Nouvelle-Aquitaine

Visiter Blaye et Bourg, dans l’estuaire de la Gironde

Blaye, à 45 kms au nord de Bordeaux, est connue pour sa citadelle, construite en 1685. Sa région est aussi réputée pour ses vignes qui s’étendent sur près de 6 000 hectares et son appellation des côtes de Blaye. A quelques kilomètres de là se situe la ville de Bourg. La route qui longe les deux villes permet de découvrir l’estuaire. Idéal à vélo, les arrêts seront nombreux pour découvrir les maisons troglodytiques et les carrelets (cabanes de pécheurs). Il est possible, depuis cette route, de prendre un bac permettant de traverser l’estuaire pour se rendre en Médoc. 

Visiter Blaye et la citadelle de Vauban

Blaye, un axe stratégique

Très tôt, la ville de Blaye, point de passage pour aller jusqu’à Bordeaux, se révéla d’une importance stratégique. Ainsi, des fortifications y furent installées dès l’Antiquité. Au Moyen-Âge, c’est un château fort qui y est construit. Mais c’est vraiment quelques siècles plus tard, en 1685, qu’un véritable arsenal défensif est mis au point : la citadelle de Vauban. Voulu par Louis XIV pour contrôler la navigation, d’importants travaux sont entrepris, une grande partie de la ville médiévale est détruite sans toutefois toucher au château fort qui est intégré à la citadelle.

Le verrou de Vauban, du nom de son concepteur, est alors une véritable prouesse technique. Elle comprend trois axes :

  • La citadelle de Blaye, complexe militaire de 38 hectares, est l’élément majeur du dispositif de contrôle de l’estuaire ;
  • Le fort Pâté sur l’île du même nom ;
  • Le fort Médoc sur la rive gauche du fleuve.

L’ensemble est aujourd’hui classé au patrimoine mondial de l’Unesco avec onze autres fortifications du même concepteur. Car il faut dire que Vauban était un ingénieur, architecte militaire et urbaniste hors-pair et qu’il réalisa, remania et modifia des dizaines de citadelles en France. 12 font partie du réseau des sites majeurs de Vauban.

Visiter la citadelle de Vauban de Blaye

La citadelle de Vauban est un complexe où les boutiques d’artisans d’art ont remplacé les casernes militaires. Ces ruelles pavées au charme désuet mènent à la place d’armes offrant une vue panoramique sur l’estuaire et ses îles. A quelques pas, on pourra découvrir le Couvent des Minimes construit au XVIIème siècle pour servir de lieu de culte aux soldats en garnison. 

Pour découvrir Blaye d’une façon originale et accéder à des endroits impossibles à visiter par soi-même, l’office de tourisme propose la visite des souterrains.

C’est ce que nous avons choisi de faire. Très intéressante, on y découvre tout un monde sous terre et la vie des soldats à cette époque. Seul bémol : nous étions assez nombreux (pourtant on a fait la visite en septembre) et il était parfois impossible de s’approcher et de bien entendre les explications.

Enfin, des balades en bateau permettent de s’approcher au plus près des éléments du triptyque défensif.

Visiter Bourg-sur-Gironde et sa falaise

Moins connue et moins animée que sa voisine, la ville de Blaye, Bourg-sur-Gironde, est une petite ville construite aux abords d’une falaise. Le tour du centre-ville permettra de découvrir les deux parties de la ville, la partie haute et la partie basse :

  • Dans la partie basse, on admirera son petit port de plaisance, ses maisons du XVIIIème siècle et son lavoir couvert ;
  • Dans la partie haute, on découvrira la maison des vins et le château de la citadelle. Le pays de Bourg est aussi connu pour ses vignobles et son appellation, les côtes de Bourg.

Découvrir l’Estuaire de la Gironde

L’Estuaire de la Gironde est un vaste ensemble qui s’étend sur 75 km de Blaye à Royan. Né de la rencontre de la Dordogne et de la Garonne, assez sauvage, entre marais et prairies humides, il accueille une faune riche, des petits ports pittoresques, des îles préservées, des vignobles, des plages entrecoupées de falaises et le majestueux phare de Cordouan, bâti sur un ilot rocheux et qui marque l’entrée de l’Estuaire.

Ne manquez pas d’admirer les cabanes de pêche au carrelet. Le principe : un filet carré descend à l’aide d’un treuil depuis un ponton sur lequel un abri est construit. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.