Temple de Karnak Egypte
Egypte

Visiter le temple de Karnak à Louxor en Égypte

Le temple de Karnak, qui s’étend sur plus de 2 km2, était autrefois le plus riche d’Égypte et le principal lieu de culte. Certains parlent même d’un vrai complexe religieux plutôt que d’un simple temple. Plusieurs milliers de personnes y travaillaient quotidiennement pour le construire et l’améliorer. Aujourd’hui encore, les fouilles du temple, qui débutèrent dès le XIXème siècle, se poursuivent.

La construction du temple de Karnak

La construction du temple de Karnak a débuté au Moyen Empire (2033 à 1786 avant JC), sous le règne de Sésostris I (XIIème dynastie). Il a ensuite été développé et amélioré pendant plus de 2 millénaires. Certains pharaons marqueront l’histoire du temple de Karnak :

  • Thoutmosis 1er, qui régna de 1504 à 1492 avant JC, fit ajouter des pylônes et des obélisques, donnant ainsi au site un aspect définitif ;
  • Thoutmosis II, qui régna de 1492 à 1479 avant JC, fit ajouter la cour des fêtes ;
  • Hatshepsout, qui régna de 1479 à 1457 avant JC, fit construire la chapelle rouge ;
  • Thoutmosis III, qui régna de 1457 à 1425 avant JC, fit creuser le lac sacré et construire la grande cour royale ;
  • Séthi 1er, qui régna de 1294 à 1279 avant JC, fit construire la salle hypostyle agrandie ensuite par Ramsès II. Elle ne compte pas moins de 134 colonnes de 25 mètres de haut.

Le temple de Karnak était initialement relié au temple d’Amon par une allée de sphinx de 2,5 kilomètres. Il ne reste aujourd’hui que les deux tronçons des extrémités et un tronçon au centre-ville.

Les divinités du temple de Karnak

Le temple de Karnak est consacré aux dieux Amon, Mout et Khonsou qui constituent la triade thébaine. Amon est l’époux de Mout. Khonsou est leur fils.

  • Amon, le caché, est parfois représenté sous la forme d’une oie et parfois sous la forme d’un serpent. Sous la première forme, il pondit l’œuf d’où la vie sortit. Sous la seconde, il « fertilisa l’œuf cosmique » ;
  • Mout, la mère, est représenté sous la forme d’un vautour ou d’une lionne ;
  • Khonsou, le voyageur, est représenté sous la forme d’un enfant ou d’un jeune homme. Il est considéré comme un dieu de juste vengeance. 

Questions pratiques

Sur les 123 hectares que compte le complexe, seule une partie du temple se visite : tout n’a pas encore été désensablé.

Parmi les curiosités du site se trouve la stèle au scarabée, animal qui symbolise la fertilité. Ainsi, selon la superstition, les femmes désirant un enfant doivent tourner plusieurs fois autour de la stèle.

Un spectacle son et lumière est proposé. Durant 1h15, il permet de découvrir le temple de nuit et d’en apprendre plus sur l’histoire du temple et sur Louxor (anciennement Thèbes) au temps des pharaons. 

Le site se situe à 2,5 km au nord de Louxor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.