Andalousie

Carnet de route en Andalousie

Pour changer un peu des autres articles plus « formels », voici mon carnet de route en Andalousie avec toutes mes impressions jour par jour…J’y ai consigné notre itinéraire pendant ces deux semaines de road-trip, nos coups de cœur mais aussi ce que nous avons moins aimé. 

J1 – samedi 29/10

Arrivée à Malaga à 15h, après un trajet en avion d’un peu moins de 2h30 depuis Paris. Le temps de récupérer les bagages, la voiture de location, de trouver une place de parking et de s’installer à l’appartement, on commence les visites vers 18h. Nous avions choisi un appartement dans le centre historique et nous pouvions donc faire toutes les visites à pied. 

1ère visite : l’Alcazaba, ancienne forteresse maure. Le temps de tout visiter, le soleil commence à se coucher (heureusement on était encore à l’heure d’été pour notre première soirée). On redescend de l’Alcazaba pour remonter une rue parallèle et voir la nuit tomber sur Malaga depuis le mirador del Gibralfaro.

J2 – dimanche 30/10

On récupère la voiture et on part dans le nord de Malaga pour 3 visites : 

  • On commence par le jardin botanique de la Conception (on arrive le jour idéal puisque la visite est gratuite le dimanche). En plus, à l’ouverture c’est pratiquement vide !
  • Ensuite direction Casabermeja pour se promener dans le premier d’une longue série de villages blancs. On y va surtout pour son cimetière et là encore, on arrive un jour un peu spécial, puisque c’est la veille de la Toussaint ! Tous les Espagnols se sont donc retrouvés au cimetière pour nettoyer les tombes de leurs ancêtres, les rafraîchir ou les repeindre.
  • 3ème et dernière visite de la journée : El torqual de Antequera. On fait une randonnée de 3 heures pour découvrir des paysages à couper le souffle. Plutôt que de repartir directement à Malaga on décide de s’arrêter dans la ville d’Antequera pour voir une curiosité : la Vega de Antequera, une colline ressemblant au visage d’un homme. J’avais aussi repéré dans mes recherches des grottes mais impossible de les trouver sur place (pourtant on avait Waze). 

J3 – lundi 31/10

Départ pour Ronda en passant par Mijas, un village blanc sur la Costa del Sol. De tous les villages blancs qu’on a vus, c’est le plus touristique. On passe l’après-midi à Ronda pour découvrir le fameux Puente Nuevo d’assez loin (même si c’est bien protégé je n’ai pas pu m’approcher du bord car j’ai trop le vertige !). On passe ensuite la nuit à côté d’El Gastor, un village blanc dans la Sierra de Grazalema.

J4 – mardi 01/11

On se promène dans la Sierra de Grazalema en plusieurs étapes.

  • La première est le village de Zahara de la Sierra, sur les flancs d’une colline d’où l’on découvre une vue majestueuse sur le lac Zahara El Gastor.
  • On s’enfonce ensuite dans le parc naturel pour faire une randonnée de deux heures depuis le village de Grazalema. Et là, en plein milieu de la balade, on tombe sur un bouquetin, pas trop farouche, et on passe 10 bonnes minutes à l’observer !
  • On retourne ensuite se reposer à El Gastor.

J5 – mercredi 02/11

On part pour Cadiz, sur la côte, en s’arrêtant à Arcos de la Frontera.

On découvre alors un autre joli village (ville ?) blanc en haut d’une colline qui offre une belle vue sur la région environnante. Au passage, on s’arrête dans une petite rue une exposition de crèches qui retrace la naissance de Jésus, de l’arrivée de Joseph et Marie à Bethléem à l’arrivée des rois mages. Je crois que c’est ce que j’ai le plus aimé d’Arcos de la Frontera…non pas que la ville ne soit pas belle mais elle n’a pas le charme d’autres villages blancs. 

Arrivé à Cadiz, on se change pour se mettre en short et tee-shirt tellement il fait bon ! On se promène dans la ville et le long de la plage.

J6 – jeudi 03/11

On part pour Séville en s’arrêtant à Jerez de la Frontera. Là, on visite le centre andalou du flamenco, plus grand centre de documentation sur la danse du pays. C’est d’ailleurs un peu tout ce qu’il y a à voir dans la ville mais c’est assez instructif pour découvrir et en apprendre plus sur cet art. 

On a ensuite l’après-midi pour commencer la visite de Séville. On se promène dans le centre-ville, on découvre les archives des Indes (pas franchement intéressant mais idéal pour passer à travers les averses), le paseo Christophe Colomb et on va jusqu’au parc Maria Luisa et la Plaza de España

J7 – vendredi 04/11

Le lendemain est consacré à la visite de l’Alcazar et de la cathédrale. On passe 3 bonnes heures à visiter l’Alcazar tellement il y a de choses à voir. En revanche, la durée de visite de la cathédrale est bien plus courte : en raison de célébrations, seule une partie peut être visitée ce jour-là. On finit toutefois la journée sur une note plus positive en assistant à un spectacle de flamenco.

J8 – samedi 05/11

On part pour Cordoue en s’arrêtant sur la route à Carmona et Ecija. On est assez déçus des visites car il n’y a pas grands choses à visiter si ce n’est des églises et autres bâtiments religieux.

En revanche, on est très enjoué par Cordoue. Le centre est plus petit que Séville et super romantique avec le pont romain, le fleuve et la mosquée-cathédrale en toile de fond. On visite la Mezquita, ancienne mosquée sur laquelle a été construite une cathédrale après la Reconquête.

J9 – dimanche 06/11

Le deuxième jour de visite de Cordoue est consacré à l’Alcazar de los Reyes cristianos. Plus petit que le palais de Séville, la visite des jardins avec ses petites fontaines, ses bassins et ses fleurs n’en est pas moins belle. L’intérieur n’offre en revanche rien de spectaculaire. On arpente ensuite les ruelles du centre-ville, la calle de las flores, l’ancien quartier juif et on s’éloigne un peu du centre-ville pour aller jusqu’au temple romain devant la maire. 

J10 – lundi 07/11

On part pour les villes d’Ubeda et Baeza, inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco pour ses nombreux monuments de la Renaissance.

Puis, on repart sur nos pas pour visiter Jaén en fin de journée et y dormir. Là, on découvre les bains arabes, les plus grands et les mieux conservés d’Europe.

J11 – mardi 08/11

On part pour Grenade, cette fois-ci sans arrêt en cours de route. On visite les quartiers de la Cathédrale, de l’Albacin et on va jusqu’au Sacromonte.

J12 – mercredi 09/11 :

On retourne à l’Albacin pour faire les monuments qu’on n’a pas pu visiter la veille avec le ticket dobla de oro car ils fermaient à 17h. Le reste de la journée est consacrée à la visite de l’Alhambra. Avec une réservation pour visiter le palais nasride à 16h30, on passe plus d’une heure à attendre notre tour mais l’attente en vaut la chandelle….

J13 – jeudi 10/11

On part pour los Alpujarras, dans le sud de Grenade. On avait prévu une petite randonnée et de visiter plusieurs villages mais, trop fatigués et avec un mauvais temps, on ne visite finalement que Pampaneria et on repart dormir à Durcal.

J14 – vendredi 11/11

C’est déjà le dernier jour de voyage et on repart pour Malaga en s’arrêtant en chemin à Nerja et Frigiliana et là miracle ! On a chaud ! Après avoir passé les derniers jours en manteau, on est carrément en tee-shirt. On s’arrête à la grotte de Nerja qui est magnifique ! Malheureusement, certains touristes n’écoutent pas les consignes, touchent les pierres et prennent des photos avec le flash ! On s’arrête ensuite au point de vue « balcon d’Europe » qui nous laisse sur notre faim. Puis, on fait un détour par Frigiliana, joli village blanc de la Costa del Sol, mais on en a vu tellement que finalement, on n’y reste pas longtemps ! On repart enfin à Malaga où l’on passe notre dernière nuit avant de s’envoler pour Paris le lendemain matin. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *