Egypte

Visiter le temple de Philae en Égypte

Le temple de Philae est un temple dédié à Isis. Il s’agit d’un des derniers temps construits par les pharaons égyptiens et il fut même achevé par les Romains. Il se situait jusqu’en 1974 sur l’île de Philae, au sud d’Assouan, en Egypte. Il a été déplacé sur l’île voisine d’Aguilkia pour le sauver d’un engloutissement total sous les eaux. On peut aujourd’hui l’admirer à la lumière du jour mais aussi la nuit tombée avec un spectacle son et lumière sublimant le temple et permettant de le découvrir autrement. 

La construction du temple de Philae

Le temple de Philae fut construit par Nectanébo Ier, l’un des derniers pharaons d’Égypte, sous la XXXème dynastie qui dura de 380 à 341 avant JC. Il fut ensuite terminé par les Romains. Le temple fut fermé aux alentours de l’an 530, en faisant ainsi un des derniers lieux de culte de la déesse Isis, encore très vénérée à l’époque romaine.

Le sauvetage du temple 

Suite à la construction d’un premier barrage en 1894, le temple de Philae était sous les eaux une bonne partie de l’année. Sa visite se faisait donc en barque. Puis, dans les années 70, il a failli être englouti par les eaux à la suite de la construction du haut barrage d’Assouan.

Tout comme les temples d’Abou Simbel, celui de Philae a été déplacé pierre par pierre, avec une minutie d’orfèvre, en hauteur. Il se situe aujourd’hui sur l’île voisine d’Aquilkia. De l’île de Philae, on ne voit dorénavant qu’un rocher qui émerge du lac. 

Les dieux et déesses de Philae

Le temple d’Isis couvre la majorité de l’île mais on y voit aussi d’autres monuments comme le temple d’Horus, une chapelle d’Hathor ou un temple d’Auguste.

Dans la mythologie égyptienne, Isis était la déesse de la maternité. Elle est la sœur et la femme d’Osiris. Selon la légende, celui-ci fut tué par son frère Seth. Isis récupéra le cadavre de son époux pour le cacher dans les marécages. Seth le trouva et le coupa en morceaux. Isis reconstitua alors le corps d’Osiris en le momifiant. Naitra ensuite de leur union Horus, le dieu protecteur de la monarchie. Hathor, son épouse, est quant à elle la déesse de l’amour et de la fête. 

Les hiéroglyphes et autres inscriptions sur le temple

Au fil des années et des siècles, de nombreux visiteurs ont voulu laisser leurs traces au temple de Philae. On peut ainsi y voir des graffitis de pèlerins de l’époque romaine. Après sa fermeture, le temple fut transformé en église par les coptes, d’où la présence de croix à certains endroits.

Plus récemment, l’expédition de Napoléon Bonaparte de 1798 à 1801 a laissé des traces, avec encore une fois la présence de graffitis (de l’époque).

Question pratique

Le temple de Philae n’est accessible que par bateau, ce qui rajoute du charme à la visite. Il se trouve à 7km au sud d’Assouan. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.