City guide,  Nouvelle-Aquitaine

Découvrir Saint-Emilion en une journée

Saint-Emilion est un incontournable si vous êtes en vacances dans la région de Bordeaux ou dans l’ouest de la Dordogne et du Périgord. Au cœur du Libournais, Saint-Emilion se situe à 10 kilomètres de Libourne, à 45 de Bordeaux et à 60 de Bergerac. Cité médiévale de 2 000 habitants, elle voit passer près d’un million de touristes chaque année. Construite sur un rocher calcaire et entourée de collines viticoles, les visiteurs pourront se promener dans ses ruelles avant de déguster son vin. 

Découvrir le vin de Saint-Emilion

Le vignoble de Saint-Emilion, de près de 8 000 hectares et comprenant près de 800 propriétés viticoles, appelées châteaux, se répartie en deux appellations :

  • Saint-Emilion AOC ;
  • Saint Emilion Grand cru.

Le Saint-Emilion grand cru est ensuite classé en :

  • Premier grand cru classé A : 4 châteaux bénéficient de cette appellation parmi lesquels les plus connus sont le château Angelus et le château Cheval blanc. Toutefois, le vin le plus cher du bordelais n’est pas un Saint-Emilion mais un Château-Pétrus, un Pomerol, petit village à proximité de Saint-Emilion ;
  • Premier grand cru classé B avec 14 châteaux.

La différence entre Saint-Emilion et Saint-Emilion AOC réside dans le rendement et le temps d’élevage (il s’agit du temps en chai à ne pas confondre avec le vieillissement en cave). Le rendement est limité à 40 hl/ha pour le grand cru et l’élevage est de 12 mois.

Les vins de Saint-Emilion sont un assemblage de plusieurs cépages dont les trois principaux sont :

  • Le merlot (60%) ;
  • Le cabernet franc (30%) ;
  • Le cabernet sauvignon (10%).

Le vignoble de Saint-Emilion, « exemple remarquable d’un paysage viticole historique qui a survécu intact » est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Visiter les caves de Saint-Emilion

Impossible donc d’aller à Saint-Emilion sans faire une dégustation de vin. Certaines dégustations sont payantes, d’autres gratuites. Il est possible de faire une promenade avec l’office de tourisme. Au prix de 11€ par personne pour une durée de deux heures, on y apprendra la culture de la vigne et la fabrication du vin. On visitera ensuite un domaine viticole où l’on découvrira les caves pour finir par une dégustation.

C’est ce que nous avons choisi de faire car on ne voulait pas faire une visite par nous-même. J’ai toujours été assez mal à l’aise avec les visites gratuites car forcément, en retour, on se sent obligé d’acheter du vin même s’il ne nous plait pas forcément. Avec la visite de l’office de tourisme, on est en groupe et donc plus nombreux mais au moins, on se sent plus libre de ne pas acheter de vins.

Outre son vignoble, Saint-Emilion est aussi réputée pour sa gastronomie (foie gras, macarons et cannelés de bordeaux).

Découvrir le village de Saint-Emilion

L’originalité de Saint-Emilion tient à sa conception avec d’un côté la ville basse et de l’autre la ville haute. Des petites ruelles pavées permettent de passer d’un quartier à un autre de la ville. Attention toutefois à vous équiper en conséquence : baskets sont de rigueur ainsi que porte-bébé à préférer à la poussette.  

Le village était originellement une cité médiévale dont la construction débuta sur un monastère du VIIème siècle. Au détour des ruelles tortueuses, on pourra admirer certains vestiges de cette époque comme : 

  • La tour du Roi, donjon citadelle construit en 1237 sur ordre d’Henri III. Édifiée sur deux étages, la cavité souterraine permet de se rafraichir avant de gravir les quelques 200 marches qui permettent d’atteindre le sommet offrant un point de vue sur la ville. Compter 1,5€ l’entrée par personne (5€ pour une famille) ;
  • L’église monolithe, ancienne église du XIème siècle, creusée dans la roche. Pour la petite histoire, il a fallu extraire 15 000m3 de roche pour la construire (attention : elle ne se visite qu’avec un guide) ;
  • Le cloître des cordeliers, construit au XIIIème siècle, qui renferme des caves souterraines ;
  • Le palais des archevêques ;
  • Les restes de fortifications.

Découvrir Saint-Emilion autrement

Forcément, avec 3 millions de visiteurs qui fréquentent les lieux chaque année, il existe une multitude de façons de découvrir Saint-Emilion et les expériences sympas, voire insolites, ne manquent pas.

L’office du tourisme propose par exemple une visite des souterrains. Il faut dire que le sous-sol du village est un vrai gruyère : 200 km de galeries y sont creusées. On y découvrira alors l’ermitage de Saint-Emilion. C’est ici, dans cette grotte formant un abri naturel, que le fondateur de la ville, Saint-Emilion, vint s’installer. On passe ensuite à la visite des catacombes puis de l’église monolithique, la plus grande église souterraine d’Europe. Le clocher est ainsi situé dans la ville haute et l’entrée dans la ville basse. 

N’hésitez pas non plus à vous écarter de Saint-Emilion pour visiter les châteaux de la région. Le site de l’office de tourisme répertorie pas moins de 136 châteaux à visiter dans le coin. Il faut dire que les propriétés viticoles de la région sont petites et font entre 5 et 8 hectares. La visite est l’occasion de s’approcher des vignes, d’en savoir plus sur la fabrication du vin, de rencontrer les vignerons et de déguster leur breuvage. 

Libre à vous de choisir le château qui vous convient en fonction du budget que vous voulez y mettre mais aussi de l’appellation. 

Enfin, si vous êtes fervent amateur de vins et de grands crus, vous pourrez emprunter la Route du Vin de Bordeaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.