la chapelle royale. Plus grande chapelle funéraire d’Espagne, elle abrite une crypte au sous-sol.

Construite au XVIème et XVIIème siècles, beaucoup de tombeaux qu’elle abritait autrefois furent transférés à l’Escurial vers Madrid. Il ne reste aujourd’hui que les tombeaux des rois catholiques ainsi que des parents de Charles V.

La chapelle se visite de 10h15 à 13h30 et de 15h30 à 18h30 (les dimanches de 11h à 13h30 et de 14h30 à 17h30). Le prix est de 4€ par personne mais la visite est gratuite le dimanche après-midi sur réservation préalable.

La Plaza Bib-Rambla

La plaza Bib-Rambla est une jolie place remplie de fraîcheur et de couleur grâce à ses kiosques à fleurs. A l’approche de noël, les fleurs laissent place aux jolies décorations de noël.

Le monastère San Jeronimo

Le monastère San Jeronimo, joyaux de la Renaissance fut construit par les rois catholiques.

Le corral del carbon

Le corral del carbon est un ancien caravansérail, c’est-à-dire une sorte d’auberge qui accueillait les marchands et les pèlerins. Construit au XIVème siècle, il accueille aujourd’hui des concerts et des spectacles de flamenco.

On peut y accéder gratuitement pour voir le bâtiment (seule la cour du rez-de-chaussée se visite). On peut aussi y récupérer les billets de l’Alhambra.

Le quartier de l’Albaicin

Le quartier de l’Albaicin se situe sur le flanc d’une colline, faisant face à l’Alhambra.

Quartier populaire, son dédale de ruelles abritait pendant l’occupation des Maures plus de 30 mosquées dont il reste aujourd’hui quelques éléments dans les églises bâties aux mêmes emplacements. Le quartier puise ses inspirations de l’architecture et de l’urbanisme arabe et méditerranéen avec ses petites ruelles et ses carmenes, maisons entourées de jardins.

Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, il s’agit d’un des plus vieux quartiers de Grenade. On y compte de nombreux belvédères comme le Mirador de San Nicolas qui offre une vue imprenable sur l’Alcazar. En face du mirador se trouve le jardin mirador de la mosquée, ouvert de 11h à 14h et de 16h à 19h.

La Casa del Chapiz

La Casa del Chapiz est composée de deux maisons arabes datant du XVIème siècle. La maison possède un jardin à la française et une jolie vue sur l’Alhambra. Elle se situe à la limite entre le quartier Albaicin et le quartier Sacromonte. L’entrée est de 2,25€ par personne.

La maison est ouverte tous les jours :

  • De 10h à 20h du 15 mars au 14 octobre ;
  • De 10h à 18h du 15 octobre au 14 mars.

L’entrée à la Casa del Chapiz est incluse dans le ticket dobla de oro.

Le palais Dar al-Horra

Le palais Dar al-Horra, construit au XVème siècle, fut utilisé comme résidence pour la mère de Boadbil, le dernier sultan. Comme dans tous les bâtiments de style nazrie, la maison est construite autour d’un patio central.

Le palais est ouvert tous les jours :

  • De 10h à 20h du 15 mars au 14 octobre ;
  • De 10h à 18h du 15 octobre au 14 mars.

L’entrée au palais Dar al-Horra est incluse dans le ticket dobla de oro.

La Casa Morisca de Horno de Oro

Construite au XVème siècle, la Casa Morisca de Horno de Oro s’articule autour du patio et du bassin central. Des transformations entreprises au XVIème siècle font d’elle un exemple d’architecture islamique et espagnole.

La maison est ouverte tous les jours :

  • De 10h à 20h du 15 mars au 14 octobre ;
  • De 10h à 18h du 15 octobre au 14 mars.

L’entrée à la Casa Morisca de Horno de Oro est incluse dans le ticket dobla de oro.

La Casa de Zafra

La Casa de Zafra est une maison typique hispano-musulmane des XIVème et XVème siècles qui a conservé des peintures murales datant de cette époque. Son intérieur est consacré à la présentation de la ville de Grenade et au quartier de l’Albacin.

L’entrée est gratuite. Le bâtiment est ouvert tous les jours :

  • De 10h à 17h du 15 septembre au 31 mars
  • De 9h30 à 14h30 et de 17h à 21h du 1er avril au 14 septembre

La Casa de Castril

La Casa de Castril est un exemple de l’architecture de la Renaissance du XVIème siècle. La maison abrite aujourd’hui le musée archéologique.

La carrera del Darro

La carrera del Darro est une rue qui part de la Plaza Nueva et qui longe la colline de l’Alhambra. Elle est parallèle à un ruisseau traversé par des petits ponts dont certains ont plusieurs siècles.  Il s’agit d’une des plus vieilles rues de Grenade. 

Les bains arabes

Les bains arabes datent de la fin du XIème siècle. Ils comptent parmi les plus grands, les plus anciens et les mieux conservés d’Espagne. A noter l’éclairage par de petites ouvertures dans le toit en forme d’étoiles.

Les bains arabes sont ouverts :

  • De 10h à 17h du 15 septembre au 30 avril ;
  • De 9h30 à 14h30 puis de 17h à 20h30 du 1er mai au 14 septembre.

L’entrée est gratuite le dimanche. Son prix est de 5€ et il inclut aussi la visite de de la Casa Morisca de Horno de Oro et du palais Dar-al-Horra. L’entrée aux bains arabes est incluse dans le ticket dobla de oro.

PS : Une petite précision s’impose quant à toutes ces visites dans le quartier de l’Albaicin! Si je n’avais pas été obligé d’acheter le ticket dobla de oro pour visiter l’Alhambra (car il ne restait plus de « places classiques »), je n’aurais pas fait toutes ces visites ! J’ai trouvé que toutes les maisons typiques visitées se ressemblaient ! En conséquence, en visiter une c’est toutes les visiter. Et tant qu’à faire, autant visiter celle qui est gratuite : la Casa de Zafra. Quant aux bains arabes de Grenade, ils ne valent pas les bains arabes de Jaen qui, en plus, se visitent gratuitement ! Tant qu’on est en mode économe et bons plans, j’ai fait un petit article sur toutes les visites gratuites en Andalousie (il n’y a pas de petites économies quand on voyage 🙂

Visiter le quartier Realejo à Grenade

Le quartier Realejo est situé aux pieds de l’Alhambra. Il s’agit de l’ancien quartier juif.

On y trouve plusieurs bâtiments comme :

  • La Corrala de Santiago, maison typique du XVIème siècle ;
  • La placeta de la puerta del sol, un belvédère avec son lavoir ;
  • La fondation Rodriguez-Acosta qui mérite le détour tant pour son architecture que pour ses jardins ;
  • La Carmen de los Martires, maison typique andalouse entourée de jardins. Son jardin est un des plus romantiques de Grenade et le lieu de mariage idéal pour ceux qui en ont les moyens. Située sur la colline Sabika, elle surplombe la ville. Elle est composée d’un jardin à la française, d’un jardin à l’anglaise, d’une palmeraie, d’un jardin paysagiste et d’un patio nasride. La légende veut que les martyres chrétiens y fussent détenus, d’où son nom.

Visiter le quartier Sacromonte 

Le quartier Sacromonte est l’ancien quartier des Gitans. Berceau du flamenco, on peut encore voir certains spectacles dans les maisons troglodytiques typiques du quartier.

Avec ses maisons blanches, ses rues en pente et ses figuiers de barbarie, c’est le quartier idéal pour se détendre dans un de ses nombreux bars et restaurants tout en admirant la vue sur l’Alhambra.  

Quelques infos pratiques pour visiter Grenade

Nous avons visité Grenade au cours de notre road-trip en Andalousie mais c’est aussi une destination qui se prête très bien à un week-end de deux jours (ou encore mieux de trois ou quatre jours).

Petit conseil avant de partir : je tiens à préciser que la ville est située en altitude, certes modérée avec ses 738 mètres, mais j’ai noté un contraste plutôt saisissant au niveau de la température avec le reste de l’Andalousie. Sans compter que nous avions un logement dépourvu du moindre radiateur (à ce qu’il parait c’est commun en Andalousie) et que nous avons du demander à notre propriétaire Airbnb de nous en fournir un tellement nous avions froid. 

Enfin, si comme nous vous venez en voiture, vous pourrez trouver des places de stationnement gratuites du côté de l’hôpital universitaire San Cecilio, à une quinzaine de minutes à pied du monastère de San Jeronimo. Il faut sinon compter environ 20€ la journée dans les parkings privés. Toujours en ce qui concerne les bons plans : l’entrée des bains arabes est gratuite le dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *