Visiter Rabat en deux jours


Rabat, tout le monde en entend parler pour la Casbah des Oudayas…C’est vrai que c’est un très beau site mais ce n’est pas ce que j’ai préféré ici ! Ce que j’ai vraiment bien aimé, c’est le site antique de Chellah. D’ailleurs on a bien failli ne pas y aller car on devait prendre la route pour Casablanca ce jour-là, mais je ne regrette pas du tout ! Et je vous en dis plus sur ma visite de Rabat en deux jours !

Visiter le centre-ville de Rabat

On a visité Rabat lors de notre road-trip de deux semaines au Maroc. On y est arrivé dans l’après-midi mais on n'avait trop rien envie de faire ! On venait déjà de faire plusieurs heures de route depuis Fès, avec une pause sous la pluie à Meknès, et on a donc décidé de se reposer pour le reste de l’après-midi.

Rabat

La Kasbah des Oudayas

On a commencé notre visite de Rabat le lendemain matin par la Kasbah des Oudayas. Il y a pas mal de parkings à côté pour garer sa voiture. Encore une fois, ce sont des parkings plus ou moins informels où les prix ne sont pas indiqués. Toutefois, en général, quand on gare juste sa voiture pour quelques heures, on peut donner ce qu'on veut.

L'entrée de la Kasbah est gratuite mais il y a plusieurs guides qui attendent les visiteurs pour faire visiter le quartier. On a préféré pour notre part faire la visite de notre côté

La Kasbah des Oudayas est un ancien camp militaire fortifié construit au XIIème siècle. Véritable base stratégique, elle domine toute l'embouchure du fleuve Bouregreg. Tout le reste est entouré d'une large enceinte où l'on peut entrer par la porte monumentale. A l'intérieur, on découvrira de nombreuses petites ruelles, dont certaines ont des allures de Chefchaouen avec leur dominante bleue.

La meilleure chose à faire est de s'y perdre sans toutefois oublier de rejoindre le bord de mer et la plateforme du sémaphore pour admirer la vue. En haute saison touristique, il est possible de prendre un bateau pour rejoindre l'autre rive et la ville de Salé, notamment sa plage, d'où l'on aura une très belle vue sur...la Kasbah des Oudayas. 

A ne pas manquer également : le café des Oudayas et le jardin! C'est le royaume des chats errants mais pas sauvages du tout. 

La Médina de Rabat

Deuxième étape de notre visite de Rabat: la médina. Pour y accéder, il suffit de sortir de la Kasbah et de traverser la rue. La Médina de Rabat est assez petite et beaucoup moins intéressante que celle de Fès ou de Marrakech.

Pour s'y repérer on peut suivre la rue des consuls, qui est la plus touristique et qui regorge de magasins de souvenirs. Toutefois, pour retrouver le côté authentique de la médina, je vous conseille de vous éloigner de la rue principale. En nous promenant dans les petits rues alentours, on a pu en profiter pour faire nos courses pour la journée...C'est assez dingue car j'ai acheté des haricots verts pour manger le soir et le vendeur me les a carrément offerts car je n'avais rien d'autre! 

La Tour Hassan et le Mausolée Mohammed V

Une fois la médina traversée, nous avons continué notre route en suivant le fleuve. Nous sommes passé devant la tour Hassan, dont le parc est malheureusement fermé et nous avons rejoint le Mausolée Mohammed V. Ca a tout de suite enchanté mon fils car des gardes à chevaux marquaient l'entrée. Le Mausolée abrite les tombes du roi Mohammed V et Hassan II, respectivement grand-père et père du roi actuel. Ca ne vaut pas le mausolée de notre chère Napoléon aux Invalides mais c’est quand même très impressionnant

Après cette grande balade, nous sommes rentrés en début d'après-midi à l'appartement que nous avions loué. Nous ne sommes ressortis qu’en fin de journée pour se balader le long du bord de mer. 

MAUSOLÉE MOHAMMED V RABAT

Découvrir le site de Chellah

Avant de partir de Rabat, nous voulions visiter le site de Chellah. Comme on a fini notre sieste trop tard la veille, on a décidé d'aller y faire un tour avant de prendre la route pour Casablanca. 

Il s'agit à la fois d'un site antique romain et d'une nécropole royale. La cité romaine a en effet était abandonnée au fil des siècles. C’est au XIIIème siècle que la partie musulmane fut construite.

Au XXème siècle, des fouilles ont permis de mettre à jour, entre autres, un arc de triomphe, un forum ou encore d'une fontaine. De la partie musulmane, on peut découvrir les ruines d'une mosquée ainsi que d'autres bâtiments comme une salle d'ablutions ou une zouïa (édifice religieux musulman).

Le site, entouré de murailles, abrite également un jardin et de nombreuses cigognes

Nous y sommes arrivés assez tôt, aux alentours de 9h30 et nous avons pu découvrir le site sans personne, avant que les cars de touristes n'arrivent. Il faut compter 70 dirhams l’entrée. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0