Andalousie

Que faire dans la Sierra de Grazalema ?

La sierra de Grazalema se trouve entre les provinces de Cadix et de Malaga en Andalousie. La région est connue pour ses nombreuses forêts de sapins et pour être un des endroits les plus pluvieux d’Espagne (2 mètres par an). C’est en effet ici que les nuages chargés d’eau depuis l’océan Atlantique rencontrent les montagnes. De formation calcaire, le parc est parsemé de gorges, rivières, cavités et galeries souterraines. Avec un relief variant de 600 à 1600 mètres, on y trouvera une faune et une flore variée. Il n’est pas rare de voir de nombreuses espèces d’animaux au détour d’une randonnée (vautours et autres oiseaux, reptiles, amphibiens, bouquetins et autres mammifères…).

J’y suis allée lors de mon road-trip en Andalousie. Nous avons passé deux jours à Malaga avant de prendre la route pour Ronda et de séjourner deux nuits dans la Sierra de Grazalema. Le parc naturel nous a charmé. Il combine à merveille paysages naturels et beaux petits villages blancs typiques. Un vrai coup de cœur…

Découvrir les particularités du parc de la Sierra de Grazalema

Le parc naturel de la Sierra de Grazalema est connu pour certaines particularités : 

  • La Garganta Verde, une gorge de 400 mètres. Elle se situe du côté de Zahara de la Sierra, dans le nord du parc. Attention, il est nécessaire d’obtenir une autorisation et d’avoir du matériel adéquat pour s’y rendre. L’accès y est aussi limité en été en raison des risques d’incendie ;
  • Le complexe Hundidero-Gato, la plus grande grotte d’Andalousie avec ses nombreuses chauves-souris ;
  • La cueva de la Pileta avec ses vestiges de la préhistoire. A 30 minutes de Ronda, on y verra des peintures rupestres et des galeries avec des formations diverses. Découverte en 1905, elle abrite aussi le Cristal Lake, un lac souterrain.

Des randonnées dans le parc Sierra de Grazalema

Les amoureux de nature pourront faire de nombreuses randonnées dans le parc Sierra de Grazalema. Le point de chute des randonneurs est la ville de Grazalema. Toutes les randonnées sont plutôt bien décrites lors du départ. La durée, le nombre de kilomètres et la difficulté sont renseignés. En général, il faut prévoir légèrement moins longtemps que ce qui est indiqué. En voici quelques-unes :

  • Pic El Torreon : le départ est entre Grazalema et Benamahoma. C’est une randonnée qui grimpe beaucoup car on arrive à un sommet à 1 654 mètres de haut. La vue est la mesure de l’ascension ! Il faut compter 3h pour arriver au sommet ;
  • Cerro de Coros : le départ est à Puerto de las Palomas (mirador) entre Zahara de la Sierra et Grazalema.  La randonnée offre une vue sur le lac de Zahara. La boucle dure 2 heures ;
  • Llano del Rabel : le départ est à Puerto de los Acebuches (mirador)entre Zahara et Grazalema. Le chemin est assez plat et forme une boucle de 7 kilomètres à travers la forêt de Pinsapos ;
  • Salto del Cabrero : le départ se fait dans le haut de Grazalema. Il faut compter 3 à 4h et 7,2 kilomètres pour l’aller ;
  • Caminero de los Charcones : le départ de fait dans le haut de Grazalema. Il faut compter 30 minutes pour 1,8 kilomètres de chemin ;
  • Puerto de las Presillas : le départ se fait dans le haut de Grazalema. Il faut compter 2 heures pour l’aller et 4,3 kilomètres ;
  • Llanos del Endrinal : le départ se fait dans le haut de Grazalema. Il faut compter 2 heures pour une boucle de 4 kilomètres.

Arpenter les villages blancs de la Sierra de Grazalema

Les villages blancs sont des villages typiques d’Andalousie. Souvent dans les terres, ces bourgs agricoles ont su conserver l’héritage des Maures avec les murs blanchis à la chaux et les rues sinueuses. Le parc de la Sierra de Grazalema en compte de nombreux, disséminés aux quatre coins. Un de ceux que nous avons préféré est celui de Zahara de la Sierra, construit à flanc de montagne et dominant le lac formé par le barrage Zahara-El Gastor. La ville conserve de l’époque de l’occupation musulmane des donjons datant du XIIIème siècle, offrant une vue panoramique sur la région. Nous avons aussi beaucoup aimé El Gastor, à taille humaine, proche de notre logement pour ces deux jours.

La Sierra de Grazalema est d’ailleurs traversée par la fameuse route des villages blancs, un tracé de 250 kilomètres au cœur de l’Espagne rurale allant d’Arcos de la Frontera à Setenil de las Bodegas.

Que faire dans le parc Sierra de Grazalema : notre expérience

Nous sommes arrivés dans la Sierra de Grazalema en fin d’après-midi après avoir visité Ronda (un incontournable en Andalousie). On a pas mal galéré pour trouver le logement, situé près d’El Gastor. Le chemin pour y arriver était assez chaotique mais on y est arrivé.

Le lendemain, première visite : le village de Zahara de la Sierra. On s’y est promené pendant une heure et demi. Il s’agit d’un village blanc typique d’Andalousie. La vue depuis le sommet du château (en ruine) est magnifique. On y découvre le lac Zahara El Gastor qui, à l’époque où on y est allé (novembre), était assez bas.

On a repris la voiture direction le village de Grazalema pour faire une randonnée. On avait prévu de faire Pic El Torreon mais avec 3 heures pour atteindre le sommet, et comme on avait déjà pas mal marché, on s’est finalement rabattu sur une randonnée plus courte de 2 heures! Et là, alors qu’on marchait tranquillement, on est tombé (presque nez à nez) avec un bouquetin!! 

Après cette bonne balade, on est reparti dans notre logement avec un petit détour par El Gastor pour aller prendre un verre. Le village, de la couleur blanche des villages andalous, est très joli.

On est reparti le lendemain pour Cadiz. On aurait pu rester beaucoup plus longtemps dans le parc pour faire des randonnées mais un road-trip chargé nous attendait. (Si vous aimez les balades, je vous conseille de dormir vers le village de Grazalema. A El Gastor on était un peu excentré du reste). 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.