Paris

Les vestiges de l’Antiquité et du Moyen-Âge à Paris

Les amateurs d’histoire, en particulier de l’Antiquité et du Moyen-Âge, s’en donneront à cœur joie lors de la visite de la capitale. Entre l’île de la Cité avec la cathédrale Notre-Dame, l’hôtel-Dieu et le Palais de la Cité, ce ne sont pas moins de trois bâtiments médiévaux qui se font face. En traversant la Seine, on découvrira un espace entier consacré à cette époque au musée de Cluny, construit autour des thermes du nord de Lutèce. En continuant un peu plus loin, dans le Vème arrondissement de Paris, les arènes de Lutèce, qui pouvaient accueillir quelque 17 000 personnes, nous replongent cette fois-ci à l’Antiquité. 

L’île de la Cité

L’île de la Cité, au cœur de Paris, compte de nombreux vestiges du Moyen-Âge, comme le Palais de la Cité, composé de la Sainte-Chapelle et de la Conciergerie, qui accueille aujourd’hui le palais de Justice. Il fut la résidence des rois de France pendant plusieurs siècles. Non loin de là, la cathédrale Notre-Dame, construite du XIIème siècle au XIVème siècle, est incontestablement le monument phare du quartier. En face d’elle, l’hôtel-Dieu accueille depuis plus d’un millénaire les malades de la capitale. Et sous nos pieds, la crypte archéologique de Paris retrace son évolution urbaine au fil des siècles.

Pas très loin, on verra l’église Saint-Julien-le-Pauvre, construite au XIIème siècle dans un style gothique. Elle devint la chapelle de l’hôtel-Dieu en 1660.

Le musée de Cluny et les thermes du nord de Lutèce

Le musée de Cluny, dédié au Moyen-Âge, se situe dans l’hôtel du même nom. Construit à partir de 1485, cet hôtel médiéval de style gothique fut ainsi transformé en musée en 1843 pour abriter la collection d’objets du Moyen-Âge réunie par Alexandre du Sommerard, conseiller à la Cour des comptes et rachetée par l’état. L’édifice englobe les thermes gallo-romains, à l’ouest de la parcelle, dégagés à partir de 1810. Vestiges de l’Empire romain des I et IIème siècles, les thermes du nord de Lutèce, qui s’étendaient sur 6000m2, permettaient à toutes les catégories de la population de se laver, mais aussi de se détendre et de parler politique et affaires.

Trois niveaux de fonctionnement ont été découverts : un réseau hydraulique enterré en profondeur, des pièces en sous-sol ainsi qu’une salle chaude et une salle froide en rez-de-chaussée. Il ne reste toutefois aujourd’hui que la salle froide, le frigidarium, mais les voûtes de 14 mètres de haut donnent une idée des prouesses de l’époque.

Les arènes de Lutèce

Les arènes de Lutèce, complexe gallo-romain hybride construit au Ier siècle, se situent dans le Vème arrondissement de Paris. Sorte d’amphithéâtre, l’ensemble abritait une scène pour les représentations de théâtre et une arène pour les combats de gladiateurs. Le site, qui pouvait accueillir 17 000 spectateurs resta en activité jusqu’ à la fin du IIIème siècle puis fut restauré au VIème siècle avant d’être progressivement enseveli.

Ce n’est que des siècles plus tard, en 1880, que le site fut remis à jour.

Question pratique, on accède aux arènes depuis le n°49 de la rue Monde, par la rue des Arènes et le square Capitan. Elles sont ouvertes tous les jours de 8h30 à 17h pendant l’hiver et de 8h30 à 21h en été. 

L’enceinte Philippe-Auguste 

L’enceinte Philippe-Auguste fut construite de 1190 à 1215. Muraille de 5100 mètres, elle a entouré Paris pendant 2 siècles. Le Louvre en était alors un donjon qui servait à protéger la capitale des attaques des Anglais. On peut en voir des vestiges dans de nombreux endroits à Paris, comme au niveau du pont des Arts, dans la cour du Louvre ou la rue des Jardins-Saint-Paul, au niveau du lycée Charlemagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.