Auvergne-Rhône-Alpes,  France

Une semaine à Valloire en hiver : que faire ?

Le titre de l’article aurait aussi pu être que faire en hiver pendant une semaine à Valloire quand on a des enfants et qu’on n’a pas envie de skier tous les jours ? Mais c’était trop long…Et parce que pour les gens qui adorent skier, la question ne se pose pas…Personnellement j’aime skier mais pas de là à en faire tous les jours. Et surtout mon niveau « experte en chasse en neige sur les pistes vertes » ne me le permet pas. Et puis j’avais aussi envie de passer du temps avec mes enfants. J’ai donc essayé d’équilibrer la semaine entre ski, balade tranquille et découverte de la région.

Edit : nous y sommes retournés cet hiver, l’article a donc été mis à jour en conséquence

Admirer les sculptures sur glace ou sur neige

Valloire est connue pour ses concours de sculptures. En hiver, il y en a deux : le concours international de sculptures sur glace et le concours international de sculptures sur neige. Le premier a eu lieu cette année du 14 au 17 janvier et le second du 21 au 24 janvier. La première année, on y est allé la première semaine de février et on a pu voir pendant les premiers jours les sculptures sur neige avant qu’elles ne soient détruites (malheureusement elles ont été enlevées dans la semaine et je n’ai pris que des photos à l’Iphone d’où la qualité moyenne). Eh bien figurez-vous que deux ans après, quand nous y sommes retournés, le même scénario s’est produit. Le jour pile où je voulais aller les voir avec les enfants, elles ont été détruites. Est-ce un signe que je dois y retourner une troisième fois ?

A noter également qu’en été se tient un concours de sculptures sur paille et foin.

Visiter une ferme

La ferme du pré-clos

Lors de notre premier séjour à Valloire, nous avions choisi la formule apéritif fermier à la ferme du Pré Clos (ou plutôt comme on s’y est pris trop tard, c’était la seule visite où il restait des places). Il s’agit d’une petite ferme d’une trentaine de vaches. Nous avons alors assisté à la traite des vaches puis nous avons eu droit à une dégustation de certaines spécialités au lait cru de la ferme (tomme fermière, fromage à raclette, meule de Valloire, faisselles et yaourts), ainsi qu’aux spécialités régionales : saucisson et vin blanc. Les apéritifs fermiers ont lieu tous les mardis, mercredis et jeudis sur réservation au 06 45 72 99 98.

Il est aussi possible d’assister à la fabrication du fromage les mardis matin à 10h. La ferme se situe dans les hauteurs de Valloire, au lieu-dit le Borgé. Il faut compter 9,5€ par adulte. Si vous ne souhaitez pas visiter la ferme, vous pouvez uniquement vous y arrêter pour acheter du fromage (qui est aussi en vente sur le marché de Valloire qui se tient le vendredi matin). 

Depuis, le flambeau a été passé et la ferme a été reprise par un jeune couple. Nous y sommes retournés, mais cette fois dans le cadre d’une excursion prévue par notre hôtel. 

La ferme des étroits

Une autre ferme propose ce genre de formule : la ferme des étroits. Elle se situe au hameau de Bonnenuit, un peu plus loin que la ferme précédente et n’est pas desservie par la navette gratuite. Il faut donc prendre la voiture pour y accéder. La visite a lieu tous les mercredis à 17h30 et permet d’assister, pour la modique somme de 4€ par personne, à la traite des vaches et chèvres de Savoie. On y apprend alors tout ce qu’il faut savoir sur les vaches, et la production de lait, qui est d’ailleurs très similaire à l’être humain. De l’eau, du foin (les vaches sont nourries à l’herbe des alpages en été et au foin en hiver), un veau et de l’amour : voilà là les ingrédients essentiels. Bon pour le dernier on repassera : les veaux sont généralement séparés de leur mère à l’âge de deux semaines. Certains spécimens – les femelles et quelques males – restent toutefois, quand les autres sont vendus à des exploitations ou à des industriels pour la viande. La visite s’achève ensuite par une bonne dégustation de fromage. 

La ferme des étroits est une petite propriété, avec une dizaine de vaches et un peu plus de chèvres. Les propriétaires proposent également d’autres prestations pour diversifier leur activité, comme une table et une chambre d’hôtes. C’est ainsi que certains jours de la semaine, des repas avec des produits fermiers sont également proposés. 

Faire un tour sur le marché

Le marché de Valloire se tient tous les vendredis, sur la place de l’église. Dernier jour de la semaine avant de repartir pour les personnes ayant une location qui va du samedi au samedi, c’est donc le jour idéal pour faire quelques courses avant de rentrer chez soi. Encore faut-il savoir où acheter ce que l’on souhaite. Un conseil : privilégiez les vendeurs locaux, par exemple la ferme des étroits et la ferme du pré-clos, qui y vendent directement leur production. Je vous conseille aussi d’aller faire un tour dans la coopérative locale, un magasin qui se situe dans une rue à droite en remontant l’office de tourisme. Les prix y sont imbattables comparés à ceux pratiqués par certains revendeurs sur le marché. A titre de comparaison, le beaufort d’été y est ici vendu un peu moins de 20€ le kilo, contre près de 40€ sur le marché !! D’autant qu’on est ici sûr d’acheter des produits – produits laitiers et viande (saucisse, saucisson…) – on ne peut plus locaux.

Se balader avec les lamas

Lors de notre premier séjour à Valloire, nous avons fait une balade avec des lamas pendant une après-midi, de 14h à 17h. Ce sont des animaux, qui malgré l’image d’Épinal que l’on peut en avoir, sont très dociles. Faciles à promener, ils ne donnent pas de coups de pied si on passe derrière d’eux et ils ne crachent pas ! Bref, le compagnon rêvé de chaque enfant pour une balade dans la neige, si ce n’est qu’ils s’arrêtent de temps en temps pour savourer quelques branches de sapins. 

Tchoupi et ses amis (Tchoupi, c’est le seul nom de lama que j’ai retenu car c’est celui qu’Eliott promenait) sont guidés par Gilles, un accompagnateur de montagne. A mi-chemin, un goûter avec thé, tisane, vin blanc, grenadine, pain, confiture de myrtille et chantilly est offert pour reprendre des forces avant de se remettre en route.

Le tarif est de 23€ par adulte (gratuit pour les enfants). Voici le numéro de téléphone pour réserver : 06 26 23 83 24 et le lien vers le site Internet pour trouver des informations.

Mieux vaut passer un coup de fil en tout début de séjour (voire avant d’arriver si vous venez pendant les vacances scolaires car le nombre de participants est limité à une vingtaine par groupe).

A noter que depuis le point de départ aux Verneys, des balades en chien de traîneau sont également proposées. 

Edit : il n’y a plus de balade avec les lamas proposée à Valloire à l’heure actuelle.

Randonner…

…A pied…

D’habitude, on se fait au moins une randonnée raquette tous les ans quand on va au ski. Lors de notre premier séjour, on a dérogé à la règle en n’en faisant aucune mais on s’est quand même bien baladé dans la neige, le long du parcours de santé. Le domaine skiable comporte plusieurs parcours de randonnée en raquette dont certaines où il est nécessaire de prendre le télésiège. Toutefois, il n’est pas conseillé de le prendre avec des bébés de moins de 18 mois (car l’ascension est trop rapide). C’est pourquoi cette année nous n’en avons pas fait ! En revanche, il est possible de faire de belles balades à pied, le long du torrent, et de rejoindre Bonnenuit depuis le centre de Valloire.

…ou en raquette

Si vous aimez la marche et les raquettes, sachez qu’il est possible de partir en randonnée en montagne avec des professionnels pour découvrir les espaces naturels de Valloire et la faune sauvage. D’ailleurs, j’ai un peu tout testé :  randonnées avec galibier-raquettes et avec rando-montagne-valloire ainsi qu’en toute autonomie.

Avec un prestataire

La première randonnée, c’était pour longer le torrent de la Valloirette et de la Lauzette, depuis la fermeture de la route menant au col du Galibier. De là, on peut voir le va-et-vient des militaires qui possèdent une base quelques kilomètres plus loin. Il s’agit d’une randonnée en raquette assez simple, et j’y ai d’ailleurs emmené Eliott (6 ans) qui a beaucoup aimé. Au départ, il était assez anxieux à l’idée d’enfiler des raquettes mais il s’est vite détendu, notamment quand on a fait une pause pour apercevoir les chamois au loin, puis quand il a vu un squelette de chèvre sur le sol, qu’il avait pour ambition de ramener à la maison. A mi-chemin, une petite pause est proposée pour se réchauffer et reprendre des forces avant de repartir dans ce paradis blanc où règne le calme.

Lors de la seconde randonnée, changement de prestataire pour partir dans une randonnée un peu plus intense, du côté du col de télégraphe. Au programme : de très belles vues sur Valloire et sur les différents flancs de montagne, sous un grand soleil. Difficile dans ces conditions de savoir comment s’habiller. Lors de la première randonnée, je craignais d’avoir chaud et je n’avais mis qu’un jean dans lequel toute la neige rentrait dès que je marchais dans la poudreuse. Pour la seconde, j’ai donc opté pour un pantalon de ski et j’ai eu trois fois trop chaud. Ma recommandation serait donc d’enfiler un pantalon type jean, legging ou mieux encore, un pantalon de randonnée, accompagné de guêtres pour se protéger de la neige et du froid. 

En autonomie

Forte de cette expérience, j’ai décidé de partir toute seule faire une randonnée en raquette grâce au dépliant obtenu à l’office de tourisme. Renseignements pris à mon hôtel, je me suis rendue compte que même si des randonnées sont indiquées sur le dépliant, certains chemins ne sont pas balisés. J’ai donc choisi celle qui descend de la télécabine de la Sétaz pour redescendre à Valloire. Même si ce n’est certainement pas la plus belle – en termes de vue puisqu’on est complétement dans la forêt tout du long – elle a le mérite d’être bien balisée. Elle comporte toutefois deux passages que je qualifierai d’assez difficiles :

  • Un au départ (bien qu’il soit possible de contourner la descente pentue – mais je ne m’en suis rendue compte qu’après). 
  • Un autre passage très pentu à la fin que j’ai été obligé de descendre sur les fesses. Et encore j’avais du mal à m’arrêter. Sinon, aidez-vous de vos bâtons, à bien mettre en avant pour avoir plus de stabilité.

Si vous cherchez à faire une randonnée sans guide, vous pouvez tester « les balcons de Valloire » offrant de très belles vues. On me l’a conseillé pour la qualité des paysages, Toutefois, je ne sais pas si elle est correctement balisée. 

Foret remonté mécanique piéton

Le forfait remonté piéton coûte 9,4 euros. Il existe plusieurs bornes (en caisse automatique ou non) pour acheter un forfait, recharger sa carte ou récupérer une commande passée sur Internet : 

  • Aux Verneys ;
  • Au Moulin Benjamin ;
  • Au Centre Valloire ;
  • A la Setaz (également dans le centre de Valloire). 

Certains hôtels mettent également des bornes à disposition.

Le ski…et les autres activités de glisse

Comme expliqué en introduction, je ne suis pas la mieux placée pour parler du ski, de la qualité des pistes, de la poudreuse, du damage et de tous les autres termes techniques dont, néophyte que je suis, j’ignorais encore tout il y a quelques années. Toutefois, ce que je peux dire c’est que le domaine skiable Galibier-Thabor dont Valloire fait partie comprend : 

  • 150 km pour 89 pistes ;
  • 30 remontées mécaniques : 2 télécabines, 10 téléskis, 17 télésièges et 1 tapis ;
  • Des pistes comprises entre 1 430 mètres d’altitude et 2 600.

Il est aussi possible de pratiquer du snake gliss. Le concept : les luges sont assemblées les unes aux autres pour former un train de luges piloté par un guide spécialisé avec des places à l’avant « plus calmes » et des places à l’arrière qui le sont moins…Il existe plusieurs pistes : la petite aventure, avec 1 km de piste, et la grande aventure, avec 4 km de piste.

Enfin, si l’altitude vous fait peur, vous pouvez vous laisser tenter par un petit tour à la patinoire de la ville. Et si malgré tout, vous ne trouvez pas ce qui vous convient dans cet article, n’hésitez pas à jeter un œil à la brochure des activités proposées par l’office de tourisme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.