Indonésie

10 choses à faire à Bali

Bali est une île d’Indonésie d’une superficie de 5 600 km2. Avec plus de 3 millions de visiteurs par an, c’est une destination très touristique, c’est dire s’il y a des choses à faire sur l’île. Visite de temples à Ubud, plongée et snorkelling, randonnée dans un des volcans et balade dans les rizières sont autant de possibilités. Chaque coin de l’île a plus ou moins ses spécificités :  le centre de Bali et Ubud sont connus pour leurs forêts, leurs rizières et leurs temples, le sud avec Kuta, est très prisé des Australiens en raison des plages et des spots de surf alors que l’est de Bali est l’idéal pour faire de la plongée et du snorkelling. Les voyageurs découvriront ainsi volontiers cette région plus authentique qu’une station balnéaire dans le sud de l’île. 

Visiter les temples au nord d’Ubud

Au nord d’Ubud, se situent trois jolis temples :

  • Le temple de Goa Gajah, à 20 minutes d’Ubud. Il s’agit d’un temple hindouiste construit au IXème siècle. Sa façade est constituée de sculptures de créatures divines ;
  • Le temple de Gunung Kawi à 30 minutes d’Ubud. Il est constitué de 10 sanctuaires datant du XIème siècle. Au même endroit se trouve la réserve d’eau bénite de Tampaksiring. Le site est ainsi un lieu de pèlerinage qui attire chaque jour des centaines de visiteurs ;
  • Le temple de Pura Kehen à Bangli, à une heure d’Ubud. Dédié à Shiva, il abrite des sanctuaires construits en terrasse et plusieurs dizaines de statues.

Randonner à l’un des volcans

Les amateurs de randonnées pourront aller voir le lever de soleil depuis l’un des volcans de l’île :

  • Mont Agung, à 2h au nord-est d’Ubud. Avec ses 3 142 mètres, il s’agit du point culminant de l’île. La montagne est considérée comme sacrée par de nombreux Balinais ;
  • Mont Batukaru, à 2h au nord d’Ubud. Avec ses 2 276 mètres, il s’agit du deuxième sommet de l’île. Un temple se situe au point de départ de l’ascension. Si vous êtes dans le coin, profitez-en pour faire un petit détour par les rizières Jatiluwih et un grand détour par le lac Bratan et son temple ;
  • Mont Batur, à 1h15 au nord-est d’Ubud. Avec ses 1 717 mètres, c’est un des plus hauts volcans de Bali. En plus de l’ascension, vous pourrez faire une randonnée autour de son lac de cratère de plus de 10 kilomètres de diamètre, au pied des volcans Batur et Abang. C’est sans doute le volcan le plus touristique des trois.

Quelques conseils avant de commencer le périple :

  • Par temps de pluie, les chemins peuvent être très glissants et assez dangereux. Mieux vaut être prudent ! ;
  • Afin de profiter de la vue, il est préférable de partir tôt voire très tôt, l’idéal étant d’arriver pour le lever de soleil. En effet, dès la fin de matinée, les nuages peuvent s’accrocher aux sommets couvrant ainsi une partie du paysage et de la vue ;
  • Mieux vaut avoir une bonne condition physique et bien s’équiper pour faire une de ces randonnées. Chaussures de marche, coupe-vent, polaire, casse-croutes et bouteilles d’eau sont des indispensables.

Découvrir les rizières

La visite des rizières est un incontournable à Bali. On peut en voir un peu partout dans le centre de l’île, notamment autour d’Ubud. Parmi les sites réputés, Tegalalang rice terraces, se situe à 30 minutes au nord d’Ubud. Un peu plus loin, à 1h30 au nord d’Ubud, les rizières de Jatiluwih portent bien leur nom qui signifie « vraiment merveilleuse ». Un détour s’impose alors au volcan Batukaru et au lac Bratan. Les touristes étrangers s’y font rares et l’on pourra visiter tranquillement le jardin botanique, le marché aux fleurs et le temple d’Ulun Danu.

S’arrêter (rapidement) à Denpasar

Denpasar est un passage obligé à Bali puisque c’est là que se trouve l’aéroport ! Sinon, la ville, capitale économique et administrative de l’île, n’offre que relativement peu d’intérêts. Il n’y reste que peu de vestiges de l’époque coloniale. Mieux vaut s’éloigner de Denpasar et du sud de l’île pour découvrir le Bali authentique.

Remonter dans le temps à Semarapura

Semarapura est l’ancienne capitale royale que certains Balinais connaissent encore sous son ancien nom : Klungkung. La ville se situe sur la côte est, entre Denpasar et Amed (à une heure de voiture de la première ville et à 1h45 de la seconde). Deux bâtiments construits à cette époque sont encore en bon état de conservation : le palais de justice et le pavillon flottant.

Faire du snorkeling et de la plongée dans l’est

Si vous aimez la plongée ou le PMT (palme, masque, tubas), vous devez aller dans l’est de Bali. Amed, village de pécheurs, offre ainsi de beaux spots de plongée. Les îles Gilli, à côté de Lombok, sont aussi réputées pour leurs fonds sous-marins où l’on pourra voir de nombreuses espèces de poissons ainsi qu’avec un peu de chance, des tortues.

Se rafraichir à Tirtagangga

Tirtagangga, littéralement eau du Gange, se situe au milieu des rizières. A 30 minutes au sud d’Amed, on ira volontiers découvrir le water palace, un parc avec des fontaines et des bassins de nénuphars où sont disséminées des statues typiques de Bali.

Se détendre à Amed

Amed est une des villes les plus connues de l’est de Bali. Il s’agit d’un petit village de pêcheurs, encore relativement épargné par les touristes. On y verra de nombreux parhus, pirogues à balanciers typiques de l’île, se rendre sur les plages de sable noir déposer ou venir chercher les plongeurs en quête d’aventures sous-marines. En plus de la plongée, on pourra y faire du snorkelling (palme, masque et tuba).

Faire une excursion aux îles Gili

Les îles Gili sont des atolls coralliens constitués de Gili Trawangan, la plus grande et la plus animée des îles, Gili Air et Gili Meno. Les îles Gili sont idéales pour avoir la chance d’admirer des tortues et de beaux fonds sous-marins lors de sorties de plongée ou de snorkelling. Afin de les rejoindre, le plus court est de prendre un bateau rapide, ou un ferry, depuis Amed.

Aller à Lombok

L’est de l’île est aussi le point de départ pour aller à Lombok, une île d’Indonésie beaucoup moins touristique que Bali mais aussi moins riche en visite et en découverte.  L’île se trouve à 5 h en ferry de Bali et à 2h30 en bateau rapide. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.