Deux semaines en Auvergne


Cet été, étant enceinte de plus de 7 mois, on a choisi de partir pas trop loin, dans un endroit tranquille, sans trop de monde et plutôt frais. Notre choix s’est rapidement tourné vers l’Auvergne où l’on a séjourné deux semaines. Pendant la première semaine, nous étions tout au nord de l’Auvergne, vers Vichy. Il n’y avait pas grand-chose à faire et à voir autour et on en a profité pour se reposer. Nous sommes descendus au cœur des volcans pour la deuxième semaine et là le programme était (bien) plus chargé !

Puy de Dôme

Première semaine vers Vichy

On avait choisi une maison dans un petit village vers Vichy pour la première semaine de vacances. Comme on partait avec deux couples d’amis, on a opté pour une grande maison avec piscine. Mais grosse déconvenue : les propriétaires habitaient juste à côté…En fait, ils habitaient plus précisément dans la maison qu’on avait loué qu’ils avaient libérée pour loger dans un petit studio attenant à la maison. On vivait donc carrément chez eux et eux juste à côté. Mais là n’est pas le sujet du paragraphe et encore moins de l’article, j’avais juste envie de me plaindre…

Pour revenir au sujet principal, on a profité de cette première semaine de vacances pour se reposer et visiter le coin : Vichy, le charmant village de Charroux, classé parmi les plus beaux de France, le Gour de Tazenat et le méandre de Queuille.

Charroux, classé parmi les plus beaux villages de France

Charroux est un magnifique petit village classé parmi les plus beaux de France. Un grand parking permet de garer sa voiture dès l’entrée du village. On s’enfonce ensuite très rapidement dans les petites rues avec quelques commerces plus mignons les uns que les autres. Même s’il y avait pas mal de monde, le village n’a rien à voir avec les sites touristiques remplis de magasins de souvenirs fabriqués en Chine…Ici, les petits commerces vendent presque tous des produits artisanaux : bonbons et autres friandises, sacs, légumes bio…

Après avoir déambulé dans le village, je vous conseille de continuer votre promenade pour vous rendre à un point de vue sur les champs de tournesol autour (un plan est remis à l’office de tourisme à l’entrée du village). 

Charroux
Charroux

Vichy, ville thermale

Vichy est la ville thermale par excellence. Comme à notre habitude, on a filé à l’office de tourisme pour récupérer un plan de la ville afin de s’y balader. On a commencé par le quartier thermal avec ses bâtiments emblématiques autour du Parc des sources : établissements thermaux, casinos, kiosques à musique, hall des sources (où l’on a pu déguster différentes eaux) …. On s’est ensuite promené au bord du lac pour une balade digestive.

Pour découvrir davantage la ville, ses parcours et ses incontournables, je vous conseille d’aller faire un tour sur le site de la ville

Vichy
Vichy
Vichy

Saint-Pourçain-sur-Sioule

On s’est baladé à Saint-Pourçain-sur-Sioule car notre logement était à côté mais il n’y a pas grand-chose à y voir. Je mets quand même quelques photos car j’adore en prendre J

Le Gour de Tazenat et le méandre de Queille

Le Gour de Tazenat est un lac de cratère. Il est possible d’y faire le tour à pied ou de louer un pédalo pour le découvrir de l’intérieur. On y a fait une petite balade, une pause pique-nique et on y a trempé les pieds. Certains se baignaient mais l’eau était un peu trop fraîche pour nous. A 20 minutes de là se trouve le méandre de Queille dont on aura un magnifique panorama depuis le village du même nom. 

Méandre de Queille

Deuxième semaine en Auvergne, au cœur des volcans

Pour notre deuxième semaine en Auvergne, on avait choisi de loger plus au sud pour découvrir l’ensemble volcanique de la Chaine des Puys – Faille de Limagne, inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco. On avait loué pour la semaine un mobil home dans un camping sur les bords du lac d’Aydat. 

Montpeyroux et Ousson, deux villages classés parmi les plus beaux de France

Au cours de notre transhumance entre le premier et le second logement, nous nous sommes arrêtés à Montpeyroux et à Ousson, deux villages classés parmi les plus beaux de France, et chacun pas très loin de l’autoroute (ce qui en fait une halte parfaite en cas de longs trajets).

Montpeyroux est un ancien village vigneron perché sur une bute. Sa place principale avec ses petits restaurants et sa fontaine est un véritable havre de paix. Après y avoir déjeuné, on a fait le tour du village dominé par son donjon. Et Vincent s’est même fait interviewer pour la radio locale sur le sujet des vacanciers en Auvergne…

On a ensuite repris la voiture pour aller à Usson. Notre promenade était beaucoup plus fatigante puisque le chemin grimpe pas mal pour arriver en haut du village. Mais l’effort en vaut la chandelle car une belle vue sur la région nous attendait.

Usson

Marché de Saint-Nectaire

On a réellement commencé notre semaine par une sortie gustative à Saint-Nectaire pour faire le marché et acheter les produits régionaux : confiture, miel, charcuterie, fromage, fruits et légumes...Sur le chemin, on s’est arrêté pour admirer au loin le château de Murol. Construit sur un promontoire rocheux à 1000 mètres d’altitude, il est visible à des kilomètres à la ronde.

Marché Saint Nectaire

Le Puy de Dôme, le graal d’Auvergne

Le Puy de Dôme c’est un peu le graal d’Auvergne, ce à quoi on pense quand on entend parler d’Auvergne et c’est vraiment un magnifique site. On peut y accéder à pied ou avec le funiculaire (on a choisi la deuxième option). J’avoue qu’on a bien joué sur ce coup-là : on est déjà arrivé sur place assez tôt, aux alentours de 9h30 et il n’y avait pas encore trop de monde. On avait aussi acheté nos places à l’avance sur le site du panoramique des dômes (bon plan : on a droit à -10% en réservant à l’avance) et on n’avait qu’à montrer nos tickets directement sur le portable mais de toute façon à cette heure-ci il n’y avait pas encore grand monde.

On n’a pas attendu longtemps pour prendre le funiculaire qui nous a emmené au sommet. On s’y est baladé environ une heure et demi/deux heures avec de nombreux arrêts photo pour admirer le paysage. De là, on a une vue imprenable sur les volcans aux alentours. Eliott a aussi longtemps regardé partir les parapentistes dont il avait d’ailleurs un peu peur.

Petit conseil : couvrez-vous bien car au sommet il fait assez froid et le vent souffle fort (prévoyez un gilet ou un pull pour vous couvrir, même en été). 

Puy de Dôme

Le Puy de Sancy, l’autre incontournable de la région

Le Puy de Sancy c’est clairement l’autre incontournable de la région… Et tous les touristes l’ont bien compris vu le nombre de visiteurs sur place. L’ascension du Puy de Sancy se fait depuis le Mont Dore, à pied ou en téléphérique (les remontées mécaniques coûtent 10,20€ par personne).

J’avoue qu’on n’est pas arrivé très tôt car on avait une petite heure de route avant d’être sur place…Le parking au pied du téléphérique est payant mais il est possible de se garer dans le village plus bas le long de la route…En arrivant on n’a pas compris pourquoi tant de monde était garé sur le bas-côté des routes et on s’est même dit qu’ils devaient être un peu fous pour se garer si loin ! Mais c’étaient nous les fous : on s’est garé sur le parking payant et on a bien dû faire la queue 30 minutes pour acheter les tickets de stationnement et retourner ensuite à la voiture pour déposer le ticket…On aurait mis moins temps et surtout on n’aurait pas payé en se garant plus bas ! Bref, j’avoue avoir ensuite joué ma carte femme enceinte pour ne pas faire la queue pour acheter les places…Je pense qu’on aurait bien perdu encore 1 heure !

On a donc pris le téléphérique pour monter au sommet. A l’arrivée, il faut encore monter quelques 800 marches pour atteindre le point culminant. Je me suis contentée de 700 marches pour arriver sur la dernière plateforme qui offre déjà une vue spectaculaire sur la région. Il faut dire qu’avec ses 1886 mètres, le Puy de Sancy est le plus haut sommet d’Auvergne.

Sur la route entre notre logement et le Puy de Sancy on s’est arrêté au point de vue Roches Tuilière et Sanadoire, facilement reconnaissable avec ses deux massifs l’un en face de l’autre laissant apparaître au loin une vue dégagée sur la vallée.

Puy de Sancy
Point de vue Roches Tuillière et Sanadoire

Journée à Blesle et au Colorado auvergnat de Boudes

On a passé une journée à Blesle, un des plus beaux villages de France, et à Boudes, pour faire une petite randonnée dans le Colorado auvergnat. On a commencé par se rendre à Boudes mais le temps n’était pas au rendez-vous et on n’avait pas vraiment envie de faire la randonnée sous la pluie.

On a donc rebroussé chemin pour visiter Blesle. Et on n’a vraiment pas été déçu. Le village est magnifique, avec un petit ruisseau qui le traverse. Il est en plus assez grand et on peut s’y balader largement plus d’une heure voire deux si on aime bien prendre des photos comme moi. Il y a même quelques restaurants et cafés pour faire une petite halte.

On est ensuite retourné à Boudes pour notre petite randonnée par laquelle on a commencé par une halte pique-nique et pour le coup on n’avait presque trop chaud ! Il y a deux chemins d’accès : un légèrement plus facile et l’autre, forcément, plus difficile. Le premier est beaucoup moins raide et commence par la route puis bifurque par un chemin de terre. Il est plus long mais moins pentu et sans endroits ombragés. Le deuxième est plus court mais beaucoup plus raide et un peu plus abrité pour la première partie. On a choisi le chemin le plus facile d’accès.

Le reste de la randonnée est beaucoup plus agréable et se fait à l’ombre des arbres. Il y a plusieurs pancartes indiquant différents sites. Ce sont à chaque fois des chemins aller-retour par lesquels il faut commencer pour ensuite revenir sur vos pas pour continuer le reste de la randonnée. Le chemin fait une boucle mais on a choisi de revenir sur nos pas car après avoir vu l’ensemble des cheminées de fées le reste de la randonnée n’a pas grand intérêt. Je vous mets un lien ici vers le blog de kikimagtravel grâce à qui j’ai découvert ce site et qui a fait la boucle afin que vous puissiez aussi avoir ses impressions.

Blesle
Boudes
Boudes
Boudes

Vallée de Chaudefour et village de Besse-et-Saint-Anastaise

On a choisi de faire les deux sites la même journée. On a commencé par la vallée de Chaudefour, une réserve naturelle d’une superficie de 820 hectares. Le site est réputé pour sa faune et sa flore ainsi que pour ses reliefs aux noms imagés : la Dent de la Rancune et la Crête du Coq. Notre randonnée a toutefois commencé assez tardivement et on n’a donc fait qu’un petit bout du chemin. On a ensuite dégusté des spécialités régionales dans le restaurant juste à côté du parking (que je vous conseille vivement !)

Pas très loin de la vallée de la Chaudefour, on est allé visiter le village de Besse-et-Saint-Anastaise. Il est assez touristique avec beaucoup de magasins de souvenirs, ce qui fait lui perdre un peu de charme.

On a fini notre journée par une halte au lac Pavin, un des lacs emblématiques d’Auvergne. Pourquoi ? sans doute en raison de son cercle presque parfait d’un diamètre de 800 mètres ou de sa profondeur de 93 mètres ou tout simplement parce qu’il s’agit d’un lac de cratère, âgé de presque 7000 ans !

Vallée de Chaudefour
Besse et Saint Anastaise

Le Volcan de Lamptégy, une petite déception

Pour notre dernier jour, on cherchait une activité calme à faire pas très loin. On ne voulait pas trop aller à Vulcania car on s’est dit qu’Eliott était encore trop petit (3 ans et demi) et qu’il ne comprendrait pas grand-chose aux animations. On a donc choisi d’aller au volcan de Lamptégy car on a vu qu’il y avait des tours en train et on s’est dit qu’Eliott aimerait bien.

 Après un bon ¾ heures de route on arrive sur place. Il n’était pas très tard, peut-être 10h30 mais le parking était déjà bien plein. Je fais la queue et là le vendeur me dit qu’il faut attendre 40 minutes que la visite à pied commence et que le prochain créneau pour la visite en petit train est à 14h !! Il fallait donc attendre plus de 3 heures ! Première déception. Comme on était déjà sur place, on s’est dit qu’on allait attendre la visite à pied. Sauf qu’il n’y a pas grand-chose pour faire patienter les visiteurs, si ce n’est un petit parc avec des jeux pour enfants en plein soleil…Alors oui je sais on aurait pu réserver à l’avance pour éviter cette déconvenue, sauf qu’on avait des coupons de réduction qu’on voulait utiliser et qu’on ne pouvait pas le faire sur Internet. D’autant plus qu’on avait lu sur la brochure que les jours de forte affluence étaient les lundi, mardi, mercredi et jeudi et qu’il fallait mieux venir le matin…je précise qu’on y est allé le vendredi matin…

Bref on attend d’être appelé…avec la cinquantaine d’autres visiteurs…Oui car il y avait au moins 50 autres visiteurs pour un guide et il n’était absolument pas possible de pénétrer dans l’enceinte sans être accompagné…Franchement faire attendre les visiteurs 40 minutes pour se retrouver dans un groupe de 50 personnes c’est moyen moyen…

La visite commence mais en plein soleil : aucun espace ombragé pour se protéger…On a très vite quitté le groupe pour partir devant…Arrivé au niveau des animations et des films, nouvelle déconvenue : le film 4D dynamique « Aux Origines » est déconseillé aux femmes enceintes et aux moins de 4 ans…Ca tombe mal…Il y avait bien un autre film proposé pour les enfants en bas âge mais il fallait encore attendre 20 min…clairement on n’a pas eu le courage de patienter et on est parti….

Je sais ça fait très commentaire sur Trip Advisor de touriste pas contente mais c’est un peu ce que je suis !

Bon sinon je parle quand même un peu du site : il s’agit d’un volcan âgé de 30 000 ans, dont on peut visiter les entrailles (enfin c’est uniquement en train qu’on peut « descendre à l’intérieur », sinon, à pied, il faut se contenter de faire le tour). Le volcan a été creusé à partir des années 50 pour extraire des scories volcaniques. On peut ainsi découvrir son passé industriel et voir les machines utilisées alors par les carriers.

Volcan de Lamptégy

Écrire commentaire

Commentaires: 0