Un week-end à Reims : que faire ?


Nous sommes allés passer quelques jours à Reims pour les fêtes de fin d’année. Nous avions loué un appartement en famille pour fêter Noël. Nous y sommes restés un peu moins d’une semaine mais entre les anniversaires en retard à fêter, le réveillon, Noël et les visites chez les uns et les autres, nous avons consacré environ deux jours à la découverte de la ville.

Au programme : balade sur le marché de Noël, promenade en centre-ville, (re)découverte de la Cathédrale (car j’ai habité à Reims il y a une dizaine d’années quand j’étais en stage) et bien-sûr visite de caves.

Villa Demoiselle

Le marché de Noël de Reims

Le marché de Noël de Reims est le troisième plus grand de France. Il a lieu pendant un mois et s’est déroulé cette année du 22 novembre au 29 décembre. Il se tient sur le parvis de la Cathédrale et dans la cour du Palais du Tau. 145 chalets avec des commerçants vendant aussi bien des objets d’artisanat que des produits alimentaires y sont implantés. Dans la cour du Palais du Tau se tiennent des animations pour les enfants : Nounoursland où des oursons et autres peluches automates prennent vie, le chalet du Père Noël, le petit train, la patinoire et un chalet avec des animations pour enfants (avec par exemple des ateliers de sablés de Noël ou de pâte à sucre).

Un spectacle son et lumière, intitulé Regalia, se tient certains soirs sur le parvis de la Cathédrale. Il retrace la journée de sacre d’un roi. 

Toute la ville prend part à ses festivités de Noël avec également une grande roue place d’Erlon, un labyrinthe en sapin au niveau de l’esplanade des promenades Jean-Louis Schneiter et un parcours lumineux composé de 33 structures de la gare jusqu’aux halles du Boulingrin.

Marché de Nöel à Reims
Marché de Noel Reims

La cathédrale Notre-Dame et le Palais du Tau

La cathédrale de Reims, avec le Palais du Tau et l’abbaye Saint-Rémi, est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. D’ailleurs, Reims est y inscrit deux fois puisque depuis 2015 y figurent également les paysages de Champagne.

C’est à l’emplacement de la cathédrale actuelle que se déroula le baptême de Clovis en 496 qui marqua à jamais les liens entre la France et la religion catholique. Il s’agit ainsi d’un des événements les plus importants de la monarchie française et de l’église Catholique. Depuis cette date historique, une trentaine de rois y furent couronnés.

La construction de la cathédrale actuelle, dans un style gothique, commença au XIIIème siècle et s’acheva plus d’un siècle plus tard. L’entrée est libre. Il est possible de visiter les tours de la cathédrale. L’entrée est de 8€ par personne et permet d’avoir une magnifique vue sur la ville. Sur la façade occidentale, au niveau du portail nord, se trouve l’emblématique ange au sourire parmi les 2303 statues…Sculpté vers 1240, l’ange est devenu célèbre pendant la Première Guerre mondiale quand la cathédrale fut bombardée, incendiée et fut l’objet de nombreuses photographies avant/après. 

Le Palais du Tau se situe à côté de la cathédrale. Il s’agit de l’ancien palais de l’archevêque de Reims et du lieu de séjour des rois de France. Son nom, Tau, T en grec, est dû à sa forme initial en T. Le palais abrite le musée et les trésors de la cathédrale. L’entrée est 8€. 

En dehors du centre-ville se trouve l’Abbaye Saint-Rémi, du nom de l’évêque de Reims qui baptisa Clovis. Elle est composée de la Basilique et du musée. L’entrée de la basilique, construite au XIème siècle pour abriter les reliques de Saint-Rémi, est libre. Le musée est installé dans les bâtiments adjacents construits aux XVIIème et XVIIIème siècle. L’entrée est de 4€. 

Basilique Saint-Rémi à Reims
Palais du Tau

L’art déco à Reims

Reims a été détruite à près de 80% lors de la Première Guerre mondiale. S’en est suivie une phase de reconstruction dans toute la ville. C’est pourquoi on retrouve aujourd’hui un bon nombre de monuments de style art déco, un mouvement qui débuta dans les années 1910, atteignit son apogée dans les années 1920 et déclina dans les années 30. L’art déco est caractérisé par l’ordre, la symétrie et la rigueur. Il s’oppose ainsi à l’art nouveau qui l’a précédé et qui avait pour caractéristique davantage de couleurs, de formes et de motifs inspirés de la nature.

Un plan permettant de suivre un parcours d’une heure et demi, avec une vingtaine d’arrêts, est disponible à l’office de tourisme. Il passe par le café du palais, malheureusement fermé pendant notre séjour, la bibliothèque Carnegie, l’église Saint-Nicaise, l’Opéra (c’est l’intérieur qui est en style art déco), la villa douce (présidence de l’université), le cours Jean-Baptiste Langlet, les grands magasins et quelques cités jardins…Il passe aussi aux Halles du Boulingrin, un marché couvert ouvert les mardis, vendredis et samedis, inauguré en 1929.

Bibliothèque Carnegie à Reims

Visite de la maison Vranken Pommery et de la Villa Demoiselle

Il existe un tas de maisons à visiter à Reims. La plus connue est sans doute la Maison Vranken-Pommery. De l’extérieur, on peut déjà admirer les magnifiques bâtiments de style néo-classique élisabéthain qui composent le domaine. Une fois pénétré dans le hall et descendu les 115 marches de l’escalier, on accède aux 18 km de galeries dont une partie est reliée aux crayères gallo romaines creusées il y a 2000 ans.

A côté des caves se trouve la villa Demoiselle également propriété du groupe Vranken. Elle fut construite à la fin du XIXème et au début XXème ce qui en fait un exemple rare d’architecture à mi-chemin entre l’art nouveau et l’art déco.

Avant d’entreprendre une visite des caves il est préférable de réserver en ligne. La visite de la villa peut se faire sans réservation mais elle n’est ouverte que le week-end.

Il est possible de prévoir une visite guidée comprenant les caves + la villa ou de faire soit l’un soit l’autre. Le tarif de la villa Demoiselle est de 20€ et comprend une dégustation de champagne brut. Le tarif de la visite des caves est de 25€ et comprend également une dégustation de champagne brut. Il est possible dans un cas comme dans l’autre de choisir une dégustation de champagne brut + de champagne millésimé.

La visite de la cave dure environ 45 minutes et permet d’en savoir plus sur la fabrication du champagne ainsi que l’histoire de la maison Pommery…Mais j’avoue que le tarif est assez élevé, surtout quand on ne participe pas à la dégustation si on ne boit pas d’alcool (genre si on est enceinte ou si on allaite…).

Dans les caves se tient tous les ans une exposition d’art contemporain. J’ai vu également qu’il était possible de faire des visites libres (mais je ne sais pas si c’est possible à toutes les périodes de l’année) et de déguster d’autres types de champagne comme du champagne on ice, une cuvée conçue pour être bue avec des glaçons… 

Villa Demoiselle
Vranken Pommery

Petit point instagramable

Il y a quelques années de ça, la rue de Tambour, devant la mairie, a subit un lifting! Les pavés ont ainsi été repeints en toutes les couleurs. Depuis, la rue fait fureur sur Instagram (bon quand même moins que la rue Crémieux à Paris). Mais attention : la rue n'est pas uniquement piétonne mais est aussi empruntée par les voitures...

Rue de Tambour à Reims

Reims, questions pratiques

Le centre-ville de Reims est assez petit et tout peut donc se faire à pied, pour peu que vous ayez choisi un logement proche du centre. Nous avions loué un appartement vers la basilique Saint-Rémi, donc un peu excentré et plus proche des caves mais en une vingtaine de minutes nous étions dans le centre. 

Question restauration, j'ai vu beaucoup de recommandations du Café du Palais qui possède une magnifique verrière Art Déco. Malheureusement, il était fermé pendant notre séjour et nous n'avons pas pu le tester. 

Vous trouverez ci-dessous un plan de Reims avec tous les lieux mentionnés dans l'article.


Ces articles pourraient vous intéresser :


Écrire commentaire

Commentaires: 0