Temple de Louxor en Egypte
Egypte

Visiter Louxor en Égypte

La ville de Louxor se situe à 700 kilomètres au sud du Caire et à 300 kilomètres au nord d’Assouan. C’est une des villes d’Égypte les plus riches au niveau du patrimoine archéologique. Visiter Louxor, c’est replonger dans des siècles d’histoire, au temps où elle s’appelait encore Thèbes. De nombreux temples, tombeaux et une immense nécropole y furent construits pour honorer les divinités égyptiennes et les pharaons. 

Louxor était le point de départ de notre croisière sur le Nil. Je sais que pour beaucoup ce genre de croisière est un peu ringarde mais moi j’ai adoré ! Je rêvais depuis longtemps de découvrir l’Égypte et ses temples et j’ai été servie 🙂

Louxor, l’ancienne cité de Thèbes

Louxor est l’ancienne cité antique de Thèbes qui devint la capitale d’Égypte durant le Nouvel Empire, période la plus prospère de l’histoire du pays, qui dura 5 siècles de 1500 à 1000 avant JC. La ville comptait alors près d’un million d’habitants.

Thèbes était la résidence du dieu Amon-Rê, la ville était dédiée à son culte. Dieu cosmique qui créa la vie, il était considéré par certains comme le dieu le plus important de la mythologie égyptienne.

Aux alentours de 1000 avant JC, Thèbes perdit sa place de capitale mais conserva une importance relative. Ainsi, à la fin du VIIIème siècle avant JC, Homère, en visite en Égypte, désigna Thèbes comme « la ville aux 100 portes » faisant référence aux entrées monumentales de ses nombreux temples.

Elle reprit ensuite de l’importance aux environs de 700 avant JC mais ne retrouva jamais son hégémonie d’autrefois. Les temples furent alors restaurés par les pharaons des dernières dynasties puis par Alexandre le Grand pour être ensuite abandonnés par les Romains. Louxor fut à cette époque transformée en forteresse. Plusieurs églises puis des mosquées s’installèrent dans les anciens temples.

Louxor, aujourd’hui

Les fouilles archéologiques ont commencé à Louxor à la fin du XIXème siècle et de nombreux vestiges de temples, enfouis sous le sable, ont été réhabilités.

Aujourd’hui, la ville de 150 000 habitants vit principalement du tourisme et accueille 4 millions de visiteurs par an. Toutefois, depuis le soulèvement populaire de 2011, le tourisme est en berne à Louxor et dans le reste du pays. Les événements des dernières années n’ont rien arrangé avec la chute du président Morsi en 2013, le crash d’un avion russe en 2015 et les tentatives d’attentats déjouées. Malgré tous ces facteurs, les Égyptiens ont bien conscience que le tourisme est une source de revenus majeure. C’est la raison pour laquelle les sites sont protégés et surveillés. A titre d’exemple, les convois pour se rendre aux temples d’Abou Simbel, proches de la frontière avec le Soudan, sont escortés par l’armée.

Visiter les temples et les tombeaux de Louxor

La ville de Louxor abrite de nombreux temples, monuments et tombeaux datant de l’Égypte antique. Il faut savoir que les temples jouaient un rôle important dans la religion égyptienne, non pas comme lieu de prière, mais comme demeure du dieu sur terre

Les temples d’Amon et de Karnak

Les temples les plus connus de Louxor sont ceux d’Amon et de Karnak, autrefois reliés par une allée bordée de sphinx.

Le temple de Karnak est un vaste complexe religieux qui s’étend sur plus de 2km2, ce qui en fait le plus grand d’Égypte. D’ailleurs, l’intégralité du site n’a pas été désensevelie et des fouilles sont encore en cours. 

Sa construction débuta environ 2000 ans avant JC mais il n’eut de cesse d’être amélioré et agrandi au fil des siècles. Dédié à la triade thébaine (Amon, le créateur, Mount, la mère et Khonsou, le voyageur), il était autrefois le principal lieu de culte du pays et le plus riche. Un spectacle son et lumière s’y tient à la tombée de la nuit, permettant de le découvrir autrement, et d’en savoir plus sur son histoire.

Le temple d’Amon, quant à lui, est surtout connu des Français pour son obélisque manquant, puisqu’il a été offert à la France en 1831 et qu’il se trouve aujourd’hui place de la Concorde. D’ailleurs, originellement, les deux furent donnés en cadeau mais un seul fut transféré. L’autre a été officiellement restitué à l’Égypte il y a seulement quelques années. La construction du temple débuta au XVIème siècle avant JC. Comme le temple de Karnak, il fut modifié au fil des siècles, notamment par Toutânkhamon et Ramsès II.

La nécropole Thébaine

De l’autre côté du Nil se trouve la nécropole thébaine qui abrite la fameuse vallée des rois contenant les tombeaux des pharaons. On y voit aussi de nombreux temples funéraires, appelés temples des millions d’années : temple de Ramsès III (Medinet Habou), Colosses de Memnon, Temple de Sethi Ier…

Les vallées des rois, des reines, des nobles et des artisans

D’environ 1500 à 1000 avant JC, c’est ici, dans la vallée des rois, que les pharaons furent enterrés. 64 tombeaux y ont été trouvés, mais les fouilles continuent et toutes les tombes n’ont pas été identifiées. Il faut dire qu’au fil des siècles, et des millénaires, le site a connu des pillages et des dégradations, ainsi que des flots de touristes, et ce même à l’Antiquité. 

Avant d’avoir leur propre vallée, les femmes et les enfants de pharaons y furent également inhumés. Ce n’est qu’à partir de 1300 avant JC qu’ils furent enterrés dans la vallée des reines. 

En fonction du statut, les tombes sont conçues et décorées différemment. Elles débutent généralement par un couloir en pente, et sont composées d’une ou de plusieurs antichambres puis d’une chambre funéraire. Elles sont peintes et sculptées avec raffinement, et étaient autrefois richement décorées d’objets funéraires et de biens ayant appartenu au défunt.

Moins visitée, la vallée des artisans est dédiée aux peintres, sculpteurs, graveurs, maçons, contremaitres, et tous ceux ayant travaillé dans la vallée des rois et des reines. Enfin, la vallée des nobles est le lieu de sépulture des hauts dignitaires de l’Égypte ancienne.

Les temples de la nécropole Thébaine

Les colosses de Memnon, présents à l’entrée de la rive Ouest du Nil donnent le ton : on entre ici dans la rive des défunts. Il s’agit de deux énormes statues, uniques vestiges du temple d’Amenhotep III. Mesurant 17 mètres pour l’une et 18 pour l’autre, et pesant 2660 tonnes à elles deux, on imagine alors la grandeur du reste de l’édifice. D’autres temples sont toutefois bien mieux conservés, comme celui de Medinet Habou (Ramsès III), d’Hatchepsout ou de Sethi 1er

Le musée de Louxor

Le musée de Louxor, sur les bords du Nil, abrite de nombreuses antiquités retrouvées dans les vestiges des temples et des tombeaux de Louxor. On peut ainsi y voir des statues datant de plusieurs millénaires ainsi que la momie d’Ahmôsis 1er et celle présumée de Ramsès Ier. Les collections, comprenant relativement peu d’objets, mais d’une qualité et d’une richesse incroyables, sont exposées de manière plutôt méthodique, avec des thématiques différentes dans chaque salle.

Il se situe à moins d’un kilomètre du débarcadère du ferry.

Découvrir Louxor par les airs, en montgolfière

De nombreux prestataires proposent de découvrir le site de la vallée des rois et du temple d’Hatchepsout par les airs. La promenade en montgolfière se fait généralement au petit matin pour voir le soleil se lever sur le site. 

La maison de Howard Carter à Louxor

La maison de Howard Carter, égyptologue ayant découvert la tombe de Toutankhamon se situe près de Louxor. Décorée avec le mobilier du début du XXème siècle, la maison comprend également une réplique de la tombe de Toutankhamon.

Visiter Louxor, questions pratiques

Le plus simple pour visiter Louxor c’est de se déplacer en taxi. 

L’aéroport se situe à une vingtaine de minutes du centre-ville de Louxor. Le visa d’entrée à faire à l’aéroport est de 25$. Les tour-opérateurs pratiquent des prix exorbitants pour les visas de leurs clients, allant jusqu’à 80€/personne. Petit conseil aussi si vous voyagez avec un TO en Égypte. Parfois, le prix des visites des temples n’est pas inclus dans le package. N’hésitez pas à faire vos propres excursions et à voyager sur place par vos moyens, cela vous coûtera moins cher. 

Le temple de Louxor est plus central et celui de Karnak est plus excentré (les deux se trouvent toutefois à une dizaine de minutes en voiture l’un de l’autre). 

La nécropole thébaine se trouve en face de Louxor mais il faut compter environ 45 minutes pour traverser le Nil et rejoindre le site en voiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.