Cameroun

Organiser son voyage au Cameroun

Vous allez prochainement vous rendre au Cameroun, et vous avez de nombreuses questions sur ce voyage : comment se déplacer dans le pays ? Comment payer ses achats sur place ? Quelle est la meilleure période pour partir ? Quelles affaires prendre ? Il faut dire que le Cameroun n’est pas le pays le plus facile à visiter. Les infrastructures hôtelières ne sont pas nombreuses, le réseau de transport en commun est assez chaotique et les ressources pour en savoir plus sur le pays sont peu nombreuses. Il faut aussi savoir qu’un certain nombre de démarches doivent être réalisées pour pouvoir y aller…

Comment se déplacer au Cameroun ?

De nombreux bus desservent les 4 coins du pays, mais il ne faut pas être pressé : les bus partent quand ils partent sans tenir compte de l’heure officielle. Ne soyez pas surpris non plus si on vous fait tenir à six sur une banquette de cinq. C’est ce qu’on appelle « bâcher ».

Les bus permettent de se déplacer entre les grandes villes. Pour atteindre ensuite les villes secondaires, il faut prendre des taxis collectifs ou des motos collectives (on tient à 3 dessus : le chauffeur et deux passagers, ainsi que les bagages éventuels – et bien-sûr le casque n’est pas fourni).

Il y a deux gares routières pour prendre le bus à Yaoundé : à Mvan et à Etoudi, à quelques kilomètres du centre-ville. Il n’existe qu’une ligne de train entre Yaoundé et Douala mais elle est assez vétuste et les accidents y sont nombreux. Vous pouvez sinon louer un chauffeur avec taxi qui vous fera faire le tour du pays.

C’est d’ailleurs la solution que nous avons choisie. J’aurais pu faire plus authentique en prenant les transports en commun, mais j’avais peur que ça me fasse perdre vraiment trop de temps. 

Comment payer au Cameroun ?

Tous les paiements que vous ferez au Cameroun sont en liquide. Il est très rare de pouvoir payer en carte bancaire. Si vous cherchez des distributeurs, ils se trouvent dans les banques, les stations-services et certains grands magasins.

A Yaoundé, vous pouvez faire du change à l’aéroport ou dans le bureau de change de l’hôtel Hilton. La devise est le franc CFA. 1 000 FCFA = 1,5€, 10 000 FCFA = 15€ (c’est le moyen le plus rapide que j’ai trouvé pour convertir de tête rapidement). 

Quel est le décalage horaire entre la France et le Cameroun ?

Le décalage horaire entre la France et le Cameroun est d’une heure en été (il y a une heure de moins au Cameroun). En heure d’hiver, il n’y a pas de décalage horaire.

Quand partir au Cameroun ?

Mieux vaut éviter la saison des pluies pour partir au Cameroun. Elle débute en avril et se finit en octobre. Le pays étant vaste, la météo n’est pas la même partout. Yaoundé jouit d’un micro-climat, plus doux et moins humide que dans le reste du pays. L’ouest du pays est plus humide et l’intérieur du pays plus sec. 

Quelles sont les affaires à prendre pour partir au Cameroun ?

Voici une liste non exhaustive d’affaires à prendre pour le Cameroun :

  • Un anti-moustique ;
  • Une casquette et des lunettes de soleil ;
  • Une crème solaire ;
  • De la Biafine (j’ai voulu en acheter en pharmacie sur place mais impossible d’en trouver) ;
  • Des médicaments contre le paludisme ;
  • Le carnet international de vaccination.

A noter que le voltage est plus faible au Cameroun qu’en France (220 V contre 230 V) mais la majorité des appareils électriques français fonctionnent sans soucis. 

Quelles sont les formalités à réaliser pour voyager au Cameroun ?

Afin de voyager au Cameroun, il est nécessaire de réaliser certaines démarches, d’obtenir un visa et d’avoir été vacciné contre la fièvre jaune. D’autres vaccins peuvent également être faits en fonction de la durée du voyage et du motif (contact avec la population locale, voyage dans le nord du pays ou pendant une épidémie de méningite – qui a généralement lieu lors de la saison sèche de décembre à juin…).

Sur place, il faudra prendre des médicaments contre le paludisme et respecter des règles afin d’éviter de se faire piquer par les moustiques. Certaines précautions de bon sens doivent aussi être respectées au niveau sécuritaire et il pourra être utile de souscrire, avant de partir, une assurance voyage à l’étranger qui prend notamment en charge le rapatriement. 

Obtenir un visa

Il est nécessaire d’obtenir un visa avant de partir, à effectuer à l’ambassade. Les papiers à fournir dépendent du type de visa (tourisme, transit ou temporaire).

Voici les documents à donner pour obtenir un visa tourisme qui permet de séjourner dans le pays pour une durée inférieure à 30 jours :

  • Deux photos d’identité couleur récentes et identiques ;
  • Un billet d’avion aller-retour (ou un autre titre de transport) ;
  • Une réservation ferme d’hôtel pour la durée envisagée ou une attestation d’hébergement revêtu du visa du Maire de la personne chez qui on va résider ;
  • Un passeport en cours de validité d’au moins 6 mois ;
  • Des frais de timbre de 115€ à régler en liquide.

Il est donc nécessaire, avant de faire le visa, d’avoir réservé les billets d’avion ainsi que l’hébergement. Si vous n’avez pas encore décidé du logement, sachez que certains hôtels ne demandent ni de payer d’avances, ni les codes de carte bancaire. Il est donc possible d’annuler la réservation sans frais.

Questions pratiques, l’ambassade du Cameroun à Paris se situe au 73, Rue d’Auteuil, 75016 PARIS. Les demandes de visa se font tous les jours du lundi au jeudi de 9h30 à 12h30. Leur récupération se fait du lundi au vendredi de 15h à 17h (la distribution a généralement lieu entre 16h30 et 17h donc inutile d’y aller plus tôt).

Lors de la demande de visa, il faut récupérer un formulaire qui se trouve à droite de l’entrée. Vous devez ensuite le remplir et vous rendre au premier étage afin de régler les frais de timbre à la caisse. Ces frais s’élèvent à 115€ pour un visa classique (il faut compter environ une semaine pour l’avoir).

Il est possible de le récupérer plus rapidement en choisissant un visa express. Dans ce cas, pour 10€ de plus, soit 125€, vous aurez le visa dans la journée.

Pour récupérer le visa, il faut simplement se munir du récépissé au niveau de l’accueil en bas. Je ne sais pas s’il est possible de récupérer le passeport de quelqu’un d’autre. J’y suis allée pour ma sœur sans que cela pose problème mais je ne sais pas si l’agent civil a vu la différence car on se ressemble 🙂

Se faire vacciner contre la fièvre jaune

Le vaccin contre la fièvre jaune est un vaccin obligatoire pour se rendre au Cameroun. Il doit être fait au moins 10 jours avant la date de départ. Vous trouverez ici la liste des hôpitaux et autres centres de santé qui peuvent faire e faire.

Afin de pouvoir rentrer sur le territoire, il est obligatoire d’avoir un carnet international de vaccination indiquant que ce vaccin a été fait.

En fonction des conditions de voyage, de la durée et de la répétition, d’autres vaccins peuvent être envisagés comme l’hépatite A, la méningite à méningocoque ou la Typhoïde. C’est notamment le cas pour des séjours de longue durée, dans le nord du pays et si le voyageur est amené à avoir des contacts répétés avec la population locale.

Toujours niveau santé, il est nécessaire d’avoir été vacciné et d’avoir fait tous les rappels des vaccins obligatoires notamment celui de la diphtérie-tétanos-poliomyélite et de l’hépatite B.

Enfin, votre médecin vous prescrira sans doute des médicaments contre le paludisme. Le traitement contre le paludisme généralement recommandé est la Malarone. Il se commence la vieille du départ, puis se poursuit sur place et pendant 7 jours au retour du voyage.

Le prix de ce médicament dépend de la pharmacie et vous pourrez vous en tirer pour 6€ ou pour 60€. Retrouvez ici la liste des pharmacies où vous pourrez acheter du Malarone pas cher

Quelles sont les précautions à prendre au Cameroun ?

Précautions sanitaires

Sur place, il faudra prendre des précautions pour éviter toute contamination possible. Pour cela, quelques conseils sont à respecter :

  • Éviter les piqûres de moustique en utilisant des répulsifs, en mettant des vêtements couvrants éventuellement aspergés d’insecticide, en dormant avec une moustiquaire et, si possible, en ayant un système de climatisation. De nombreuses maladies sont en effet transmises par les moustiques comme le paludisme, la dingue ou le chikungunya ;
  • Ne pas boire l’eau du robinet mais uniquement de l’eau en bouteille. Prendre éventuellement des pastilles pour décontaminer l’eau ;
  • Se laver les mains avant chaque repas.

Précautions sécuritaires

Comme dans tous les pays pauvres, certaines précautions sont à prendre :

  • Ne pas se promener avec trop d’argent mais en prendre quand même un peu pour le sortir à tout moment au cas où ;
  • Ne pas aller dans le nord du pays ni vers la frontière ouest avec la République centrafricaine. A ces endroits, les risques de vol, d’enlèvement, d’attaques terroristes et de coupeurs de route ne sont pas nuls. Il est vivement recommandé de consulter le site du ministère des affaires étrangères avant le départ.
  • Garder sur soi son passeport et en avoir des photocopies afin de pouvoir le refaire facilement en cas de perte.

A noter aussi qu’il peut être recommandé de prendre une assurance voyage à l’étranger qui comprend notamment une assistance rapatriement en cas d’accident. Il faudra alors garder les références du contrat sur soi. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.