Cameroun

Visiter Yaoundé : que faire ? que voir ?

Yaoundé, surnommée la ville aux sept collines, tout comme Rome ou Lisbonne, est une métropole animée située au sud-ouest du Cameroun, à 200 kilomètres des côtes atlantiques. Les premiers habitants furent les Ewondos qui appelèrent la ville Ongola, signifiant « clôture » ou « enceinte » en référence à l’enceinte militaire des colons allemands du XIXème siècle. Le nom de Yaoundé dérive quant à lui du mot Owondo qui signifie arachide, très cultivée dans la région. Owondo est devenu Yewondo puis Yaoundé. Bien que Douala soit la capitale économique du pays, Yaoundé est la capitale politique, regroupant tous les ministères, les administrations et les ambassades, et offrant de belles avenues, et quelques espaces verts.

Que faire à Yaoundé ? 

Visiter ses musées

La ville de Yaoundé compte plusieurs musées comme :

– Le musée national du Cameroun dans l’ancien palais présidentiel. La construction du bâtiment date de 1930. Il servait alors de palais du gouverneur, avant de devenir celui du président en 1960 puis un musée en 1988. D’une superficie de 5 000 mètres2, on y trouve de nombreuses collections :

  • Une exposition de photos ;
  • Des objets préhistoriques ;
  • Des archives photos des grands événements qui ont marqué le pays au cours des dernières décennies (inauguration des grandes réalisations, visites présidentielles, succès sportifs, indépendance, réunification…) ;
  • Des collections ethnographiques avec différents masques traditionnels, des coiffes, des sculptures et des habits ; 
  • Une exposition des symboles de l’état (drapeaux, hymnes, constitutions, cartes…) ;
  • Une exposition de maquettes d’habitats traditionnels ;
  • Des instruments de musique traditionnels : membranophones, idiophones, balafons (sorte de xylophone), instruments à cordes, aérophones… ;
  • Différents polyptyques colorés représentant l’unité dans la diversité.

Le prix d’entrée du musée est de 5 000 FCFA soit 7,5€. Les photos sont interdites à l’intérieur.

Le musée se situe dans le centre de Yaoundé. Il est ouvert du mardi au dimanche de 10 heures à 17 heures et est fermé les lundis et les jours fériés. Toutes les visites sont guidées (en général, on a même droit à 4 ou 5 guides successifs qui se partagent les différentes parties du musée).

– Le musée ethnographique et d’histoire des peuples de la forêt au Carrefour Eligessono, derrière la pharmacie le Mfoundi.

– Le musée d’art camerounais au monastère bénédictin du Mont-Fébé au nord-ouest du centre-ville. On y verra de nombreux objets traditionnels comme des masques, des figurines, des bijoux, des pipes …

Faire quelques achats au marché

Parmi les nombreux marchés que compte Yaoundé, on pourra aller :

  • Au marché artisanal de Tsinga pour acheter des bijoux, des sacs, des instruments de musique, des sculptures et autres objets de décoration. Dès que vous sortez du taxi, vous serez accosté par les marchands qui veulent tous que vous alliez faire un tour sur leur étale. N’hésitez pas à marchander : les premiers prix annoncés sont 3 à 4 fois supérieurs au réel prix. Vous pourrez ainsi avoir une petite pochette pour 500 FCFA, une flute pour 1000 FCFA, un bracelet en perle pour 1 500 FCFA, un sac en tissu pour 3 000 FCFA et un gros sac en cuir pour un peu moins de 10 000 FCFA. Si vous attendez un taxi derrière le marché, faites bien attention à votre sac à main. Il arrive que des touristes s’y fassent arracher leur sac par des motards ;
  • Au centre artisanal au bout de l’avenue Kennedy (les prix y sont légèrement plus élevés qu’au marché de Tsinga) ;
  • Au marché de Mokolo, le 2ème plus grand marché d’Afrique centrale. On y trouve de tout : des fruits, des légumes, des pagnes, des copies de sacs à main et beaucoup de vêtements d’occasion ;
  • Au marché aux fruits et aux légumes de Mfoundi : vous pourrez acheter, en fonction de la saison, des ananas, des papayes, des mangues, des oranges, des citrons verts et des bananes. Niveau légumes, on y trouve à peu près la même chose qu’en France : salades, avocats, tomates, courgettes et aubergines ainsi que certaines spécialités locales comme du bâton ou de la semoule de manioc et du ndolé (feuille que l’on coupe finement et que l’on mélange dans une sauce avec de l’huile, de l’arachide et du poisson fumé) ;
  • Au marché central où l’on trouvera un peu de tout. Attention : c’est le paradis des receleurs qui y vendent des téléphones portables et autres objets volés…

Visiter le centre-ville

Le centre de Yaoundé est assez petit et la visite est donc plutôt rapide. On pourra voir ou apercevoir les monuments et sites suivants :

  • Boulevard du 20 mai, avec ses tribunes, où se tient le défilé de la fête nationale tous les ans ;
  • Palais de l’unité, nom donné à la résidence du chef de l’état ;
  • Monument de la réunification créé en 1972 ;
  • Musée national dans l’ancien palais présidentiel ;
  • Lac municipal ;
  • Cathédrale Notre-Dame-des-Victoires, pouvant accueillir des milliers de fidèles ;
  • Assemblée nationale.

Se détendre

Si vous souhaitez vous détendre à Yaoundé, voici quelques adresses :

  • Salon de massage au Rond-point Nlongkak, direction marché Nkol Eton : compter 10 000 FCFA le massage de 45 minutes avec tout le confort d’un salon de massage français ;
  • Club Noah : propriété du père de Yannick Noah, on y trouve une piscine et un court de tennis. L’entrée est de 4 000 FCFA
  • Piscine du Hilton : compter 10 000 FCFA l’accès.

Que faire autour de Yaoundé ?

Dans les environs de Yaoundé, en continuant la route qui mène à l’aéroport, deux sites méritent le détour. Le premier est le parc semi naturel de la Mefou, où sont recueillis les singes orphelins, blessés ou gardés chez des particuliers. Le second est le site d’éco tourisme d’Ebogo, situé au cœur de la forêt équatoriale, sur les bords du fleuve Nyong.

Le parc semi naturel de la Mefou

Le parc semi naturel de la Mefou a été créé en 1999 pour protéger les différentes espèces de singes victimes du braconnage.

Ses missions sont multiples : 

  • Recueillir les bébés singes orphelins ;
  • Réhabiliter les primates détenus comme animaux domestiques ;
  • Éduquer la population, encore nombreuse à manger du singe (appelé « viande de brousse »), ou à vouloir en faire un animal de compagnie.

La superficie du parc est de 857 hectares. On y trouve des chimpanzés, des gorilles, des babouins, des guenons et d’autres espèces de primates. Au total, quelques 350 singes y vivent. La visite, qui dure de 45 minutes à une heure, permet de voir les animaux et de découvrir des plantations ainsi que des espèces d’arbres en traversant la forêt tropicale.

Le parc de la Mefou est notamment géré par une équipe de bénévoles. Si vous souhaitez devenir volontaire, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de l’association : www.apeactionafrica.org

Il se situe à une heure de Yaoundé et à 20 minutes de l’aéroport et est ouvert de 9h à 16h30 tous les jours de l’année.

Le site d’éco tourisme d’Ebogo

Ebogo est un site de tourisme durable situé à 1h30 de route de Yaoundé. Il a été fondé à l’initiative de l’organisation mondiale du tourisme et de l’état du Cameroun dans le cadre du programme STEP (sustainable tourism for eliminating poverty).

 Plusieurs activités y sont proposées :

  • Balade en pirogue sur le fleuve Nyong ;
  • Observation des papillons et des oiseaux ;
  • Randonnées pédestres le long du sentier botanique ;
  • Pêche traditionnelle ;
  • Visite de l’île aux perroquets.

Au cœur d’une forêt dense, le clou de la visite est un arbre vieux de plus de 300 ans dont le diamètre est de 12 mètres.

Le site se situe à 15 kilomètres de piste de Mbalmayo et l’idéal est d’y passer une nuit sur place.

Séjourner à Yaoundé

Vous allez séjourner à Yaoundé et vous avez plusieurs questions d’ordre pratique. Comment se déplacer dans la capitale du Cameroun ? Où sortir ? Où dormir ? Plutôt qu’une liste exhaustive de tous les hôtels, restaurants, bars et discothèques existants à Yaoundé, voici quelques idées qui vous permettront d’avoir une première réponse à toutes ces questions.

Comment se déplacer à Yaoundé ?

La meilleure solution pour se déplacer à Yaoundé est le taxi (la ville dispose d’un réseau de bus mais les taxis font aussi office de transport en commun). Ils sont très nombreux et regroupent les passagers allant dans la même direction. Ainsi, le chauffeur peut prendre 5 personnes dans son véhicule, qui est donc rempli de 6 passagers : 3 sont devant, 3 personnes sont derrières. Lorsque le taxi comporte déjà 5 personnes et qu’une dernière monte devant, on dit qu’elle « bâche».  

Pour prendre le taxi, il vous suffit d’en arrêter un et de lui annoncer sa destination et son prix. Les rues n’ont pas de nom et les maisons n’ont pas de numéro, il faut donc annoncer un point de repère (par exemple : poste centrale, casino bastos, musée national…). Il faut ensuite annoncer combien on est prêt à mettre : 100 FCFA (15 centimes) pour une course dans le même quartier, 250 FCFA (40 centimes) pour une course normale. Si vous allez plus loin, vous devez alors négocier avec le chauffeur le prix. S’il accepte, il klaxonne. S’il refuse, il s’en va.

Il existe aussi le système de « dépôt » et la « course » : 

  • Dans le premier cas, pour 2 000 FCFA (3€), le taxi peut vous amener quelque part sans prendre d’autres voyageurs ;
  • Dans le second, le taxi est à vous pendant une heure. Le tarif est de 3 500 FCFA l’heure (5€).

Où sortir à Yaoundé ?

Il existe tellement de bars et de discothèques à Yaoundé qu’il serait difficile de les lister ici et même de faire une sélection, et d’ailleurs je n’avais aucunement l’intention d’y aller…Toutefois, si vous voulez sortir, voici quelques idées :

  • Niveau culturel, assister à une pièce de théâtre ou à une projection de film au goethe institut kamerun ou à l’institut français.
  • Si vous aimez la musique, un concert est organisé tous les mois à la salle des fêtes du parc Kyriakides, où l’on trouvera aussi des restaurants typiques et des petits magasins.
  • Si votre budget le permet, vous pourrez aller boire un verre à la terrasse du 11ème étage du Hilton pour avoir une vue panoramique sur la ville ;

Attention, dès la tombée de la nuit, les rues grouillent de monde. Mieux vaut toutefois choisir de se déplacer en taxi et ne pas être seul.

Où dormir à Yaoundé ?

Il y a des hôtels un peu partout dans Yaoundé. Les prix sont un peu plus élevés que dans le reste du pays (capital oblige) : compter 20 000 FCFA pour une chambre basique soit 30€. Les hôtels les plus confortables se trouvent au centre-ville et dans les quartiers chics : Bastos, Etoudi et Odza.

Comment se rendre au centre de Yaoundé depuis l’aéroport ?

L’aéroport international de Yaoundé Nsimalem se situe au sud-est de la ville. Pour se rendre au centre de Yaoundé, il est obligatoire de prendre un taxi (il n’y a pas de bus ou de train). Les taxis sont nombreux à attendre les voyageurs qui débarquent de l’avion. Il faut compter environ 7 000 FCFA le trajet en taxi. Quand vous sortez de l’aéroport, vous êtes tout de suite mis dans l’ambiance. On vous aborde pour vous proposer un taxi. N’hésitez pas à négocier. Certains vous accompagnent même jusqu’à votre voiture uniquement pour récupérer votre chariot et pouvoir ensuite proposer leur aide à ceux qui ont plusieurs valises et qui ne trouvent pas de chariot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.