Nouvelle-Aquitaine

Visiter le gouffre de Padirac

Padirac est un haut-lieu de spéléologie et le premier site souterrain de France. Visiter le gouffre de Padirac, à 25 minutes de Rocamadour et à 1h de Sarlat, Cahors et Brive-la-Gaillarde, c’est remonter dans le temps et découvrir un paysage né il y plus de 10 000 ans. 

Quelques chiffres sur le gouffre de Padirac

Quelques chiffres sur le gouffre de Padirac pour se rendre compte de la grandeur des lieux :

  • 75 mètres de profondeur ;
  • 35 mètres de diamètre ;
  • La rivière de Padirac coule au fond du gouffre, à près de 100 mètres sous terre ;
  • Plus de 40 kilomètres de galeries ont été explorées dont 2 kilomètres sont ouvertes au public. Tout le réseau n’a toutefois pas encore été exploré ;
  • Le gouffre figure dans la liste des cent plus longues cavités souterraines naturelles.

L’histoire du site de Padirac

La formation du gouffre de Padirac remonte à il y a quelques 10 000 ans quand le plafond de la grotte s’est écroulé. Connu de tous temps par les habitants de la région, ce n’est qu’en 1889 qu’il fut exploré par Edouard-Alfred Martel.

Objet d’histoires et de légendes en tout genre, on dit qu’il aurait été formé par le Diable d’un coup de talon pour défier Saint-Martin. S’il parvenait à franchir le trou, le Diable lui céderait les âmes des paysans sur le point d’être conduits en enfer. D’un bond, porté sa mule, Saint-Martin serait parvenu de l’autre côté et la Diable, vexé, aurait disparu au fin fond du gouffre.

On raconte aussi qu’un trésor aurait été enterré là par les Anglais à la fin de la guerre de cent ans.

Le déroulement de la visite

La visite commence par une descente, à pied ou en ascenseur, dans le gouffre. Puis, on s’enfonce dans la grotte jusqu’à un premier lac qui sert d’embarcadère. La balade se poursuit ensuite par une promenade en barque pendant 500 mètres, manœuvrée par un batelier, sur une rivière souterraine.

Ensuite, on visite le reste du gouffre ouvert au public, accompagné d’un guide, pendant une vingtaine de minutes. Tout au long de la visite sont présentes quelques curiosités naturelles comme une stalactite de plus de 60 mètres de haut, appelée la Grande Pendeloque, le Lac de Pluie, le Lac des Gours et sa succession de barrages naturels et la salle du Grand Dôme avec une hauteur de 94 mètres. On repart ensuite en barque en empruntant le premier chemin effectué en sens inverse. 

Il faut compter une heure et demie de visite. 

Quelques points pratiques

Le gouffre de Padirac est ouvert tous les jours de début mars à fin octobre. Pour en savoir plus sur les horaires d’ouverture, consultez le site internet.

La visite coûte 12,5€ par personne. Il est conseillé de réserver les places à l’avance pour ne pas avoir à faire la queue pour acheter les billets. En période estivale, il peut y avoir jusqu’à deux heures d’attente entre le moment où l’on achète les billets et celui où l’on peut pénétrer dans le gouffre. Les tickets sont valables pour une heure précise et il faut faire une première queue pour pouvoir entrer. Une seconde queue se trouve en bas pour pouvoir embarquer dans le petit bateau. Forcément, il y a moins de monde tôt le matin (de l’ouverture jusqu’à 10h30), puis les visiteurs se font plus nombreux. Si vous avez la possibilité, sachez aussi qu’il y a généralement moins de monde le vendredi et le samedi qui sont souvent les jours d’arrivée et/ou de départ.

La température dans le gouffre oscille aux alentours de 13°. Il faut donc prévoir des vêtements en conséquence (gilet et petite veste) et des chaussures adaptées car le sol peut être assez glissant.

En août, des visites nocturnes sont organisées. Appelées soirées « explorateurs », ils permettent de découvrir le site à la lumière des lanternes.

PS : désolée pour la qualité/quantité de photos mais il est interdit d’en prendre dans une grande partie de la grotte…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *