Mont-Saint-Michel
Normandie

Visiter le mont Saint-Michel et sa baie

Visiter le mont Saint-Michel et sa baie, c’est visiter un site classé au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est dire si c’est un site à voir au moins une fois dans sa vie. J’ai eu l’occasion de visiter le Mont Saint-Michel en juillet alors que je passais quelques jours dans le nord de la Bretagne. Avec un grand ciel bleu, le temps était au rendez-vous sans qu’il fasse trop chaud non plus. Malheureusement je n’étais pas la seule à avoir choisi d’y aller ce jour-là puisque des centaines voire des milliers de visiteurs étaient également présents. Qu’à cela ne tienne : j’ai pu profiter au maximum de ma journée pour découvrir un site millénaire !

Mont Saint-Michel, présentation

Le Mont Saint-Michel est une commune située entre la Normandie et la Bretagne. Je dis entre, mais je devrais plutôt dire en Normandie, car géographiquement parlant, c’est bien sur les terres normandes qu’elle se trouve, bien qu’elle soit à la limite avec la Bretagne. D’ailleurs, le rattachement du Mont Saint-Michel à l’une ou à l’autre région fait souvent débat…

Le Mont Saint-Michel est une île, rattachée au continent par un mince filet de terre qui se retrouve sous l’eau pendant les grandes marées. Elle compte une trentaine d’habitants à l’année, appelés les Montois, mais attire quelque 1,5 millions de visiteurs par an.

Quelle est l’histoire du Mont Saint-Michel ?

Les origines du Mont Saint-Michel remontent aux années 700. L’ensemble ne comprenait alors que l’abbaye bénédictine de style gothique construite en hommage à l’archange Saint-Michel, située au sommet du rocher. D’années en années et de siècles en siècles, des bâtiments et des ruelles ont vu le jour pour donner naissance à un village construit à l’abri des murailles.

Vue Mont Saint Michel depuis les champs

Comment visiter le mont Saint-Michel ?

Le plus simple pour visiter le mont Saint-Michel est bien-sûr de le faire à pied ! Un parking pour les voitures a été aménagé à 2,5 kilomètres du mont. Une navette gratuite relie le parking à une passerelle située à 400 mètres du mont. Il est aussi possible d’effectuer le trajet à pied ou en charrette poussée par des chevaux. A certains moments de la journée, compte tenu de l’affluence, vous risquez de devoir attendre assez longtemps la navette (au moins une demi-heure).

La visite se fait ensuite à pied (si vous avez un bébé, prévoyez plutôt un porte-bébé qu’une poussette car les ruelles sont pavées et il y a pas mal d’escaliers). Autre possibilité de découvrir le mont (mais beaucoup plus cher) : en ULM ou en balade à cheval à marée basse.

Nous sommes arrivés au parking aux alentours de 9h30-10h. Il y avait déjà beaucoup de monde et nous avons été placé dans un des parkings les plus éloignés du centre d’accueil. Arrivé à l’arrêt de bus, on voulait marcher pour voir le Mont Saint-Michel s’approchait de plus en plus. Nous avons donc fait le trajet à pied.

Au retour, il y avait beaucoup trop de monde pour prendre la navette et nous ne voulions pas attendre en plein soleil. Nous avons donc décidé de repartir à pied pour près de 4 km (aux 2,5 km de trajet navette s’ajoutaient facilement 1,5 km pour rejoindre la voiture).

Mont Saint Michel et abbaye

Quand visiter le mont Saint-Michel ?

Bien entendu, le mont Saint-Michel est très vite pris d’assaut par les touristes. Pour être un peu plus tranquille, mieux vaut y aller en début ou en fin de journée. En pleine journée, on passe d’une population de 12 personnes à l’année à des centaines de visiteurs. Mieux vaut également ne pas y aller du 14 juillet au 15 août. Si vous avez l’occasion d’y aller hors vacances scolaires, mieux vaut privilégier les mois de mai et juin ainsi que de septembre.

Quels sont les horaires d’ouverture ?

Le Mont Saint-Michel est en accès libre, c’est-à-dire qu’il est ouvert toute l’année. Toutefois, lors des grandes marées, le rocher est coupé de ses accès, offrant un beau spectacle naturel à voir. Ces grandes marées ont lieu en général pendant deux à trois jours par mois. Il faut alors prévoir d’arriver deux heures avant la pleine mer pour admirer le spectacle depuis le rocher.

Vous pouvez retrouver ici les dates et les horaires des marées.

Baie du Mont Saint-Michel

Que visiter au Mont Saint-Michel ?

Se balader dans le Mont

Au mont Saint-Michel, on visite forcement le mont et les bâtiments qui y sont installés, l’abbaye en tête. Mais on peut simplement se contenter d’une balade dans ses ruelles et d’un tour sur les remparts pour admirer sa baie.

Ainsi, c’est tout un ensemble qui est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco : son paysage maritime, ses marées, parmi les plus fortes de France avec une amplitude de 14 mètres et son « patchwork de polders » (étendue artificielle de terre gagnée sur l’eau).

Dès le mur d’enceinte passé, on arrive sur l’office de tourisme situé dans l’ancien Corps de Garde. Directement à droite, on passe sous la porte du Boulevard puis sous la porte du Roy pour arriver à la Grande-Rue. En continuant, on arrive à l’église paroissiale dédiée à Saint-Pierre.

Ensuite, l’ascension des petites ruelles mène au clou de la visite du mont, l’abbaye. A son sommet se dresse l’archange Saint-Michel terrassant le dragon.

Ne manquez pas non plus de faire un petit tour par les remparts extérieurs offrant une vue dégagée sur la baie.

Découvrir l’abbaye

La construction de l’abbaye témoigne d’un mélange de prouesses, permettant de faire jaillir d’un sol inhospitalier, un édifice perché à 80 mètres de haut. Durant 1300 ans, artisans, maçons, architectes se sont succédés pour donner naissance à l’abbaye que nous connaissons aujourd’hui. Mais l’histoire ne s’arrête pas puisqu’il faut aujourd’hui l’entretenir, tout en menant des campagnes de conservation et de restauration.

Questions pratiques

L’abbaye est ouverte tous les jours, sauf le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre. Les horaires d’ouverture vont de :

  • 9h30 à 18h du 1er septembre au 30 avril ;
  • 9h à 19h du 2 mai au 31 août.

Visiter ses musées

Les amateurs de musées pourront aller faire un tour au musée d’histoire du mont et de la baie ou au musée de la mer et de l’écologie. Ils pourront aussi aller visiter l’archéoscope, qui retrace l’histoire de la construction du Mont Saint-Michel et le logis Tiphaine, demeure de Bertrand Duguesclin, datant du XIVème siècle.

Randonner dans la baie du Mont Saint-Michel

Faire une randonnée dans la baie permet de découvrir ce monument autrement. Pieds nus dans le sable, on découvre alors une multitude de textures et de sensations. Attention : si vous décidez de visiter la baie à pied, ne risquez pas d’y aller seul ! A la marée montante, les courants sont assez forts et l’eau monte vite. En prime, avec un guide, vous en apprendrez plus sur la région, la baie et le mont. Autre possibilité de randonnée : dans les prés salés, en face du Mont.

Remparts du Mont Saint Michel

Combien coûte la visite du mont Saint-Michel ?

L’entrée au mont Saint-Michel est gratuite mais il faut payer tout un tas d’à côté. Ainsi, le prix du parking est de 6,30€ pour moins de deux heures (trop court pour visiter le mont) et de 11,7€ pour 24 heures (il n’y a pas de billets intermédiaires).  Pour plus d’information sur le parking, consultez les informations de l’office de tourisme.

La navette pour rejoindre le mont est gratuite. Vous pouvez aussi rejoindre le mont avec la navette hippomobile. Il vous en coûtera alors 5,3€ le trajet.

Si vous ne souhaitez pas laisser votre voiture au parking, vous pouvez toujours prendre le train depuis la gare de Pontorson. Il vous en coûtera alors 2,80€ par trajet et par personne. Renseignez-vous toutefois sur les horaires des trains qui passent toutes les heures et demie.

La visite de l’abbaye du mont Saint-Michel coûte 10€ tarif plein. 

Est-il possible de manger au Mont Saint-Michel ?

Il est tout-à-fait possible de manger au mont, ce qui rajoute à l’addition finale. Si vous souhaitez y faire une halte repas, ne manquez pas de déguster sa spécialité : l’agneau des prés salés. Il s’agit d’agneaux élevés dans les près autour de la baie. Régulièrement inondés d’eau de mer, l’herbe que mange les agneaux est assez salée et le goût se retrouve alors dans la dégustation finale. Autre spécialité : l’omelette du mont Saint-Michel. Les blancs sont montés en neige avant de cuire l’omelette.

Enfin, si vous vous laissez tenter par un souvenir, le montant de l’addition s’en verra d’autant plus augmenté. Pour les gourmands, n’oubliez pas de repartir avec les biscuits au beurre salé de la Mère Poulard.

Mont Saint Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.