Turquie

Visiter la ville antique de Perge en Turquie

La ville antique de Perge se situe à environ 20 kilomètres à l’est d’Antalya. Elle se trouve dans les montagnes du Taurus, qui s’étendent sur 600 kilomètres de longueur dans le sud-est de la Turquie. Elle fut la capitale de la Pamphylie (qui correspond à l’actuelle province d’Antalya). Il s’agit d’un très beau site antique toutefois assez peu visité, qui compte de nombreuses ruines parmi lesquelles le théâtre, le stade ou encore les thermes.

L’histoire de Perge en Turquie

La fondation de Perge remonte aux alentours de 1000 avant JC. D’après la légende, elle aurait été construite après la guerre de Troie. A l’époque, ses habitants sont notamment composés de Grecs qui immigrèrent deux cents ans auparavant.

Au cours des siècles, elle fut envahie à de nombreuses reprises. La ville fut ainsi conquise par les armées d’Alexandre le Grand et devint grecque au IVème siècle avant JC. Elle fut ensuite intégrée au royaume de Pergame au IIème siècle avant JC puis au royaume romain environ 50 ans après.

Les apôtres Barnabé et Paul y séjournèrent au Ier siècle après JC et la ville devint un haut lieu du christianisme jusqu’au VIème siècle. Envahie par les Arabes au VIIème siècle après JC, Perge fut alors abandonnée.

Visiter les ruines de Perge

Le théâtre 

Le théâtre de Perge, haut de 25 mètres, pouvait accueillir jusqu’à 15 000 personnes. Adossé au flanc de la colline, il fut construit au IIème siècle. Sa façade comprenait à l’époque cinq portes et la scène était décorée de reliefs montrant le dieu du fleuve, Cestrus et le dieu du théâtre et du vin, Dionysos. On le voit à sa naissance sortir de la cuisse de Jupiter, son père. 

Le stade 

Le stade de Perge date du IIème siècle. Mesurant 235 mètres de long pour un peu moins de 35 mètres de large, il pouvait contenir quelque 12 000 personnes. Il accueillait à l’époque des combats de gladiateurs, des courses de chars et autres activités sportives (lancer de javelots, lutte…)

L’agora

L’agora de Perge, comme beaucoup d’autres bâtiments, date du IIème siècle. A l’époque, le sol était recouvert de mosaïques et l’agora était bordée de colonnes. 

Les thermes

Les thermes de Perge datent également du IIème siècle. On peut y voir plusieurs salles avec différentes statues, l’ancien système d’eau chaude et la cour avec ses colonnes et ses bas-reliefs.

La voie à colonnes 

Une voie bordée de colonnes allait du nord au sud de la cité antique. Elle passait sous l’arc de triomphe de Démétrius Apollons et servait d’aqueduc permettant d’apporter de l’eau aux habitants.

La muraille de Perge

La muraille de la cité a été construite à l’époque grecque puis achevée sous les Romains. Il ne reste aujourd’hui que 2 tours de 12 mètres de haut. Un arc de triomphe se trouve au centre.

La fontaine (nympheum) 

Le nympheum de Perge est dédié à Septime Sévère, empereur romain qui régna de 193 à 211. La fontaine se situe au bout de la voie à colonnes. Elle alimentait l’aqueduc en eau.

Les basiliques de Perge

Des vestiges de deux basiliques, l’une du Vème siècle après JC, l’autre du VIème, sont encore présents de nos jours. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *