Quatre jours dans le Jura


N’ayant pas pu aller au ski cette année (j’en étais à mon premier trimestre de grossesse pendant toute la période hivernale et je n’avais vraiment pas envie de vomir sur les skis), on a décidé de partir quatre jours dans le Jura mi-mars histoire de voir un petit peu de neige cet hiver…

On avait loué un petit appartement dans une ferme pour le plus grand plaisir d’Eliott. Il se réveillait tous les matins au son des vaches qui meuglaient et la première chose qu’il faisait en se réveillant était de leur dire bonjour. Et c’était aussi la dernière chose qu’il faisait le soir avant de rentrer. On a profité de ces quatre jours pour découvrir la région et faire de belles randonnées : au belvédère des 4 lacs et aux cascades du hérisson. On a aussi fait des activités plus tranquilles en se promenant dans deux villages classés parmi les plus beaux de France : Beaume-les-Messieurs et Château-Chalon et on a terminé par une petite visite du parc polaire avec plein d’animaux vivant en semi-liberté.

Belvédère des 4 lacs

Premier jour dans le Jura : randonnée au belvédère des 4 lacs

Après plusieurs heures de route depuis l’Yonne (vivant en banlieue parisienne on a fait une halte chez mes parents pour la nuit), on est arrivé dans notre logement aux alentours de 13h-14h.

Après une sieste pour tout le monde on a enfilé nos chaussures de marche pour une première randonnée au belvédère des 4 lacs. Il est possible de se garer plus près mais on a choisi une randonnée d’environ 3 heures (1h30 allée – 1h30 retour) en passant par le Pic de l’Aigle. La neige était encore présente à certains endroits et le terrain plutôt boueux. D’ailleurs on a même eu le droit à une belle chute de Vincent qui a glissé sur la boue et en était ensuite couvert. La vue depuis le belvédère est assez incroyable. On a juste buggé sur les 4 lacs car le quatrième devait être bien caché : on en a vu que trois ! Au retour on a pu assister à un magnifique coucher de soleil depuis le Pic de l’Aigle. On n’a pas tardé car sans le soleil pour nous réchauffer, il commençait à faire vraiment froid !

2ème jour dans le Jura : cascades du hérisson

Pour notre deuxième jour dans le Jura, comme il faisait assez beau, on a décidé de faire une randonnée aux cascades du Hérisson.

Il y a plusieurs points de départ, on a décidé de commencer les cascades par la fin, c’est-à-dire par le Saut Girard (l’entrée se fait généralement au niveau de la maison des cascades). En fait, notre logement se situait plus de ce côté-là et on n’avait pas envie de se rallonger la route en voiture. Finalement, je n’ai pas trouvé ça moins bien : ça nous a permis de voir la cascade la plus spectaculaire en dernier. Je crois que j’aurais été un peu déçue de la voir en premier. La randonnée est assez longue, il faut compter environ 4 heures. On y était complètement hors saison (mi-mars) et la maison des cascades était fermée, y compris les toilettes. Malgré la saison, les randonneurs étaient assez nombreux mais la majorité ne faisait pas la totalité des cascades. Il y avait donc relativement moins monde en amont de la cascade qu’en aval.

On est rentré pour déjeuner et pour siester. En fin de journée, on a pu assister à la traite des vaches. La famille chez qui nous logions était hyper sympa. On pouvait les regarder travailler et leur poser plein de questions. 

3ème jour dans le Jura : découverte des villages de Beaume-les-Messieurs et de Château-Chalon

On a été un peu déçu par notre troisième jour. D’habitude on adore visiter les plus beaux villages de France et on est toujours séduit. Mais là le charme n’a pas opéré. Pourtant, beaucoup adorent Beaume-les-Messieurs et c’est d’ailleurs peut-être pour ça que le déclic n’a pas eu lieu. On en avait tellement entendu parler, surtout par ma mère qui avait tenu des propos dithyrambiques, qu’on est finalement resté sur notre faim, d’autant plus qu’il faisait tout gris ce jour-là…

Malgré tout le village, situé en plein cœur d’un cirque formé il y a 200 millions d’années, est mignon. On peut aussi y voir une très belle cascade : la cascade des tufs. Il est possible d’y accéder en voiture depuis le village (il y a un parking juste en face) ou à pied. Une grotte s’y trouve également mais on n’a pas pu la visiter car elle n’est ouverte que d’avril à septembre

On est ensuite allé à un autre village pas loin de là : Château-Chalon, situé au milieu des vignes. On peut y admirer le panorama depuis plusieurs beaux points de vue. On y a déjeuné et on est rentré à notre logement pour faire comme la veille : sieste et traite des vaches !

Cascade des Tufs à Beaume-les-Messieurs
Château-Chalon

Dernier jour au Jura : parc polaire

Avant de repartir en région parisienne on s’est enfoncé dans les terres jurassiennes, entendez par là on est monté en altitude et là on a enfin vue de la neige partout !! C’était hyper chouette. On avait bien prévu le coup et on s’était équipé en conséquence avec chaussures de neige et grosse doudoune.

Après quelques kilomètres sur des routes enneigées, on est arrivé au parc polaire. Il s’agit d’un parc où les animaux vivants dans les milieux froids évoluent en semi-liberté. Des règles doivent scrupuleusement être respectées pendant la visite qui se fait en groupes limités : ne pas attirer les animaux sauf les rennes avec le lichen, ne pas quitter le groupe, ne pas faire de bruit…On a pu y voir des chiens de traîneaux, des chamois, des chevaux, des daims, des cerfs et des biches (j’avoue que j’ai un peu du mal à distinguer les trois), des bisons, des yacks, des mouflons…

Alors c’est sur ce n’est pas un zoo : il ne faut pas s’attendre à voir les animaux de tout près comme on peut le faire derrière un grillage. J’ai justement trouvé ça plutôt sympa de ne pas pouvoir s’approcher des animaux et ainsi de ne pas les perturber par notre présence.

Le tarif est de 9,50€ par adulte, de 6,50€ pour les enfants de 3 à 10 ans et gratuit pour les moins de 3 ans. 

Je vous mets également ici le lien de notre logement. On avait réservé avec Airbnb mais il est possible de le faire directement sur le site internet crée par les propriétaires. Le salon/cuisine est assez petit mais la chambre est très grande (il faut seulement faire attention avec les enfants en bas âge car les escaliers sont raides). Et le charme majeur de l’endroit est la présence des vaches juste à côté, ainsi que la possibilité d’assister à la traite. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0