Paris

Que faire à Saint-Germain-des-Prés (et autour) ?

Le quartier de Saint-Germain-des-Prés est un des plus connus de Paris. Situé dans le 6ème arrondissement, il s’est développé autour de l’abbaye du même nom construite au Moyen-Age. Le quartier n’était alors qu’une petite bourgade en dehors de l’enceinte de Philippe-Auguste. Il n’a cessé de s’agrandir au fil des siècles pour devenir dans la seconde moitié du XXème siècle le centre de la vie culturelle parisienne. Aujourd’hui, le quartier est toujours un des plus branchés de Paris avec ses galeries d’art, ses antiquaires, ses boutiques de luxes, ses cafés et ses librairies…Mais on aimera aussi y visiter ses musées, ses édifices religieux, ses théâtres ou tout simplement déambuler dans ses rues…et bien-sûr boire un verre au café Flore, à la brasserie Lipp ou aux Deux Magots. C’est un de mes quartiers préférés à Paris. J’aime m’y promener par beau temps, penser à tous ceux qui l’ont fréquenté et replonger à l’époque de l’Entre-deux-guerres. Mes coins préférés : l’école nationale supérieure des beaux-arts avec son patio de style italien et la façade de la maison Gainsbourg.

Visiter l’Abbaye Saint-Germain

L’abbaye Saint-Germain fut construite au VIème par l’évêque de Paris, qui donna son nom au monument, ainsi que par le roi Childebert I. Avant l’édification de la basilique Saint-Denis, elle servait de nécropole royale aux rois mérovingiens. Seule l’église demeure aujourd’hui, les autres bâtiments ayant été détruits au fil des siècles notamment pendant la Révolution française.

On peut toujours admirer la tour et la nef qui datent de l’époque romane du XIème et XIIème siècle. Des visites guidées sont organisées les mardis et jeudi et le 3ème dimanche de chaque mois à 15h. Des concerts y ont lieu régulièrement.

Adresse : 3, Place Saint-Germain des Prés

S’y rendre : Station Saint-Germain-des-Prés sur la ligne 4 du métro, Station Mabillon sur la ligne 10. 

Découvrir l’école nationale supérieure des beaux-arts

Au cœur de Saint-Germain-des-Prés, au 14 de la rue Bonaparte, peuplée d’antiquaires, se trouve l’école nationale supérieure des beaux-arts.  Composé de différents bâtiments, allant du XIIème siècle au XXème, l’ensemble est vaste de deux hectares.

Plusieurs monuments composent l’école nationale supérieure des beaux-arts :

  • Le palais des études et sa cour vitrée : il se trouve en face en entrant dans l’école. Le bâtiment date du XIXème siècle et sa cour intérieure, sous une verrière, est un hommage à l’Antiquité et à la Renaissance ;
  • Le couvent des petits augustins et la cour du murier : ils se trouvent à droite de l’entrée. On y accède après avoir emprunté un couloir. On tombe alors sur un patio aux allures de Renaissance : il s’agit de la cour du murier, qui nous emmène tout droit en Italie avec son lierre qui pousse au mur, ses galeries, son sol en mosaïque et sa fontaine. Le couvent des petits augustins a quant à lui été fondé en 1608 par la reine Margot ;
  • L’hôtel de Chimay, sa cour et son jardin : construit en 1635 puis reconstruit en 1741, il se trouve derrière le couvent des petits augustins au niveau du quai Malaquais.

Les collections de l’école sont riches de près de 450 000 œuvres et ouvrages. Des expositions régulières permettent aux visiteurs de les découvrir.

Je ne sais pas trop si on peut rentrer comme ça dans l’enceinte du bâtiment mais comme je suis passée devant et que j’avais envie de voir ce qu’il y avait à l’intérieur, j’ai tout simplement demandé au vigile si je pouvais rentrer. Il faut dire qu’on était en été et qu’il n’y avait pas beaucoup de monde à l’intérieur. Je suis tombée sur la cour du murier un peu par hasard et je suis tombée sous le charme, bien qu’elle mériterait un petit rafraîchissement.

Adresse : 14, Rue Bonaparte, 75006 Paris

S’y rendre : Station Saint-Germain-des-Prés sur la ligne 4 du métro, Station Mabillon sur la ligne 10. 

Emprunter la rue Visconti

La rue Visconti relie la rue de Seine à la rue Bonaparte. Elle est un hommage au célèbre architecte français de la première moitié du XIXème siècle qui réalisa, entre autres, le nouveau Louvre, le tombeau de Napoléon aux Invalides et la fontaine Saint-Sulpice. La rue figure dans de nombreux guides mais il n’y a pas grand-chose à y voir…

Prendre un café

A Saint-Germain-des-Prés, on s’arrêtera volontiers dans un café, mais pas dans n’importe quel établissement. Mieux vaut en choisir un fréquenté par les artistes et les intellectuels depuis le début du XXème siècle comme le café de Flore, le café des Deux Magots et la brasserie Lipp. De grands noms de la culture parmi lesquels Guillaume Apollinaire, André Breton, Raymond Queneau, Picasso, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Boris Vian, Jean-Luc Godard, François Truffaut y avaient leurs habitudes.

On pourra aussi se rendre au plus ancien café de Paris, le Procope. Fondé en 1686, il a vu passer Rousseau, Voltaire et Napoléon Bonaparte.

S’y rendre : Station Saint-Germain-des-Prés sur la ligne 4 du métro, Station Mabillon sur la ligne 10. 

Voir une pièce au théâtre de l’Odéon

Le théâtre de l’Odéon, construit à la fin du XVIIIème siècle, fut inauguré par Marie-Antoinette. Premier théâtre monument, il a accueilli la Comédie Française de 1782 à 1792, date du déménagement au Palais-Royal.

Le théâtre ne se visite pas et il n’est possible de le découvrir que lors de représentations. On y accède depuis la rue de l’Odéon, première rue de Paris équipée de trottoirs et de caniveaux.

Adresse : Place de l’Odéon

S’y rendre : station Odéon sur la ligne 4 et 10 du métro

Découvrir le Musée Eugène Delacroix

Le musée Eugène Delacroix se situe dans l’ancien appartement du peintre. Il y vécut de 1857 à sa mort en 1863. L’appartement fut choisi en raison de son emplacement proche de Saint-Sulpice dont il devait décorer la chapelle. Malgré les différents locataires qui y vécurent, le logement est resté dans le même état qu’à l’époque de l’artiste. Le musée donne sur la place Furstenberg, plus petite place de Paris.

Adresse : 6, Rue Furstenberg, 75006 Paris

S’y rendre : Station Saint-Germain-des-Prés sur la ligne 4 du métro, Station Mabillon sur la ligne 10. 

Se recueillir à l’Église Saint-Sulpice

Bien que construite au Moyen-Âge, une grande partie de l’église Saint-Sulpice fut modifiéee et réaménagée au fil des siècles. C’est une des raisons pour lesquelles l’ensemble n’est pas symétrique, la tour nord étant plus petite que la sud. A l’intérieur, on pourra découvrir l’architecture rococo. Des visites sont d’ailleurs organisées les dimanches à 15h (les deuxièmes dimanches du mois, les visites comprennent aussi les cryptes).

Adresse : 2 Rue Palatine, 75006 Paris

S’y rendre : Station Saint-Sulpice sur la ligne 4 , Station Mabillon sur la ligne 10. 

Faire une course au Bon Marché

Le Bon Marché, fondé en 1838, est le premier grand magasin de la capitale. Son bâtiment a quant à lui été construit en 1869. Il devint très vite populaire et attira de plus en plus de clients, forçant les propriétaires à faire appel à Boileau et Eiffel pour l’agrandir.

Adresse : 24 Rue de Sèvres, 75007

S’y rendre : station Sèvres-Babylone, ligne 10 ou 12

Rendre hommage à Serge Gainsbourg

A noter aussi, si vous êtes dans le coin de Saint-Germain-des-Prés, la maison de Serge Gainsbourg, juste à côté de la rue des Saint-Père qui délimite l’ouest du quartier. C’est dans ce duplex de 135 mètres2, qu’il vécut de 1969 à 1991. L’intérieur, qui est resté identique à son époque, ne se visite toutefois pas, bien qu’il soit prévu d’y ouvrir un musée. De l’extérieur, on pourra y voir les nombreux graffitis et mots laissés par les fans du chanteur.

Adresse : 5 Rue de Verneuil 75007 Paris

S’y rendre : Station Solférino ou Rue du Bac sur la ligne 12

Que faire autour de Saint-Germain-des-Prés ?

Parce qu’il serait dommage de se limiter uniquement à tout le quartier Saint-Germain-des-Prés alors qu’il y a plein de belles choses à voir autour, voici une petite liste d’idées : 

  • L’institut de France, en face du pont des Arts, et la monnaie de Paris sur les bords de Seine
  • Le musée national du Moyen-Âge dans l’hôtel de Cluny du côté de l’Odéon
  • Le jardin du Luxembourg, à quelques mètres de l’Odéon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *