Outre-mer

Organiser son voyage à Mayotte

Vous voulez partir en vacances à Mayotte mais vous avez beaucoup de questions avant le jour J : quand partir ? Quelles sont les formalités à accomplir ? Quelles sont les choses à savoir avant de décoller ? Voici tout ce qu’il faut savoir pour organiser son voyage à Mayotte.

Quelles sont les choses à savoir avant de partir à Mayotte ?

Mayotte est une île française donc il n’y a pas besoin de visa et de passeport. Certains sites conseillent de prendre des médicaments contre le paludisme mais c’est un traitement lourd qui peut fatiguer et provoquer des malaises. Il est par contre essentiel de se protéger des moustiques sur place en utilisant répulsifs, moustiquaires, en se couvrant les bras et les jambes en soirée…Même si aucun vaccin spécifique n’est à faire pour se rendre à Mayotte, il faut toutefois être à jour dans ses vaccins de base. Sur place, il n’est pas nécessaire de faire attention à l’eau, donc pas besoin de ne boire que de l’eau en bouteille ou de la traiter…A noter que des épidémies de dengue ont régulièrement lieu.

Attention aux voyageurs : un climat d’insécurité règne à Mayotte. Il est donc recommandé de ne pas se promener seul la nuit, de rouler avec la voiture et les fenêtres fermées, de ne pas laisser d’affaires dans une voiture garée, de ne rien stocker sur les terrasses…De plus, des grèves peuvent paralyser l’île et s’accompagnent malheureusement souvent d’actes violents comme des jets de pierre sur les voitures…

En ce qui concerne les sorties, si vous souhaitez randonner en groupe pour plus de tranquillité, vous pouvez adhérer à l’association des Naturalistes. Des randonnées sont fréquemment organisées ainsi que des sorties « découvertes » ou des bivouacs. Il faudra dans ce cas payer l’adhésion (10€ l’année) ainsi que le prix de chaque sortie.

Pour les contacter, voici leur page Facebook et leur site Internet.

Quand partir à Mayotte ?

Plusieurs saisons sont idéales pour découvrir Mayotte :

  • De fin juillet à début septembre pour être quasiment certain de voir les baleines (c’est aussi la période où les billets d’avion sont malheureusement les plus chers…) ;
  • Juste après la saison des pluies afin de profiter d’une végétation verte et luxuriante soit en avril, mai, juin et juillet.

 La saison des pluies commence fin novembre et s’achève début avril, la période est donc plutôt déconseillée.  

Comment se rendre à Mayotte ?

Deux compagnies aériennes desservent Mayotte :

  • Air Austral, qui propose des vols sans escale ou avec escale à la Réunion ;
  • Air Madagascar, avec une escale à Antananarivo

Quelles sont les formalités à effectuer avant de partir ?

Il n’y a pas de formalités spéciales à effectuer avant de partir. Il faut toutefois réserver les hôtels en avance étant donné le manque d’infrastructures hôtelières à Mayotte.

L’île n’ayant pas de système de transport en commun, il est indispensable de louer une voiture pour visiter Mayotte. Vous pouvez réserver une voiture à l’avance ou en louer une en arrivant à l’aéroport. Sinon, les taxis sont nombreux sur Petite-Terre (là où se trouve l’aéroport) et il est donc facile d’accéder à l’embarcadère pour prendre la barge, seule moyen de rejoindre Grande-Terre. Le hic de louer une voiture sur Petite-Terre est le prix de la barge pour rejoindre Grande-Terre (15€ pour un véhicule contre 0,75€ pour un piéton).

Si vous ne louez pas de voiture, vous pouvez vous déplacer en taxi : les taxis collectifs sont des moyens de transport fréquemment utilisés et bon marché (1,40€ pour une course en ville en journée).

Les taxis brousses qui permettent de se déplacer hors des villes sont toutefois moins nombreux mais restent abordables (il faut compter environ 6€ pour aller dans le sud depuis Mamoudzou). Le stop est également assez rependu pour se rendre en « brousse ».

A noter enfin qu’il n’est pas possible sur place de payer par chèque. Les paiements se font en espèce ou par carte bleue.

Quelles sont les affaires à emporter à Mayotte ?

Parmi les affaires à prendre à Mayotte, on trouve : 

  • De l’anti-moustique ;
  • Un masque et un tuba (éventuellement des palmes) ;
  • Des vêtements à manches longues pour se couvrir les bras le soir afin d’éviter les piqûres de moustiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.