Outre-mer

5 raisons de visiter Mayotte

J’ai eu la chance de visiter Mayotte pendant 6 mois lors de mon stage de fin d’étude ! C’est dire si j’ai pu l’arpenter de long en large. Entre ses plages de sable blanc, son lagon (un des plus grands au monde), son climat, sa faune terrestre et maritime, sa nature et ses coutumes encore préservées par les touristes, si vous hésitez à partir à Mayotte, voici 5 raisons qui vous persuaderons peut-être ! 

Raison n°1 de visiter Mayotte : pour son lagon

Le lagon de Mayotte est un des plus grands au monde. Ses 1 100 km2 et sa double barrière de corail de 160 km permettent aux amateurs de plongée et de snorkelling de profiter de la splendeur des fonds sous-marins. De nombreuses écoles de plongée se trouvent sur l’île. Il est donc possible de se faire plaisir pour tous les niveaux, du baptême de plongée au niveau 5…

J’en ai d’ailleurs profité pour réaliser mon baptême de plongée, mais j’avoue ne pas être très à l’aise avec tout l’équipement et j’ai préféré par la suite me contenter du snorkelling. Enfin je dis me contenter mais ce n’est pas vraiment le terme adéquat. Car même avec des palmes, un masque et un tuba, on peut y voir des choses incroyables (poissons, coraux, raies manta et tortues !).

Raison n°2 : pour son climat

A Mayotte, la température moyenne sur terre est de 27° et celle du lagon de 24° (quand il pleut, il fait même parfois plus chaud dans l’eau qu’en dehors). Pour les gens un peu frileux dans l’eau, c’est la température idéale ! On a juste ensuite un peu de mal à retourner à la mer avec des températures correctes (même à la Réunion, on trouve l’eau fraîche!). En revanche, il fait très/trop chaud en saison des pluies et je vous conseille donc plutôt d’attendre avril pour venir à Mayotte.

Raison n°3 de visiter Mayotte : pour sa faune

Tortures de mer, dauphins, baleines, raies manta et même dugongs pour les plus chanceux (l’espèce étant menacée, il en reste très peu dans le monde) sont autant d’animaux que l’on peut voir en mer.

Sur terre, les makis, espèce endémique de lémuriens, sont foison. On peut en voir partout ! Sur la plage de N’Gouja, il suffit de descendre de la voiture pour en apercevoir. Et si vous leur tendez des bananes, ils n’hésiteront pas à vous grimper dessus !

On croisera aussi parfois des margouillats (petits lézards) dans les maisons (j’en avais plein dans mon bureau) et des roussettes (chauves-souris) dans les arbres.

Raison n°4 : pour sa proximité avec la Réunion

De nombreux touristes combinent un séjour à la Réunion, leur permettant de faire de la randonnée, avec un séjour à Mayotte où ils peuvent profiter des joies du lagon. Mayotte est une bonne alternative à l’île Maurice qui compte de nombreux complexes hôteliers.

Raison n°5 de visiter Mayotte : pour pouvoir visiter une île sans touriste

Mayotte étant encore peu connue du grand public et les infrastructures hôtelières peu nombreuses, les touristes ne s’y pressent pas. Il faut dire que la majorité des visiteurs qui viennent à Mayotte profitent d’avoir de la famille et des amis sur place. Mais même si vous n’avez pas cette chance, vous pourrez trouver des hébergements de toutes sortes avec quelques hôtels les pieds dans l’eau et de nombreuses chambres d’hôte.

Enfin, de nombreux expatriés aiment faire garder leurs maisons/appartements quand ils s’en vont. Il faut dire que les cambriolages sont assez fréquents, provoquant un sentiment d’insécurité, même en voiture. Quelques conseils doivent ainsi être respectés : ne pas se promener seul le soir, fermer sa voiture au volant, laisser sa voiture ouverte sans rien dedans quand vous allez à la plage pour ne pas risquer de se faire casser les vitres.

La cause de cette délinquance : une population jeune et clandestine, en provenance des Comores, qui se retrouve désœuvrée une fois arrivée à Mayotte.

Mais rassurez-vous, il n’y a pas que ça à Mayotte. Visiter l’île c’est aussi découvrir une population métissée, c’est voir les femmes se promener en salouva et masque de beauté sur le visage, c’est entendre parler Shimaoré, c’est découvrir des mosquées aux quatre coins de l’île…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.