Pays de la Loire

Visiter Nantes en un week-end

Nantes, située à une cinquantaine de kilomètres de l’océan Atlantique, est une ville qui attire chaque année de nombreux visiteurs et qui a de quoi séduire les petits et les grands. A mi-chemin entre la Bretagne et la Vendée, sur les bords de la Loire, Nantes a en effet un passé riche et en garde des vestiges bien conservés comme le château des ducs de Bretagne, la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, le passage Pommeraye et l’usine Lu. Elle possède aussi des constructions plus contemporaines comme le hangar à bananes complètement réhabilité et les machines de l’île. Le centre-ville de Nantes est composé de différents quartiers. Certains plus historiques, d’autres plus commerciaux, résidentiels ou davantage axés sur la nature…il y en a pour tous les goûts.

Bouffay, lieu unique et le château des ducs de Bretagne

A l’est du centre-ville de Nantes, on trouve le quartier Bouffay, le lieu unique et le château des ducs de Bretagne.

Le quartier Bouffay et la cathédrale

Le quartier Bouffay avec ses rues étroites et ses maisons à colombage est un lieu vivant qui possède de nombreux restaurants en particulier des crêperies. C’est ici qui se trouve la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Elle a été construite de 1434 à 1891, soit pendant 457 ans, sur les restes d’une basilique du IVème siècle et deux cathédrales du VIème et XIème siècle. Elle a successivement servi de poste d’observation militaire, puis d’écurie et d’arsenal pendant la Révolution, avant d’être restaurée après la Seconde Guerre mondiale.

De style gothique, elle accueille le tombeau des parents d’Anne de Bretagne (François II de Bretagne et Marguerite de Foix) ainsi qu’une crypte du XIème siècle. 

Le Lieu Unique

Le lieu unique se trouve dans l’ancienne usine LU (Lefèvre-Utile), construite à Nantes dans les années 1880. Située à moins de 500 mètres de la gare, sur les bords du canal Saint Felix, l’usine possédait deux tours typiques de l’art nouveau. Elles répondaient aux tours du château des ducs de Bretagne situées juste en face. Toutefois, il n’en reste qu’une aujourd’hui. La production de l’usine, qui comptait jusqu’à 450 salariés, a été transférée en 1986 et l’usine a alors été désaffectée.

Aujourd’hui, le lieu a été réhabilité et un centre culturel, le lieu unique, s’est installé dans les locaux. On y trouve un espace de spectacle et d’exposition, un restaurant, un bar, une boutique, une librairie et un hammam.

Le château des Ducs de Bretagne

Impossible de ne pas passer à côté, le château des ducs de Bretagne se situe entre la gare et le centre-ville. La construction du premier château situé à cet emplacement remonte au XIIIème siècle. Il fut ensuite remplacé au XVème siècle par un nouveau château construit par François II, puis embelli par sa fille Anne de Bretagne

Aujourd’hui, il accueille un musée retraçant l’histoire de Nantes. Une salle est ainsi notamment consacrée au rôle de la ville dans le commerce triangulaire (elle fut au XVIIème siècle le premier port négrier de France). Une autre est consacrée à la ville lors des deux guerres mondiales.

Il est possible de visiter uniquement l’extérieur du château et de parcourir les 500 mètres de chemin de ronde et les 7 tours qui constituent les remparts du château.

Le château (l’intérieur, le musée et les expositions) est ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 10h à 18h (et jusqu’à 19h en été (du 18 juin au 31 août)). Le tarif est de 8€ (plein tarif). La cour, les remparts et le jardin des douves sont accessibles gratuitement tous les jours de 10h à 19h (de 8h30 à 20h en été).

L’île de Nantes et l’île Feydeau

Dans le sud du centre-ville de Nantes se trouvent deux îles qui méritent d’être visitées : l’île de Nantes et l’ïle Feydeau. 

L’île de Nantes accueille les machines de l’île et le hangar à bananes. La première attraction est composée de différentes machines et manèges comme un éléphant géant mécanique et un carrousel des mondes marins tout droit inspiré de l’univers de Jules Verne, originaire de la ville. Alors que les machines de l’île sont plutôt destinées à un public familial, le hangar à bananes, composé de bars et de restaurants, s’adresse plutôt aux adultes.

L’île Feydeau, ancienne île de la Loire, fit comblée dans les années 1930. On peut y voir certains immeubles qui s’affaissent, en raison d’un sol sableux et de fondations mal assurées.

Le hangar à bananes

Le hangar à bananes est un espace où se trouvent des restaurants, des bars, des discothèques et des lieux d’exposition. Il se situe sur les bords de la Loire au quai des Antilles. Il s’agit d’un ancien entrepôt où les bananes en provenance de Guadeloupe, de Guinée et de Côte d’Ivoire étaient stockées dans les années 1930. Le hangar a été en grande partie reconstruit à la suite de bombardements lors de la Seconde Guerre mondiale. Après l’indépendance de la majorité des pays producteurs de bananes, le hangar a été affecté à d’autres missions avant d’être réhabilité à la fin des années 2000.

Les machines de l’île de Nantes

Les machines de l’île se situent dans les anciens chantiers navals, sur les bords de la Loire. Tout droit sorti de l’imaginaire de Jules Verne, originaire de Nantes, ils accueillent plusieurs manèges et univers : 

  • Un éléphant géant, fait de bois et d’acier. Mesurant 12 mètres de haut pour un poids de près de 50 tonnes, 50 visiteurs peuvent y embarquer pour une promenade ; 
  • Un carrousel des mondes marins, manège de 22 mètres de diamètre et de 25 mètres de hauteur. Sur 3 niveaux, il présente les fonds marins, les abysses et la surface. On y voit toutes sortes d’animaux marins : raie manta, méduse, crabe géant, calamar…
  • Une galerie des machines, où les visiteurs pourront découvrir le processus de création des machines, mais aussi un héron de 8 mètres d’envergure ou une araignée de 7,5 mètres. Les machinistes y expliquent le fonctionnement de ces différentes créatures. 

Les machines de l’île ne sont toutefois pas les seuls événements de ce genre qui se tiennent à Nantes. Ainsi, la compagnie internationale de théâtre Royal de Luxe est originaire de la ville. Elle utilise l’espace public pour organiser des spectacles, ayant parfois recours au gigantisme comme pour la saga des géants, l’œuvre la plus connue de la compagnie.

Elle a ainsi organisé à Nantes des représentations en pleine rue comme Le mur tombé du ciel, le Xolo, l’arrivée depuis le port de St-Nazaire de la Petite Géante en bus et du Paysan Géant en bateau. 

Le musée Jules Verne

En face du Hangar à Bananes, de l’autre côté de la Loire, se trouve le musée Jules Verne, né à Nantes en 1828. Il contient de nombreux livres, manuscrits, illustrations, affiches et jeux permettant de découvrir l’auteur, ses œuvres et sa vie. On y trouve aussi des documents qui lui ont appartenu. Plusieurs salles retracent la vie de l’écrivain : de son enfance et son environnement familial à ses études et son arrivée à Paris. On découvre ensuite l’univers romanesque de ses livres et de ses mondes avec un globe terrestre, le nautilus et les maquettes de ses machines.

Le musée se situe au sommet de la bute Sainte-Anne (3 rue de l’Hermitage). En hauteur, il offre une vue dégagée sur la Loire, l’île de Nantes et le hangar à bananes. Il est ouvert tous les jours sauf les mardis, dimanches matin et jours fériés de 10h à 12h et de 14h à 18h. En été (juillet et août), il est ouvert de 10h à 19h.   

Trentemoult

Un peu plus loin se trouve Trentemoult, un village de pêcheurs en face de Nantes. L’endroit servit en 1990 de décor à La Reine blanche de Jean-Loup Hubert avec Catherine Deneuve puis à La Demoiselle d’honneur de Claude Chabrol en 2005. D’ailleurs Nantes a été le décor de plusieurs films, dont deux de Jacques Demy, cinéaste français nantais. Réalisateur proche de la nouvelle vague, acteur, scénariste, dialoguiste et producteur, il a tourné à Nantes Lola en 1961 et Une chambre en ville en 1982. Certaines scènes du film Les parapluies de Cherbourg, sorti en 1964 proviennent également de la ville.

Les quartiers Graslin et Commerce

Les quartiers ouest du centre-ville comprennent :

  • Le quartier Graslin qui se situe aux alentours de la place et du théâtre du même nom. Outre le théâtre construit en 1788, détruit par un incendie en 1796 puis reconstruit en 1808, la place comporte la brasserie la Cigale, de style art nouveau ;
  • Le quartier Commerce, aux alentours de la place du même nom. Il s’agit de la place centrale de Nantes puisque les 3 lignes de tramway y transitent. Au XVIIIème siècle, c’était le lieu où les principales transactions financières se passaient, d’où son nom.

C’est aussi ici que se trouve le passage Pommeraye, une galerie marchande de Nantes construite dans les années 1840. Édifié sur un terrain en pente, le passage Pommeraye présente neuf mètres de dénivelé pour 3 niveaux de magasins.

L’île de Versailles, le quartier Bretagne et la cour des 50 otages

Dans le nord du centre-ville de Nantes, on trouve :

  • La cour des 50 otages, une des principales artères de la ville. Elle doit son nom au 50 otages tués en représailles de l’assassinat à Nantes d’un commandant de l’armée allemande durant la Seconde Guerre mondiale ;
  • Le quartier Bretagne, aux alentours de la tour de Bretagne, construite entre 1971 et 1976. Avec ses 144 mètres, c’est la plus haute tour de Nantes ;
  • L’ile de Versailles, île artificielle sur l’Erdre, qui accueille un jardin japonais. Il est composé de cascades, de bassins et de rochers ainsi que de plusieurs plantes et d’arbres venus directement du Japon comme les cerisiers. Les bâtiments du parc (la capitainerie, la maison de l’Erdre et le restaurant) sont inspirés de l’habitat traditionnel japonais.

Quelques informations sur Nantes

Avec près de 300 000 habitants, Nantes est la 6ème ville de France. Son château est le témoignage de sa place de capitale du duché de Bretagne au XVème. C’est à peu près à ce moment que la ville, grâce à son port et à la Loire, commence à avoir des échanges commerciaux avec les pays voisins. La ville se développe alors et devient au XVIIème siècle le premier port du commerce triangulaire de France.

Parmi les événements à ne pas manquer à Nantes se trouve « La folle journée« , un festival de musique classique. Il se déroule tous les ans, aux environs de fin janvier ou de début février. Pendant 5 jours, des concerts de musique classique sur une période ou un thème donné ont lieu à Nantes, et dans d’autres villes des Pays de la Loire.

Se déplacer à Nantes

lignes de tramway et plusieurs dizaines de ligne de bus permettent de se déplacer facilement dans Nantes. Il est également possible d’emprunter des bateaux publics, pour se rendre à Trentemoult par exemple ou de se déplacer en vélo. 

Venir à Nantes

Nantes est accessible en voiture, en train et en avion.

Sa gare se situe à quelques centaines de mètres du château. Grâce au TGV, Nantes n’est qu’à 2h de Paris (à raison d’une vingtaine de liaison par jour). On peut aussi facilement se rendre à Nantes à partir d’autres métropoles : Lille est à 4h et Lyon à 4h30.

Son aéroport se trouve au sud-ouest de Nantes. Les principaux vols sont à destination des métropoles françaises et européennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.