Egypte

Le temple d’Horus à Edfou en Égypte

Edfou se situe entre Assouan et Louxor en Égypte. La ville est connue pour son temple assez bien conservé, et cela pour deux raisons. Tout d’abord, sa construction est plus récente que les autres. De plus, il a été enseveli par le sable pendant de nombreux siècles et n’a été dégagé qu’à partir du XIXème siècle. Il est dédié au culte d’Horus, le dieu Faucon, protecteur de l’ordre pharaonique.

La construction et la découverte du temple d’Horus à Edfou

Mesurant 137 mètres de longueur, 79 mètres de largeur et 36 mètres de hauteur, le temple d’Horus est le deuxième temple le plus important en taille après celui de Karnak. Plus récent que la majorité des autres temples du pays, il a été construit entre 237 et 57 avant JC.

C’est aujourd’hui un des temples d’Égypte antique le mieux conservé. Il faut dire qu’il était jusqu’au milieu du XIXème siècle enseveli par des maisons et du sable. Il n’a été dégagé qu’à partir de 1859. 

Le dieu Horus, divinité du temple d’Edfou

Le dieu Horus est un des dieux les plus anciens dans la mythologie égyptienne. Souvent représenté par un faucon, son nom signifie le lointain. C’est le dieu protecteur de l’ordre pharaonique.

Plusieurs mythes sont associés à Horus. Dans le premier, Il forme un binôme avec Seth, son éternel rival, avec qui il a un enfant : Thot. Dans le second, il est l’enfant d’Isis et Osiris. Il combat son oncle, Seth, le meurtrier d’Osiris.

Les inscriptions sur les murs du temple d’Horus à Edfou

On peut voir, sur les murs du temple d’Horus, de grandes inscriptions et des dessins. Ils représentent les gestes de culte du quotidien et les grandes fêtes religieuses. On y voit aussi des scènes montrant la lutte entre Seth et Horus. Sur le pylône (grande façade à l’entrée), on distingue le pharaon massacrant ses ennemis.  

Horus, Hathor et Harsomtous, la triade d’Edfou

En plus d’être voué à Horus, le temple d’Edou est dédié à Hathor et Harsomtous. Les trois forment la triade divine. Le temple célèbre la remontée du Nil de la statue d’Hathor, déesse de l’amour, de la beauté, de la maternité et de la joie pour rejoindre son mari Horus. De cet rencontre, né Harsomtous. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *