Créer un blog de voyage

Sur quel site créer un blog de voyage ?

Vous voulez créer un blog de voyage, vous avez déjà des idées d’articles, vous avez plein de photos qui n’attendent qu’à être vues mais vous vous demandez sur quel site créer un blog de voyage ? Vous avez le choix entre la version hyper simple : créer un blog via des sites comme Unblog.fr, wix.com ou jimdo.com, bref via une plateforme de blogging. Dans ce cas, même si le design et les autres éléments sont personnalisables, le blog est ce que l’on pourrait appeler du « prêt-à-porter » dans la mesure où vous pouvez faire des retouches mais pas de personnalisation de A à Z. L’autre possibilité est de faire du « sur-mesure » en passant par un site comme WordPress, c’est-à-dire open source, sans forcément avoir des notions de développement.

Créer un blog de voyage via une plateforme 

L’option prêt-à-porter

C’est dans cette catégorie que se trouvent tous les hébergeurs de type blogger.com, over-blog.com, canalblog.com, hautetfort.com, unblog.fr, wix.com ou jimdo.com que j’avais choisi dans un premier temps pour ce site J

Le principal avantage est la facilité de création. Il n’est pas nécessaire de savoir créer un site internet ou d’avoir des connaissances en programmation pour créer son blog de voyage. Il faut seulement :

  • Choisir un nom de domaine ;
  • Trouver le design adapté à ce que l’on souhaite faire dans une liste préexistante, ;
  • Créer l’architecture du blog (les menus, les sous-menus et les pages) ;
  • Rédiger du contenu et mettre des photos. 

Bien entendu, il n’est pas possible de personnaliser à 100% le site et vous serez plus limité que si vous choisissez la solution « sur-mesure ». Toutefois, il existe des widgets qui permettent d’intégrer certaines fonctionnalités sur le blog plutôt facilement. C’est le cas par exemple d’une carte Google, de liens de partage vers les réseaux sociaux ou de l’affichage de certains articles.

Le rapport qualité/prix

Certains hébergeurs sont gratuits mais ils ne permettent souvent pas d’avoir un nom de domaine personnalisé et comportent des publicités sur le site. Si vous choisissez la version payante, vous n’aurez pas ces contraintes et vous ne serez pas limité au niveau de l’espace. En fonction du site, le prix pour une gamme moyenne est d’environ 100€ par an. Si vous choisissez une version premium, vous payerez un peu plus mais vous aurez accès à plus de services.  

En ce qui concerne mon blog de voyage, j’avais choisi la version JimdoPro à 6,50€ TTC par mois soit 78€ TTC par an. (NB : si vous êtes en entreprise, autre qu’en auto-entreprise, vous pouvez déduire la TVA, ce qui vous revient à un coût de 65€ HT par an, et bien entendu déduire la charge pour calculer le résultat).

Pour ce prix, j’ai pu choisir le nom de domaine, trouver un design qui me plait, concevoir l’architecture du blog et écrire plein d’articles.

J’avais aussi droit à un espace de stockage de 5GB, ce qui était suffisant dans un premier temps pour toutes mes photos (je les ai réduites par rapport à la taille d’origine pour un meilleur référencement sur Google). Toutefois, je suis passée à un espace de stockage illimité quelques temps après car j’avais explosé la limite, avec un tarif de 200€ par an. 

Je pouvais également avoir des statistiques sur les visites grâce à Google Analytics ainsi qu’un design responsive c’est-à-dire adapté à tous les supports de visite (ordinateur, smartphone et tablette).

Avantages et inconvénients

Le principal avantage est, bien entendu, la simplicité d’utilisation. Tout est compris : l’hébergement, la location du nom de domaine, le design…Toutefois, les fonctionnalités ne sont pas aussi étendues qu’avec une solution open-source comme WordPress. De plus, il faut bien choisir sa plateforme, car toutes les fonctionnalités ne se valent pas. En termes de référencement sur Internet, je ne suis pas non plus certaine qu’à contenu égal, les performances en matière de référencement soient les mêmes, notamment en comparaison avec WordPress. Enfin, le principal hic est que le créateur du blog de voyage n’est pas son propriétaire. Il l’est en ce qui concerne le contenu mais si l’éditeur décide un beau jour de suspendre son activité, ou fait faillite, il part avec le blog.

Créer un blog de voyage avec WordPress

L’option sur-mesure

WordPress.org (à ne pas confondre avec wordpress.com, qui est une plateforme éditeur) est une plateforme open-source. Cela signifie que le code source est mis à la disposition des utilisateurs. Il faut donc télécharger WordPress, puis l’installer sur l’espace d’hébergement, et choisir un nom de domaine. 

L’avantage de WordPress, c’est de pouvoir créer un blog de voyage comme on le souhaite, en choisissant parmi tous les designs disponibles (gratuits ou payants), puis en installant les plugins nécessaires. Il s’agit de petits modules, ayant chacun une fonctionnalité bien spécifique, développés par des tiers, et ne nécessitant pas d’avoir des connaissances en matière de programmation informatique. 

Ne reste plus ensuite qu’à créer le contenu adéquat (articles, pages, photos…). 

Thème dédié au blog de voyage

Il existe des milliers de thèmes graphiques utilisables sous WordPress. Toutefois, vous le verrez facilement, en cherchant direction depuis l’interface ou en effectuant une recherche sur Internet, tous les thèmes ne sont pas adaptés à l’univers du voyage. D’ailleurs, ils sont généralement classés par : 

  • Univers (business, e-commerce, portfolio, éducation, divertissement, blog personnel, voyage, bien-être…)
  • Fonctionnalités : styles de l’éditeur de bloc, couleurs personnalisées, éditeur de style, format d’article…
  • Arrangement : nombre de colonnes, style en grille, colonne latérale gauche/droite, bloc large…

WordPress est « livré » avec un thème par défaut : Twenty Twenty-One et certains thèmes sont ensuite mis en avant, ou tout simplement classés en fonction de leur popularité.

Dans le cas précis des blogs de voyage, il faut tenir compte du nombre important de photos qui sera intégré dans les articles, et donc choisir un thème plutôt léger. Afin de les mettre en valeur, j’ai choisi le thème gratuit Ashe, notamment en raison de son style épuré et simple et intégrant une unique colonne. D’autres critères sont à prendre en compte dans le choix du thème comme sa mise à jour régulière, son design responsive ou ses possibilités de personnalisation.

Les plugins à installer sous WordPress pour son blog de voyage

Un plugin est une extension qui permet d’ajouter des fonctionnalités sur son blog de voyage. Il en existe des milliers qui font tout et n’importe quoi (ils permettent d’améliorer le référencement, d’éviter les spams, d’intégrer un formulaire de contact, de noter les articles…). Voici une liste de plugins que vous pourrez installer sur votre blog de voyage afin de l’améliorer.  

Les plugins de référencement

De nombreux plugins peuvent être installés sur wordpress afin d’améliorer le référencement du blog de voyage comme : 

  • Google XL Sitemaps qui permet à Google de lire et d’indexer plus facilement le blog ;
  • Yoast SEO qui va analyser les articles et fournir des conseils permettant d’optimiser le SEO (search engine optimisation) ;
  • WP super cache ou W3 total cache pour améliorer la vitesse du site.

Les plugins de photo

Parmi les plugins utiles pour gérer les photos sur un blog de voyages, on trouve :

  • NextGEN Gallery qui permet de gérer et d’afficher des galeries de photos ;
  • EWWW Image Optimizer et Smush.it qui vont optimiser les images lors de l’import dans WordPress.

Les autres plugins utiles

Parmi les autres plugins utiles, on trouve :

  • Askimet, Si-captcha ou Re-captcha qui sont des plugins anti-spam permettant d’éviter les faux commentaires ;
  • WP-polls ou WP-PostRatings qui permettent aux lecteurs de noter les articles ;
  • Relevanssi qui remplace le moteur de recherche de WordPress ;
  • Yet Another Related Posts qui va suggérer en fin d’article des articles sur le même sujet ;
  • Post Layout utile pour insérer des publicités ;
  • Get Social qui affiche une barre contenant des boutons de partage vers Facebook, Twitter, Google+, Pinterest , LinkedIn… Il existe bien d’autres boutons de partage comme Sociable, Share buttons ou Share and Follow ;
  • WordPress Database Backup qui permet de faire des sauvegardes du site ;
  • Fast secure form ou Contact Form 7 pour créer des formulaires ;
  • MailChimp qui permet de créer et gérer une newsletter ;
  • Tiny MCE Advanced qui améliore les fonctionnalités par défaut de l’éditeur de texte de WordPress.

A noter toutefois qu’il n’est pas conseillé d’avoir trop de plugins au risque de ralentir la vitesse et les performances du site. Afin de ne pas surcharger le site en plugins, il est possible d’ajouter certaines fonctionnalités directement sur WordPress. Par exemple, pour afficher les photos, je me contente d’utiliser uniquement les fonctionnalités de l’éditeur de WordPress pour ne pas alourdir le temps de chargement des pages et rester le plus simple possible. 

Rapport qualité/prix

Pour moi, c’est vraiment le meilleur rapport qualité/prix. L’installation et l’utilisation de WordPress sont ainsi gratuites. Il faut toutefois payer l’hébergement, avec un tarif qui tourne à environ 100€ par an (avec parfois des offres réduites pour les premières années) et la location d’un nom de domaine à environ 10€ par an (avec encore une fois des offres pour bénéficier d’un tarif réduit la première année).

Comment je suis passée de Jimdo à WordPress

Pour avoir un blog de voyage « sur-mesure », il n’est pas nécessaire de s’y connaitre en informatique et en développement. J’avais essayé dans un premier temps de faire moi-même ce blog de voyage sur WordPress mais, n’ayant pas les connaissances adéquates, et même après des recherches pour essayer de comprendre le fonctionnement, je me suis tournée vers une solution beaucoup plus simple avec Jimdo. 

Quelques années plus tard, profitant de la chute drastique de fréquentation de mon site en raison de la crise sanitaire du Covid-19, je me suis lancée comme objectif de le migrer vers WordPress. Enfin, ce n’était pas réellement une migration, puisque j’ai dû recopier les articles uns à uns, en raison de l’impossibilité de faire de sauvegarde/transfert d’un site sur une plateforme éditeur vers un site open-source. 

Clairement, je me suis fait une montagne de pas grand-chose et la création du blog sur WordPress s’est révélée plus simple qu’il n’y parait. Le plus compliqué a été d’installer WordPress à la main sur mon espace d’hébergement, chez OVH. D’ailleurs, l’hébergeur propose de le faire, mais d’après toutes mes recherches sur les forums, c’est bien plus propre de le faire soi-même. J’ai quand même un peu galéré car forcément, entre la théorie et la pratique, les choses sont légèrement différentes. Toutefois, une fois l’étape de l’installation faite, tout est très intuitif, du choix du design à l’installation de plugins ou à la rédaction d’articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *