Une journée à Auvers-sur-Oise


Après avoir visité il y a quelques semaines Barbizon, en Seine et Marne, surnommé le village des peintres, nous avons pris la direction opposée depuis Paris pour passer une journée à Auvers-sur-Oise. La ville se trouve seulement à 25 petites minutes de chez moi…25 ! Et pourtant je n’étais jamais venue ! Véritable musée à ciel ouvert, le village accueilli de nombreux peintres au XIXème siècle venus admirer et sublimer les paysages du Vexin, dont la ville est la porte d’entrée. Vincent van Gogh fut sans nulle doute celui qui fit connaître la ville mais d’autres peintres y vinrent également trouver leur inspiration…

Que faire à Auvers-sur-Oise ?

La ville d’Auvers-sur-Oise est surtout connue pour avoir accueilli un peintre de renom : Vincent Van Gogh. Et pourtant, il n’y a séjourné que 70 jours ! Mais ces 70 jours furent une période prolifique pour l’artiste puisqu’il a peint 78 œuvres. C’est aussi ici, dans sa chambre de 7m2 de l’auberge Rivoux que sa vie pris fin, un jour et demi après s’être tiré une balle dans la poitrine. Tout Auvers-sur-Oise est un hommage à l’artiste, un parcours à travers ses œuvres et son histoire.

Auvers-sur-Oise

Remonter le temps à l’Auberge Ravoux

L’auberge Ravoux, que certains appellent la maison Van Gogh, ouvre ses portes à tous les curieux qui souhaitent voir la chambre où van Gogh résida. Elle est restée identique depuis 1890. La salle à manger n’a pas changé non plus et conserve l’authenticité et la convivialité d’une auberge de la fin du XIXème siècle. Toutefois, on n’a pu la voir que de loin. En raison de la crise sanitaire, l’auberge est fermée pendant toute la saison 2020. Des travaux d’entretien et d’embellissement doivent être entrepris pendant cette période, notamment dans le but d’accueillir une grande exposition qui se tiendra dans la ville en 2023, organisée par le musée d’Orsay et le musée Van Gogh d’Amsterdam. 

Auberge Ravoux

Se recueillir sur la tombe de Van Gogh au cimetière

Le cimetière se trouve en retrait de la ville, non loin du champ de blé immortalisé par Van Gogh. L’artiste y fut enterré en 1890. Six mois plus tard, son frère, Théo décéda à son tour. Sa veuve, Johanna décida en 1914 de transférer sa dépouille des Pays-Bas à Auvers-sur-Oise, de sorte qu’ils reposent côte à côte pour l’éternité. Aujourd’hui encore la symbolique reste très forte puisqu’un parterre de lierre couvre les deux tombes, scellant à jamais leur lien si fort.

Découvrir le musée de l’absinthe

L’absinthe, alcool emblématique du XIXème siècle, fée verte, muse qui inspira nombre d’artistes et rendit fou tant d’autres a droit à son musée à Auvers-sur-Oise. Il faut savoir que l’absinthe était interdite à la consommation pendant près d’un siècle, mais il est de nouveau possible d’en consommer depuis 2011. Le musée, à travers cet alcool si célèbre, rend hommage aux impressionnistes et à la société de l’époque.

Visiter le Musée Daubigny et l’atelier musée Daubigny

Qui était Charles François Daubigny dont il est tant question à Auvers-sur-Oise ? Il s’agit d’une figure précurseur du courant impressionniste. Peintre et mécène, il construisit en 1861 son atelier, premier foyer d’art à Auvers-sur-Oise. 

La maison est encore aujourd’hui la propriété et le lieu de vie des descendants du peintre. Elle est ouverte quelques jours par semaine, pendant lesquels on peut découvrir les pièces dont il a peint les murs, accompagné de ses amis et de son fils, Karl. 

Le musée Daubigny se situe quant à lui dans le Manoir des Colombières. On y verra une collection de peintures, gravures, aquarelles et dessins évoquant la naissance du courant impressionniste du XIXème siècle. Deux expositions temporaires ont lieu chaque année et côtoient l’exposition permanente de Daubigny.

Visiter la Maison du docteur Gachet

Proche de van Gogh, le docteur Gachet n’était pas qu’un simple médecin. Psychiatre, adepte de l’homéopathie mais également peintre et graveur, il se passionne pour les impressionnistes, accueillant tour à tour Renoir, Cézanne, Pissaro et Van Gogh. 

Malheureusement fermée lors de notre visite d’Auvers-sur-Oise, nous n’avons rien vu de la demeure, fermée par une grille. 

Déambuler dans le Château d’Auvers-sur-Oise

Changement total d’époque avec le château d’Auvers-sur-Oise, tout du moins avec l’extérieur. Le château fut construit au XVIIème siècle. On pourra y admirer à l’extérieur un beau jardin à la française, ainsi qu’un labyrinthe, un parc boisé et le nymphée. Il s’agit d’une grotte/salle fraiche, dont seule une douzaine subsiste en France. L’intérieur du château est forcement consacré à la peinture et plus spécifiquement aux impressionnistes. 

Château d'Auvers-sur-Oise

Flâner dans le village

Quoi de mieux pour découvrir Auvers-sur-Oise que de flâner dans le village ? Au hasard des chemins, ou en suivant un des quatre parcours proposés par l’office de tourisme, ne manquez pas les lieux incontournables de la ville : l’église romano gothique, le parc van Gogh avec la statue de Zadkine, les bords de l’Oise où l’on découvrira le Botin, atelier flottant de Charles Daubigny reconstruit à l’identique.

Pour une balade un peu plus ordonnée, vous pourrez suivre : 

  • Le parcours Van Gogh d’1h30 avec les incontournables : le château, l’auberge, le cimetière, l’église…Il suffira de suivre les clous estampillés « Vincent » au sol ;
  • Le parcours « impressionnistes » de 2h30, le plus grand parcours et le plus complet, qui emmène découvrir certains endroits immortalisés dans les œuvres de Van Gogh mais aussi de Camille Pissarro, le douanier Rousseau ou Paul Cézanne ;
  • Le parcours Daubigny de 45 minutes ;
  • Le parcours des illustres de 45 minutes.

Vous retrouvez ici le plan, que je vous conseille d’imprimer afin d’être sur de ne rien oublier.

Enfin, vous pouvez découvrir Auvers-sur-Oise grâce au géocaching. De quoi s’agit t-il ? D’une chasse au trésor, à la recherche du tableau perdu de Vincent van Gogh. Chaque étape donnera un chiffre ou un nombre permettant à la fin d’obtenir les coordonnées GPS de la cache secrète.

Quand se rendre à Auvers-sur-Oise ?

Question grotesque, sans doute. Comme partout en Ile de France, il fait chaud en été et froid en hiver…On y est allé début juillet, il ne faisait ni très beau ni très chaud, mais pas froid non plus. Pourtant, c’est à cette période de l’année, quand les coquelicots fleurissent et que le blé pousse dans les champs qu’on peut s’imprégner au mieux des œuvres de Van Gogh. Il séjourna en effet à Auvers-sur-Oise du 20 mai au 29 juillet 1890.

Il écrivit ainsi en juillet 1890 à son frère, « ce sont d’immenses étendues de blé sous des ciels troublés et je ne suis pas gêné pour chercher à exprimer de la tristesse, de la solitude extrême ».

Combien de temps rester à Auvers-sur-Oise ?

Vu tout ce qu’il y a à faire je pense qu’un week-end serait bien pour visiter Auvers-sur-Oise de fond en comble. Nous y sommes restés une petite journée parce qu’avec deux enfants en bas âge (un de 4 ans et l’autre de 9 mois), c’est difficile de tenir une journée entière. Nous nous sommes « juste » baladés dans le village mais ca nous a occupé toute la matinée, après quoi nous avons déjeuné sur place.

Si vous voulez visiter les musées, ainsi que la château, faire la balade de deux heures et demi et la chasse au trésor avec le géocaching (qu’on a découvert après la visite…), un week-end me paraît pas mal !

Auvers-sur-Oise

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Catherine RH (vendredi, 16 octobre 2020 16:13)

    Reportage complet et très intéressant sur cette petite ville, son histoire et les personnages célèbres qui ont contribué à la faire connaître. Les très belles photos donnent envie de la découvrir !