France,  Grand Est

Visiter l’Alsace en une semaine

En mai, avec tous les ponts et les jours fériés, on a décidé de visiter l’Alsace en une semaine. Au programme : Strasbourg, Colmar, Mulhouse mais aussi la route des vins avec ses villages pittoresques et les Hautes-Vosges. J’ai eu un coup de cœur pour cette région, notamment pour les petits villages ainsi que pour certains quartiers de Strasbourg et Colmar. 

Visiter l’Alsace en une semaine : le programme

Voici notre programme d’une semaine en Alsace :

Jour 1, Samedi : Strasbourg (Petite-France)

Arrivée à Strasbourg et promenade dans la Petite-France (1 nuit à Strasbourg). On est arrivé aux alentours de 17h mais on avait vraiment envie de commencer à découvrir la ville alors on est allé se promener du côté de la Petite-France, vers où se situait notre logement. Même si l’ensemble est assez petit, ça nous a séduit et donné envie de visiter le reste de Strasbourg le lendemain.

Jour 2, Dimanche : Strasbourg

Visite du reste de Strasbourg : Place Kléber, célèbre pour son marché de noël, Cathédrale, Krutenau, une partie du quartier allemand sans oublier le quartier européen dont nous avons vu certains bâtiments lors de notre croisière en bateau.

Pour plus d’informations sur la visite, n’hésitez pas à consulter l’article entièrement dédié : visiter Strasbourg en une journée.

Après une journée bien chargée, nous sommes partis pour la deuxième étape de notre périple : un logement à Turckeim, vers Colmar 

Jour 3, Lundi : château du Haut-Koenigsbourg et volerie des aigles

Visite du château de Haut-Koenigsbourg le matin, de la volerie des aigles l’après-midi et de Colmar en fin de journée. On a l’impression que la journée était plutôt chargée en lisant le programme mais le château et la volerie sont très proches (à environ 10 minutes en voiture). 

Le château du Haut- Koenigsbourg

Le château du Haut-Koenigsbourg est une forteresse nichée à près de 800 mètres de haut qui offre un beau panorama sur l’Alsace, les Vosges et la Forêt-Noire. Véritable château médiéval érigé au XIIème siècle, sa vocation était entièrement militaire et l’on peut encore voir aujourd’hui un ancien pont-levis, une salle d’armes, des donjons et des canons. Assiégé, détruit et pillé au fil des siècles, on doit son état actuel à Guillaume II qui, quand l’Alsace était allemande, entreprit une véritable campagne de restauration.

Questions pratiques, la visite du jardin médiéval à l’extérieur est gratuite. La visite de l’intérieur est payante (9€ l’entrée). Il est possible de faire une visite guidée sans frais supplémentaire, il faut juste arriver au bon moment. La visite dure environ 1h30.

La volerie des Aigles

La volerie des aigles se trouve quant à elle dans un château en ruine. Bon j’avoue que j’ai eu un peu de peine en voyant tous les rapaces attachés et je suis toujours un peu mitigée quand je vais voir des animaux dans des zoos, des aquariums ou des espaces comme celui-ci. Je me dis que d’un côté, ils permettent de préserver les espèces, car certaines sont menacées et qu’ils peuvent se reproduire ici sans prédateur. Mais d’un autre côté, ils perdent leur état sauvage…C’est d’ailleurs pour cela que je n’ai pas fait la ménagerie des singes qui se trouvait pas loin de la volerie.

Questions pratiques, je vous conseille de bien regarder les horaires des spectacles avant de vous y rendre. Nous y sommes allés en mai et la volerie n’était ouverte que l’après-midi. On a attendu un peu devant car nous sommes arrivés directement depuis le château du Haut-Koenigsbourg. Comme il faisait beau, on a pu pique-niquer sur l’herbe vers le parking mais il y a également des tables de pique-nique devant l’entrée. 

Jour 4, Mardi : villages

Visite des petits villages alsaciens : Kaysersberg, Riquewihr et Ribeauvillé le matin puis Turckheim en fin d’après-midi => mon article sur les plus beaux villages alsaciens : 

Ribeauvillé 

La visite du village débute par une jolie fontaine puis une rue commerçante, au charme quelconque. Il suffit de passer l’ancienne fortification de la ville pour découvrir le village alsacien typique avec ses maisons à colombages et ses façades colorées. Surplombant le village, se trouvent 3 châteaux, ou du moins ce qui l’en reste. Il est possible de s’y rendre à pied et de faire une petite marche pour s’en approcher et admirer la vue sur la région.

Riquewihr

Le village figure parmi les plus beaux de France, alors forcément, il attire plus de monde. Village médiéval au cœur du vignoble alsacien, il est traversé par la rue principale assez fréquentée. Pour découvrir le village plus en profondeur, et s’éloigner du tumulte, il suffit de s’enfoncer dans les petites ruelles alentours. Si vous êtes fan de Noël et que vous cherchez un petit souvenir à ramener d’Alsace, arrêtez-vous au magasin la « féérie de Noël ». Guirlandes, boules de Noël, art de la table, décorations artisanales, ce sont en tout 20 000 articles sublimés dans un décor reconstituant un village alsacien en plein cœur de l’hiver, sous un ciel de nuit parsemé d’étoiles, qui s’y trouvent.

Kaysesberg

Son petit plus : un ruisseau qui circule dans le village, offrant de beaux panoramas depuis le pont fortifié. Encore une fois, tout le charme des villages alsaciens s’y retrouve : maisons à colombages, façades colorées, ruelles pavées, nids de cigogne aux cheminées…Kaysesberg est également connu pour son marché de Noël. Illuminations, décorations et chalets en bois s’installent alors dès fin novembre pour célébrer les fêtes de fin d’année. Il faut dire que les Alsaciens en connaissent un rayon en matière de pain d’épices, de bredalas (petits gâteaux de Noel alsaciens), de vin chaud, de chalets en bois et de décorations artisanales. 

Comme notre logement était à Turckheim, je suis ressortie le soir pour faire la tournée du veilleur de nuit.

Jour 5, mercredi : Hautes-Vosges

Journée dans les Hautes-Vosges puis visite d’Eguisheim en fin de journée. Ça faisait du bien de couper pour une journée les visites des villages et des villes d’Alsace et de se retrouver en pleine nature. On en a profité pour faire une petite randonnée et apercevoir les traces de neige qui restaient à certains endroits. 

Voici mon article pour savoir ce qu’on a fait dans les Hautes-Vosges.

Eguisheim est classé parmi les plus beaux villages de France, et fut même désigné numéro 1 des villages préférés des Français en 2013. Il faut dire qu’il dégage un charme particulier avec son chemin de ronde qui encercle le village. Au centre, une place entourée de maisons à colombages aux façades colorées laisse apparaitre une fontaine en grés rouge ainsi qu’une église aux mêmes tons. 

Jour 6, Jeudi : Mulhouse

Départ pour Mulhouse et visite de la cité du train le matin et longue sieste l’après-midi pour mon fils (en même temps depuis le début de la semaine on ne faisait que le trimballer à droite et à gauche donc c’était plus que nécessaire…et en plus il pleuvait). On est toutefois sorti en fin de journée pour visiter le centre de Mulhouse.

La visite de Mulhouse nous a assez déçu, surtout la cité du train. Il paraît d’ailleurs que la cité de l’automobile est beaucoup plus intéressante ! En revanche, gros coup de cœur pour l’écomusée d’Alsace que nous avons visité le lendemain. 

Jour 7, Vendredi : Visite de l’écomusée d’Alsace

Il s’agit de la reconstitution d’un village alsacien. 70 maisons typiques d’Alsace ont été récupérées dans toute la région et installées ici, de quoi découvrir un village au charme pittoresque. Mais la reconstitution ne s’arrête pas au décor : artisans y travaillent les matériaux de la même façon qu’au début du XXème siècle et des animations sont proposées, comme des balades en calèche ou en bateau et des démonstrations d’attelage. 

On voulait y passer la matinée puis faire la cité de l’automobile l’après-midi mais on est finalement reparti à 15h30. Comme il était un peu tard – et surtout qu’on n’était pas motivé – on est rentré chez nous.

Pour plus d’informations sur ces deux jours, voici l’article sur Mulhouse et l’éco-musée d’Alsace

En résumé

On a un peu changé nos plans en cours de route car il faisait très beau les premiers jours et moins les derniers. C’est pour cela que certains jours semblent chargés et d’autres beaucoup moins (comme le jeudi où on n’a pas fait grand-chose car il a plu toute la journée…)

Légende :

Rouge : villes (Strasbourg, Colmar et Mulhouse)

Jaune : petits villages typiques (Eghuisem, Kaysersberg, Ribeauvillé, Riquewirh, Turckheim)

Vert : autres sites (voleries des aigles, château du Haut-Koeningsburg, éco-musée d’Alsace)

N’hésitez pas à agrandir la carte 🙂 

Visiter l’Alsace en une semaine : point pratique

On a dormi une nuit à Strasbourg, 4 nuits à Colmar et 2 nuits à Mulhouse mais on s’est vite rendu compte qu’on aurait dû passer les 7 nuits à Colmar. C’est vraiment central en Alsace avec Strasbourg à moins d’une heure en voiture au nord et Mulhouse également à moins d’une heure en voiture au sud. Bon ça nous a quelquefois raccourci les trajets mais c’était plutôt galère d’avoir à défaire et refaire les valises sans cesse, surtout quand on ramène un lit parapluie et toutes les affaires pour enfant.

Pour les visites, si vous avez l’intention d’en faire beaucoup, vous pouvez acheter le pass’Alsace qui permet d’accéder gratuitement aux 48 sites partenaires dont le château du Haut-Koenigsbourg, le village Hansi à Colmar, le MAMCS à Strasbourg, la montagne des Singes…

Il faut choisir la durée : 24h, 48h ou 3 jours.

Le tarif est de :

  • 25€ pour 24h ;
  • 35€ pour 48h ;
  • 45€ pour 3 jours ;

(+5€ pour une balade en bateau à Strasbourg au lieu de 13€). 

Les incontournables d’Alsace en une semaine

En une semaine, et même moins, quelques sites sont incontournables et méritent le déplacement. 

En premier lieu, ce sont les villages ! En toute subjectivité, mes préférés sont Kaysersberg et Eguisheim. Ce que j’ai aimé à Kaysersberg c’est le petit ruisseau qui coule au milieu. A Eguisheim, ce que j’ai préféré c’est sa conception en cercle. On est sûr de ne rien louper : il suffit de suivre le chemin qui fait le tour du village, en n’oubliant pas de s’arrêter sur la place centrale.

Ensuite, c’est le château du Haut-Koenigsbourg surplombant la vallée. 

Enfin, visiter l’Alsace sans se promener dans le Petite-France à Strasbourg et dans la Petite-Venise à Colmar serait bien dommage, tant ces deux quartiers sont représentatifs des villes et d’Alsace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.