Nouvelle-Aquitaine,  Plus beaux villages de France

Les plus beaux villages du Périgord Noir

Le Périgord Noir compte 10 villages inscrits dans la liste des plus beaux villages de France. Comme nos vacances étaient malheureusement bien trop courtes et qu’il y a toujours tout un tas de choses à faire ou à voir, j’en ai (uniquement) visité 5. Il faut dire que pour découvrir à fond le Périgord Noir, une semaine c’est bien peu. Entre exploration des sites préhistoriques, promenade à Sarlat, agrémentée de dégustation des spécialités typiquement périgourdines, balade dans les jardins du coin et découverte des châteaux de la région, les activités et visites ne manquent pas…

Saint-Amand-de-Coly, dans la Périgord Noir

J’ai davantage classé le village de Saint-Amand-de-Coly en 5ème position (et dernière position) dans mon classement totalement personnel et arbitraire qui n’engage que moi, en raison de sa petite taille que de son charme (et parce qu’il faut bien un dernier J).

Saint-Amand-de-Coly est en effet assez petit et la visite se fait en approximativement une demi-heure. Son principal atout est son abbatiale du XIIème siècle, considérée par certains comme la plus belle église fortifiée du Périgord. Trois circuits passant dans le village et tout autour ont été mis en place afin de permettre aux visiteurs de découvrir les lieux de façon ludique, historique ou authentique. A noter également la présence le mardi soir, en été, d’un marché des producteurs au cours duquel il est possible de se restaurer sur place.

Castelnaud-la-Chapelle

Le village de Castelnaud-la-Chapelle est surtout connu pour ses châteaux.

  • Le premier, le plus imposant, est celui qui se situe dans le village. Il surplombe la rivière de la Dordogne et est visible depuis plusieurs kilomètres à la ronde, notamment depuis le jardin de Marqueyssac situé sur la rive opposée. Le château de Castelnaud abrite le musée de la guerre au Moyen-Age.
  • Le second château est à 3 kilomètres du premier. Il s’agit du château des Milandes qui fut la propriété de Joséphine Baker.

Lors de la visite du village de Castelnaud-la-Chapelle, un parking permet de garer sa voiture dans le bas du village. Un panneau indique ensuite le château avec un accès facile (mais quand même plutôt galère pour les poussettes) et un accès plus difficile.

Dans les deux cas, on regretta juste de ne pas passer dans les petites ruelles escarpées aux maisons aux pierres apparentes mais uniquement dans des chemins sans grand intérêt. En tout cas, on a bien galéré avec la poussette, à l’allée comme au retour. 

Ceci étant dit, le village ne manque pas de charme, bien au contraire, avec ses maisons couvertes de lauze (dalles en pierre calcaire), sa situation géographique, en surplomb de la rivière Dordogne, et faisant face aux autres villages de la région et ses ruelles au tracé médiéval.

Domme, avec sa vue exceptionnelle

A quelques kilomètres de Castelnaud-la-Chapelle se trouve le village de Domme, perché sur une falaise vertigineuse.

La ville de Domme est une ancienne bastide de la fin du XIIIème siècle. On y accède par une des portes médiévales. Au niveau de la porte des Tours, on peut d’ailleurs voir une inscription laissée par les Templiers qui y furent emprisonnés.

Puis, une fois les petites rues sinueuses traversées, où l’on pourra voir des maisons historiques comme la Maison du Gouverneur, l’hôtel des Consuls et la maison du Batteur de Monnaie, la place de l’office de tourisme et la grotte de la Halle se dévoilent.

Quelques mètres plus loin, la vue panoramique donne sur la vallée de la Dordogne. Une promenade le long des anciens remparts permet ensuite de prolonger la vue.

Le village de Domme est assez grand par rapport aux villages du coin comme Beynac et la Roque-Gageac. Le seul petit bémol est qu’il soit accessible aux voitures qui s’y garent un peu partout et gâchent parfois le paysage (et les photos).

La Roque-Gageac, le long de la Dordogne

La Roque-Gageac est un joli village situé le long de la Dordogne à flanc de colline. Il est assez petit avec ses deux rues principales, une à côté de la « grande route » et de la Dordogne, l’autre un peu plus en hauteur. Malgré qu’on y fasse vite le tour (compter entre 30 minutes et une heure, en fonction du nombre d’arrêts photos), il figure dans mon top des plus beaux villages du Périgord Noir. La raison : sa taille justement, ses maisons typiques mais surtout sa situation, au creux de la falaise d’un côté et au pied de la Dordogne de l’autre.

Il accueille un jardin exotique, dans la rue en hauteur. On traverse alors une petite forêt de bambous et l’on peut admirer des bananiers, des palmiers, des grenadiers et des orangers.

Sur le côté Dordogne, on peut voir les nombreux canoés et kayaks qui naviguent sur la rivière ainsi que les gabares. Bien qu’ils ne transportent plus aujourd’hui que des touristes, ces bateaux traditionnels de la région étaient, au XIXème siècle, chargés de marchandises. On peut garer sa voiture sur le parking en bas de la ville (il faut compter 2€ les deux heures de stationnement).

Beynac-et-Cazenac, mon coup de cœur du Périgord Noir

Beynac est située le long de la Dordogne, à quelques kilomètres de Castelnaud-la-Chapelle et de la Roque-Gageac et à 10 kilomètres au sud-ouest de Sarlat.

Le village est assez bien visible depuis l’autre rive de la rivière et depuis les jardins de Marqueyssac grâce à son château. Il s’agit d’un château du XIIème siècle construit dans un but défensif, qui a traversé les siècles et les guerres. Tout autour du château, des petites ruelles pavées et des maisons aux toits de Lauze se sont développées à flanc de colline.

Plusieurs parkings sont disséminés autour du village, dont un à chaque entrée de la ville le long de la Dordogne.

Les places y sont chères tant elles sont rares et les visiteurs nombreux. Petit conseil si vous avez des enfants en bas âge : l’accès au château – par des ruelles pavées en pente – est très difficile en poussette. Beynac est également le lieu d’arrivée de nombreux canoës-kayaks et le lieu de départ de balades en gabares. 

Quels sont les autres plus beaux villages du Périgord Noir ?

Domme, la Roque-Gageac, Castelnaud-la-Chapelle et Beynac-et-Cazenac sont tous situés le long de la Dordogne, à quelques kilomètres les uns des autres. Si vous n’avez pas de logement dans le coin, vous pouvez bien entendu tous les visiter dans la même journée.

Toutefois, si vous en avez la possibilité, je vous conseille d’espacer un peu les visites. C’est un peu comme les plus beaux villages d’Alsace, ils présentent tous les mêmes caractéristiques (en Alsace, les maisons ont des façades colorées et sont à colombages), ici, en Périgord ils sont en briques et les toits en Lauze. C’est pourquoi, on peut vite se mélanger les pinceaux et finalement ne plus se souvenir quel village ressemble à quoi.

Afin d’espacer les visites de villages, vous pouvez par exemple les mélanger avec découverte de châteaux et de jardins, ainsi que balade en canoë-kayak ou en gabare.

Les autres plus beaux villages, figurant dans le sacro-saint classement, sont plus au sud avec les villages de Belvès et de Monpazier. Saint-Amand-de-Coly est plus au nord, du côté de la vallée de la Vezère (avec ses sites préhistoriques et troglodytiques), de même que Saint-Léon-sur-Vézère et Limeuil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.