Amérique du Nord

Visiter Washington en 3 jours

Sur un quasi-coup de tête, j’ai décidé de partir seule aux États-Unis pour visiter les villes de la côte Est. Comme je n’avais pas envie de découvrir New York seule, j’ai choisi de visiter Washington et Philadelphie ainsi que Baltimore puisque mon avion repartait de là. Il faut dire aussi que j’avais un super bon plan pour partir : un avoir de 350€ obtenu grâce à un vol précédent en retard de plus de 3 heures. Avec des billets d’avion à 450€, le total m’a coûté 100€ ! J’ai choisi de visiter Washington en 3 jours complets, et donc 4 nuits sur place. J’ai trouvé que c’était le temps idéal pour découvrir l’essentiel. Et hasard du calendrier, je suis arrivée pile à la fin de la période des cerisiers en fleurs

Premier jour de visite à Washington : le National Mall (et tout ce qu’il y a autour)

Le National Mall, l’esplanade nationale en français, est un très grand parc où se trouvent des monuments emblématiques de Washington, si ce n’est des États-Unis. Il faut compter plus d’une journée pour tout visiter puisque j’y suis retournée le troisième jour pour découvrir les musées.

J’ai commencé la journée par la Maison-Blanche (je vous conseille d’y aller tôt pour ne pas croiser trop de monde). Avec le décalage horaire c’était top, j’étais levée à 6h tous les matins. Il est possible de faire tout le tour de la Maison-Blanche mais pas de visiter l’intérieur, en tout cas pour nous pauvres français.

Je suis ensuite redescendue du côté du National Mall où j’ai pu découvrir tous les monuments que l’on voit dans les films et séries américaines. Le premier que l’on découvre depuis la Maison-Blanche est le Washington Monument, un obélisque haut de 169 mètres. En allant du côté de la piscine à réflexion (reflecting pool), on arrive au Mémorial Lincoln, avec l’impressionnante statue de l’ancien président des États-Unis.

Je suis ensuite redescendue vers la rivière Potomac et le bassin Tidal pour remonter vers le National Mall. Dans le parc sont disséminés çà et là d’autres mémoriaux commémorant des événements ou des grands personnages de l’histoire américaine : le mémorial de la Seconde Guerre mondiale, de la guerre du Vietnam, le mémorial Martin Luther King, le monument Thomas Jefferson… Il y en a tellement que je ne les pas tous vu.

Tout au bout du National Mall trône le Capitole où siège le Congrès des États-Unis. Il est même possible de le visiter. Derrière ce majestueux bâtiment blanc au style néo-classique se trouve la bibliothèque du Congrès que l’on peut aussi visiter.

Clairement, en une journée on n’a pas le temps de découvrir tout ce qu’il y a à voir ici, notamment si on veut faire certains musées. C’est pourquoi j’y ensuite retournée

Deuxième jour : les quartiers Dupont-Circle, Georgetown, Adams Morgan, U Street et Shaw

Pour mon deuxième jour de visite de Washington, après avoir fait ce que j’appelle les « quartiers administratifs » avec les musées et les monuments symboliques de Washington, j’ai eu envie de changer d’ambiance en me baladant dans les quartiers un peu plus résidentiels. Premier quartier visité : U Street et Shaw le plus proche de l’endroit où je résidais. D’ailleurs, à ce sujet, je trouve vraiment ça dingue aux États-Unis de passer de quartiers assez chics à des quartiers plus craignos en quelques rues. L’endroit où je logeais était vers la gare, donc assez pratique pour prendre le bus pour aller à Philadelphie mais plutôt craignos…alors qu’à quelques pâtés de là, le style changeait totalement avec de belles maisons bien entretenues comme on les aime.

Pour en revenir aux visites, le quartier de U Street et Shaw est en réhabilitation depuis les années 90 alors qu’il était à l’abandon dans les années 70 et 80. On y verra de nombreuses œuvres street-art ainsi que l’université Howard, la meilleure université de tradition afro-américaine du pays. J’ai continué par le quartier Adams Morgan, assez animé le soir, mais pas trop en pleine journée. Puis, j’ai poursuivi par le quartier Dupont-Circle, un des quartiers les plus huppés de la ville. C’est ici que se situe de nombreuses ambassades et que résiderait le couple Obama. J’ai achevé ma balade par Georgetown en passant par le chemin de halage, malheureusement à sec, pour finir par l’université de Georgetown, à quelques pas du célèbre escalier que l’on peut voir dans le film l’exorciste.

PS : n’hésitez pas à regarder sur le plan ci-dessous tous les quartiers dont je parle, ainsi que les monuments du National Mall. 

Troisième et dernier jour de visite à Washington : le cimetière d’Arlington et les musées du National Mall

J’ai commencé mon troisième jour de visite par le cimetière d’Arlington. Il est vraiment immense et a tous les attributs des cimetières américains tel qu’on peut les voir dans les films : tout y était calme et paisible, avec de belles rangées de pierres tombales blanches.

En prime, on a une vue sur le Pentagone et le National Mall. Après y avoir passé une partie de la matinée, je suis retournée du côté du National Mall pour visiter quelques musées faisant partie du Smithsonian. Chose assez étonnante : les musées étaient gratuits ! Beaucoup d’expositions sont sponsorisées par des entreprises ou des personnalités, sans doute la raison pour laquelle l’entrée n’est pas payante. J’ai choisi d’en visiter trois :

  • Le musée de l’histoire des États-Unis : hyper bien conçu pour découvrir l’histoire du pays et n’en déplaise à Donald Trump, le musée fait la part belle à toutes les vagues d’immigration successives qui ont construit la nation américaine telle qu’elle existe aujourd’hui !
  • Le musée d’histoire naturelle, qui ne vaut pas nos chères galeries du Jardin des plantes mais qui abrite deux squelettes impressionnants de dinosaures trouvés dans le centre du pays ;
  •  Le musée de l’aéronautique, sans doute le plus impressionnant des trois, avec les objets volants en tous genres suspendus dans les grands halls.

Quelques points pratiques pour visiter Washington

J’ai rédigé un article détaillé sur la préparation d’un voyage à Washington mais je résume ici les points essentiels :

  •  Se déplacer à Washington : j’ai beaucoup marché que ce soit pour visiter le National Mall ou me promener dans les quartiers résidentiels. Mais quand on est fatigué et qu’on a passé la journée à crapahuter, rien ne vaut un bus ou un métro. Et pour aller à Arlington, il est nécessaire de prendre le métro. L’achat d’une carte est obligatoire pour le métro (soit la SmartTrip Card à créditer soit un pass à la journée ou sur plusieurs jours). J’ai choisi la première option. Elle peut aussi être utilisée dans le bus ;
  • Où loger : les quartiers les plus sympas pour dormir, d’après tout ce que j’ai pu lire et voir sont Dupont Circle, Georgetown et Arlington ;
  • Durée du séjour : un jour c’est trop court, quatre c’est un peu trop long, donc pour moi l’idéal est entre 2 et 3 jours ;
  • Se rendre au centre-ville depuis l’aéroport : il existe deux aéroports. Depuis l’aéroport international Washington-Dulles, il faut prendre une navette puis la ligne grise du métro ou la ligne de bus 5A. L’aéroport Ronald Reagan est quant à lui desservi par deux lignes de métro : la jaune et la bleue.
  • Formalités pour se rendre aux États-Unis : il est nécessaire de réaliser une demande ESTA.

Autres conseils : augmenter le plafond de paiement de votre carte bancaire (pas besoin de changer des dollars, ça coûte en général bien plus cher) et penser à prendre un adaptateur… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.