Thailande

Organiser son voyage en Thaïlande

Un voyage en Thaïlande se prépare et demande une certaine organisation ! Quand partir ? Que prendre avec soi ? Quelles sont les démarches administratives à réaliser ? Quelle est la devise du pays ?  Quel est le décalage horaire entre la Thaïlande et la France ? Et surtout, que visiter en Thaïlande ? Faire un road-trip ? Voyager en bus ou en train ? Visiter l’intérieur du pays ou profiter des plages paradisiaques ? Combien de temps partir ? Voici les réponses à toutes ces questions.

Quand partir en Thaïlande ?

La meilleure période pour partir en Thaïlande est de novembre à avril c’est-à-dire pendant la saison sèche. La saison des pluies va de mai à novembre.

En ce qui me concerne, j’y suis allée en avril, c’est-à-dire juste à la fin de la saison sèche. Nous n’avons presque pas eu de pluie même si on commençait à ressentir une certaine humidité à certains endroits. La fin de la saison sèche n’est toutefois pas l’idéal en termes de végétation : les paysages ne sont pas encore luxuriants et les rizières sont asséchées. 

Que faut-il emporter en Thaïlande ?

Dans sa valise pour la Thaïlande, il faut penser à prendre :

  • Un adaptateur même si la plupart des hôtels ont des prises adaptées aux appareils européens, on ne sait jamais ;
  • Un masque et un tuba ;
  • Des chaussures de marche ou de randonnée ;
  • Un tee-shirt qui couvre les épaules et un pantalon qui couvre les genoux afin de pouvoir entrer dans les temples ;
  • Une casquette ou un chapeau ;
  • Des lunettes de soleil ;
  • De la crème solaire ;
  • Une lampe de poche (il nous est arrivé de dormir chez l’habitant ou sur un hôtel flottant n’ayant ni l’un ni l’autre d’électricité).

Quelles sont les démarches à réaliser pour partir en Thaïlande ?

Avant de partir en Thaïlande, il faut s’assurer que son passeport est encore valable 6 mois après le départ. Le visa touristique, à faire sur place, est obligatoire pour tous les séjours de plus de 30 jours. Pour les séjours de moins de 30 jours, il n’est pas nécessaire.

Comment se déplacer en Thaïlande ?

Le réseau de transport est assez développé avec des vols internes, un réseau ferroviaire qui dessert les principaux sites touristiques et des routes en bon état. Pour les longs trajets, il est ainsi possible de prendre l’avion, le train (il existe même des trains couchettes) ou le bus, même si le confort est moindre que dans des trains.

Autre possibilité : louer une voiture avec ou sans chauffeur. Il faut toutefois faire attention si vous conduisez : la conduite des Thaïlandais peut parfois être assez sportive. Pour les plus petits trajets, il est possible de prendre le taxi ou le tuk-tuk. En ce qui nous concerne, nous avons choisi l’option voiture + chauffeur pour la première partie du voyage (road-trip de Bangkok à Chiang Rai) et nous nous sommes débrouillés par nos propres moyens pour le sud (Phuket et les îles de Koh Phi Phi et Koh Lanta). 

Que faut-il savoir quand on part en Thaïlande ?

La monnaie en Thaïlande est le baht : 1€ est égal à 36 baths. Les bureaux de change sont nombreux dans le pays. Il est aussi possible de retirer directement dans les distributeurs. Au niveau du décalage horaire, la Thaïlande a 5 heures d’avance en été, et 6 heures en hiver, avec la France. 

Que visiter en Thaïlande ?

Il y a tant de choses à voir qu’il est difficile de répondre avec précision. Tout dépend de ce que vous recherchez. Si vous êtes plutôt nature, alors c’est plus dans le nord qu’il faut aller comme à Chiang Mai. De nombreuses randonnées dans les collines avoisinantes peuvent être réalisées.

Si vous êtes plus patrimoine culturel et historique, alors visitez les temples de Bangkok et tous les sites entre la capitale et Chiang Mai (Ayutthaya, Sukhothai, Lopburi…).

Si vous êtes plus mer, allez plutôt dans le Sud comme à Koh Lanta et Koh Phi Phi, pour profiter des plages et eaux paradisiaques.

D’ailleurs, nous avons choisi de faire un « condensé des trois thématiques » et de mêler découvertes du patrimoine, randonnées dans le nord et dans le parc d’Erawan dans la province de Kanchanaburi ainsi que plage dans le sud pour finir le séjour. 

Voici un rapide aperçu de notre itinéraire en Thaïlande : nous avons atterri à Bangkok, puis nous y avons passé quelques jours. Il y a de très beaux temples à voir mais nous ne voulions pas trop nous y attarder car nous préférions passer plus de temps en dehors des villes.

Après Bangkok, direction la province de Kanchanaburi en passant par le marché flottant de Damnoen Saduak, avant de revenir presque sur nos pas pour rejoindre Ayutthaya et de remonter vers Chiang Mai par étape (Ayutthaya, Sukhothai, Lopburi, Lampang…)

Après avoir passé quelques jours à Chiang Mai, nous avons découvert le triangle d’or et nous sommes partis dans le sud à Phuket, Koh Phi Phi et Koh Lanta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.