Bons plans

Les indemnisations en cas de retard de vol

Lors de mon séjour à Copenhague, j’ai eu la mésaventure de voir mon vol retardé de près de 4 heures à l’arrivée. J’ai donc voulu savoir si je pouvais prétendre à une indemnisation quelconque de le compagnie aérienne. En me penchant sur la question des indemnisations en cas de retard de vol, j’ai appris plein de choses que les compagnies aériennes omettent souvent intentionnellement de mentionner, et dont j’ai eu envie de parler ici…

Le montant des indemnisations en cas de retard de vol

En cas de retard de vol de plus de 3 heures à l’arrivée, le montant des indemnisations s’élève à :

  • 250€ en cas de vol jusqu’à 1 500 kilomètres ;
  • 400€ en cas de vol de 1 500 kilomètres à 3 500 kilomètres ;
  • 400€ en cas de vol de plus de 3 500 kilomètres entre deux pays de l’UE ;
  • 600€ en cas de vol de plus de 3 500 kilomètres entre un pays de l’UE et un pays hors UE.

Précisions : 

  • Ces montants sont valables peu importe le prix du billet d’avion payé J
  • Ils sont aussi valables en cas de refus d’embarquement (c’est-à-dire principalement dans des situations de surbooking).

Les conditions pour percevoir ces indemnisations

Certaines conditions doivent être remplies pour bénéficier des indemnisations indiquées ci-dessus :

  • Les montants indiqués proviennent d’une réglementation européenne. Ces conditions sont donc applicables pour les vols en provenance ou à destination d’un pays européen ;
  • Elles ne sont pas valables en cas de circonstances exceptionnelles (grève, météo, collision avec un oiseau…) ;
  • La compensation revient à la personne qui a subi le retard et non à celle qui a payé le billet ;
  • Il faut se présenter à l’heure à l’enregistrement.

Demander une indemnisation

Il est possible de s’adresser directement au service après-vente de la compagnie aérienne ou bien de passer par un intermédiaire, spécialisé dans la gestion des dossiers de demande d’indemnisations avec les compagnies aériennes.

Sans passer par un intermédiaire

C’est ce que j’ai voulu faire lors de mon voyage à Copenhague. Au départ tout allait bien : l’avion a bien décollé à l’heure prévue de Paris : 7h00.

Seulement, à moitié chemin, le commandant de bord nous annonce que nous devons faire demi-tour et rentrer à Paris à cause d’un problème de pressurisation. On nous annonce que tout est sous contrôle mais forcement, on n’est pas trop rassuré!!! On atterrit sans problème à Paris et on nous dit qu’une équipe de maintenance va arriver pour analyser le problème. On saura alors si les pièces peuvent être changées tout de suite ou s’il faut changer d’appareil.

Au bout d’une heure, on nous informe que les pièces ne peuvent pas être changées tout de suite et qu’on va devoir prendre un autre avion.

On attend encore dans l’avion une demi-heure le temps qu’un bus arrive. On descend de l’avion, on attend de nouveau dans une salle et on monte rapidement dans un nouvel avion.

Au final, nous avons atterri à Copenhague avec environ 3 heures et demie de retard.

Bien-sûr, la compagnie ne nous a pas informé des modalités d’indemnisation. En regardant sur leur site internet, je vois qu’il est indiqué que dans mon cas que je dois recevoir une compensation de 350€.

Je fais donc ma demande directement au service après-vente de la compagnie. Le lendemain, je reçois un mail m’indiquant qu’ils consentent à me donner un avoir de 75€ par personne.

Je renvoie un mail leur précisant que j’avais droit, selon leurs CGV, à une indemnité de 350€. Pas de nouvelles. J’envoie un deuxième mail, puis un troisième. J’essaye de les joindre au téléphone (numéro surtaxé, bien évidement) et je raccroche après avoir attendu 10 minutes sans avoir personne au téléphone.

Comme je n’ai pas eu envie de me lancer dans la bataille des courriers administratifs de lettres recommandées avec accusé de réception, j’ai finalement décidé de faire appel à un intermédiaire.

En passant par un intermédiaire

En général, les intermédiaires se rémunèrent en prenant une commission sur le montant de l’indemnité reçue.

Voici certains de ces intermédiaires : 

SiteCommission
https://www.vol-retarde.fr/25% TTC
https://www.indemniflight.com/25% TTC
https://www.refundmyticket.net/fr18% en cas de résolution à l’amiable + TVA24% dans les autres cas + TVA
https://www.flightright.fr/27% + TVA
http://www.populetic.com/fr/25% HT

La procédure est assez rapide. Il faut remplir le dossier, signer le mandat et envoyer les pièces justificatives (copie de la pièce d’identité et de la carte d’embarquement).

J’envoie donc tous ces documents et deux jours après, je reçois une réponse de ma compagnie aérienne. Ils sont « désolés que mon avoir de 75€ par personne ne m’ait pas donné satisfaction et me propose un nouvel avoir de 350€ par personne ». J’ai accepté et j’ai pu partir à Washington pour 100€ avec des billets trouvés à 450€. L’intermédiaire n’a toutefois quant à lui pas touché de commission car il ne perçoit rien sur les avoirs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *