Sri Lanka

Visiter Kandy au Sri Lanka

Kandy, capitale du Sri Lanka entre 1592 et le début du XIXème siècle, est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle fait partie des lieux incontournables du pays, à l’instar de Polonnaruwa et Sigiriya. Haut lieu spirituel et religieux, la ville abrite ainsi une relique de Bouddha : une dent. Kandy est entourée de montagnes et est ainsi le point de départ pour faire des treks et aller visiter les champs de thé. Nous avons visité Kandy lors de notre circuit au Sri Lanka et, hasard du calendrier, nous avons eu la chance d’y aller pendant la fête Vesak, qui commémore la naissance et l’illumination de Bouddha. Nous en avons également profité pour visiter le temple de la dent du Bouddha et pour assister à un spectacle de danse traditionnelle.

Visiter le temple de la dent de Bouddha à Kandy

La ville de Kandy est un haut lieu du bouddhisme puisqu’on y trouve un temple qui abrite une relique de dent de Bouddha. Et ça, ce n’est pas rien : dans l’histoire du pays, et du bouddhisme, posséder une telle relique signifiait détenir le pouvoir politique, d’où le fait que Kandy fut la capitale du pays pendant de nombreux siècles. Aujourd’hui encore, cette dent est choyée : les moines y pratiquent des cérémonies religieuses trois fois par jour, et la dent est symboliquement lavée tous les mercredis. 

Le temple est situé dans le complexe palatial du Royaume de Kandy, un vaste ensemble comportant plusieurs monuments. 

Quelques conseils pratiques pour visiter le temple de la dent de Bouddha : 

  • Il est nécessaire d’avoir une tenue descente, c’est-à-dire avoir les genoux couverts ainsi que les épaules ;
  • Il faut laisser ses chaussures à l’entrée du temple

Les fêtes religieuses à Kandy

Chaque année, une fête religieuse de plusieurs jours est organisée à Kandy : il s’agit de l’Esala Perahera. La fête, célébrant la relique de la dent de Bouddha, est une des processions religieuses les plus spectaculaires et les plus anciennes du Sri Lanka. Danseurs, musiciens, et éléphants participent aux processions qui se tiennent pendant une dizaine de jours. Cette fête se tient généralement fin juillet ou début août. 

Nous sommes allés à Kandy pour une autre fête, la Vesak, qui se déroule également dans d’autres villes du pays. Elle se tient le jour de la pleine lune de mai et célèbre la naissance, l’illumination et la mort de Bouddha. Pour fêter ce jour si spécial, des lanternes sont accrochées un peu partout en ville. Je ne sais pas si c’est vrai, mais notre guide nous a dit que lors de cette fête, la dent de Bouddha était exceptionnellement sortie des 7 boites dans laquelle elle était contenue. Bon, j’avoue que je n’en garde pas un grand souvenir. On devait faire la queue pour l’apercevoir et c’est allé tellement vite que je n’ai pas eu le temps d’apercevoir grand-chose.

Découvrir l’hôtel Queens à Kandy

Juste en face du temple de la dent de Buddha se trouve l’hôtel Queens, vestige de la période coloniale britannique. C’est ici que la reine d’Angleterre proclama l’indépendance du pays en 1948. L’hôtel est encore en activité puisque c’est ici que nous avons dormi lors de notre séjour à Kandy.

Assister à un spectacle de danses traditionnelles Sri Lankaises

Les spectacles de danse traditionnelle sont une des choses à voir à Kandy. Ils ont généralement lieu en fin d’après-midi, vers 17h. Beaucoup de touristes vont au Kandyan Cultural Center. La salle de spectacle, sur deux étages, y est assez grande et il est possible de suivre la représentation grâce à un programme en français.

Le spectacle est composé d’une dizaine de danses rythmées au bruit des tambours et montrant successivement les danseurs en animaux, en guerriers ou tout simplement en costumes traditionnels. Certaines danses sont religieuses et permettent d’invoquer ou d’honorer un dieu, d’autres sont plus folkloriques et dépeignent des scènes de la vie quotidienne. Le spectacle se termine par la marche du feu : des artistes marchent alors sur le feu.

Le jardin botanique de Peradeniya

Le jardin botanique de Kandy fut créé en 1821. Sur 60 hectares, il ne comporte pas moins de 300 variétés de plantes et de fleurs en tout genre : épices, orchidées, plantes médicinales…Il se situe à 4 km du centre-ville.

Partir en excursion dans une plantation de thé

C’est dans le centre du pays, ainsi que dans le sud, que se trouvent de nombreuses plantations de thé. Kandy constitue donc le point de départ idéal pour en apprendre plus sur une des principales richesses du Sri Lanka. Au programme de notre visite : passage par l’usine (séchage du thé, broyage…) puis promenade dans les plantations où l’on a pu admirer la récolte à la main pour finir par une dégustation.

Le thé au Sri Lanka

Le thé a été introduit au Sri Lanka par les britanniques au XIXème siècle quand un parasite a détruit les plantations de café. La culture a alors rapidement pris de l’essor, si bien que le Sri Lanka est aujourd’hui le 3ème producteur de thé au monde… c’est dire s’il est impensable de visiter le pays sans faire un détour par une plantation.

La culture du thé au Sri Lanka

Le thé se cultive en terrasse. La qualité et le goût du thé dépendent de l’altitude à laquelle il est cultivé :

  • En dessous de 600 mètres d’altitude : il s’agit du thé low-grown ;
  • Entre 600 et 1300 mètres d’altitude : il s’agit du thé medium-grown ;
  • Au-dessus de 1300 mètres d’altitude : il s’agit du thé high-grown

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *