Portugal

Visiter Belém à Lisbonne

Belém, dont le nom descend de Bethléem, est un incontournable de Lisbonne. En dehors du centre-ville, le long du Tage, le quartier est connu pour ses différents monuments comme la tour de Belém et le monastère des hiéronymites, mais aussi pour ses pâtisseries, les fameuses Pasteis de Nata. On y est allé un beau jour ensoleillé et on a été enchanté par notre journée. Bien-sûr, il y avait pas mal de monde pour les visites mais en arrivant assez tôt, on n’a pas trop attendu, notamment pour visiter le monastère.

Le monastère des hiéronymites (mosteiro dos Jeronimos)

Le monastère des hiéronymites est un édifice de style Manuélin (du nom du roi Manuel 1er) dont la construction débuta à partir de 1502 et dura 50 ans. Le style Manuelin fait référence à l’époque des grandes découvertes, pendant laquelle le Portugal était considéré comme la première puissance maritime et attirait de nombreux artistes curieux d’en savoir plus sur les civilisations lointaines. La construction du monastère a ainsi été financée grâce aux richesses provenant des grandes découvertes. Il fut d’ailleurs dédié à Vasco de Gama, premier navigateur à atteindre les Indes via le cap de Bonne-Espérance en Afrique du sud. L’édifice est classé aujourd’hui au patrimoine mondial de l’Unesco.

A côté du monastère se trouve l’église qui accueille les tombeaux de Vasco de Gama et du poète Luis de Camoes. Sa visite est gratuite mais celle du monastère est payante (10€ plein tarif). Question pratique, le site est ouvert tous les jours (sauf certains jours fériés) de 10h à 18h30 de mai à septembre et de 10h à 17h30 d’octobre à avril. 

Visiter le monastère est pour moi un incontournable de Lisbonne puisqu’il n’existe pas de monuments dans ce style en France. Comme je le disais en introduction, il n’y avait pas de monde mais en arrivant assez tôt, on n’a pas attendu trop longtemps.

La tour de Belém (torre de Belém)

La tour de Belém, d’où partaient les explorateurs portugais dans leur découverte du nouveau monde, est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est ainsi d’ici que Vasco de Gama partit en 1497 dans l’expédition qui lui permit d’atteindre les Indes par le cap de Bonne-Espérance.  La tour, qui garde le port de Lisbonne, est également caractéristique de l’art Manuelin. Jusqu’au tremblement de terre de 1755, elle se situait au milieu du fleuve, mais est aujourd’hui sur les rives du Tage. 

Elle se visite tous les jours (sauf certains jours fériés) de 10h à 18h30 de mai à septembre et de 10h à 17h30 d’octobre à avril. Le tarif plein est de 6€ (à noter qu’il est possible d’acheter un ticket permettant de visiter à la fois le monastère des hiéronymites et la tour de Belém pour 12€). 

Le monument des découvertes (Padrao dos descubrimentos)

Le monument des découvertes, construit en 1960, représente les différents navigateurs. A leur tête se trouve Henri le navigateur, qui n’a d’ailleurs jamais navigué, mais qui a financé de nombreuses expéditions maritimes ayant permis le début de l’expansion coloniale européenne. 

Depuis les rives du Tage, on peut également voir le pont du 25 avril. Inauguré en 1966, il portait alors le nom de Salazar, dictateur qui régnait sur le pays. Il fut renommé pont du 25 avril, jour de la révolution, juste après la révolution des œillets. Il s’agit du premier pont suspendu au-dessus du Tage, et ressemble fortement au Golden Gate Bridge de San Francisco. 

Les pasteis de Belém…

Il est impensable de visiter Belém sans s’arrêter par la pâtisserie de la rue principale pour y manger les fameuses pasteis de nata, ces délicieux petits flans portugais. Deux possibilités : les commander à l’extérieur et aller les déguster dans un parc, ou les manger à l’intérieur du restaurant qui compte de nombreuses salles. 

Se rendre à Bélem

Pour se rendre à Bélem, il faut emprunter le tramway 15E, qui passe notamment par la place du commerce. Il longe ensuite le Tage et offre ainsi une belle vue sur le pont du 25 avril et le Christ Roi, de l’autre côté de la rive. Toutefois, rien à voir avec le tram 28, le tramway typique de Lisbonne. Le tramway 15E est moderne et dispose même la climatisation. 

Question pratique, on peut acheter des billets aux distributeurs automatiques aux différents arrêts.  Il faut compter une demi-journée pour découvrir l’essentiel de Belém, une journée pour visiter davantage.

A citer également d’autres visites à faire à Belém : le musée de la marine, le musée des carrosses et le jardin botanique d’Ajuda.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *