Visiter le Maroc en deux semaines


Je vous ai déjà dit que j’étais la reine des bons plans ? Et qu’en plus de ça j’adorais jouer aux jeux concours ? Car après être parti à Washington pour 150€ (je parle des billets d’avion), je suis allée au Maroc pour 0€, puisque j’ai gagné les billets d’avion, sur un jeu concours d’Air Royal Maroc ! Enfin, petite précision, j’ai gagné deux billets d’avion pour n’importe où au Maroc, mais j’ai quand même payé le prix du billet d’avion pour Eliott, puisqu’à partir de deux ans, les enfants ne payent plus l’avion ! Nous sommes donc partis fin octobre pour échapper au froid hivernal qui commençait à s’installer en France et profiter encore de quelques instants de douceurs au soleil.

Bon j'arrête là de raconter ma vie pour entrer dans le vif du sujet pour vous présenter notre itinéraire. En plus du parcours vous trouverez ici plein de réponses aux questions pratiques : le budget, la location de la voiture, les logements et tout ce qu'il faut savoir quand on voyage au Maroc. 

Fès

L'itinéraire de notre voyage de deux semaines au Maroc

On voulait faire un circuit au Maroc et pas juste se poser quelque part. J’aurai adoré faire le sud mais avec un enfant de deux ans et demi, on a préféré ne pas tenter car on avait un peu peur de l’état des routes et on s’est dit qu’il était un peu petit pour faire le désert ! On a donc choisi un circuit des villes impériales de Tanger à Marrakech. Voilà en détail notre programme de deux semaines en road trip au Maroc : 

  • Arrivée très tardive à Tanger – 3 nuits/2 jours (en plus d’un retard d’une heure au décollage, le Maroc a décidé un peu au dernier moment de ne pas changer d’heure contrairement à la France qui a avancé d’une heure fin octobre…). On a passé trois nuits à Tanger. Le premier jour, on a juste visité la Médina pour se mettre dans l’ambiance. La sortie du deuxième jour a été assez brève : nous avons fait les grottes d’Hercule sous la pluie, puis le Cap Spartel sous le déluge, avant de rentrer chez nous !                                                                            => Pour en savoir plus, voici mon article sur Tanger.
  • Départ pour Chefchaouen en passant par Tétouan – 2 nuits à Chefchaouen. Encore une fois, la majorité des visites se sont faites sous la pluie. Nous avons donc vu rapidement la médina de Tétouan mais suffisamment pour nous rendre compte qu’elle était très belle ! Surtout en apercevant tous les murs et les toits blancs des habitations. Ça nous a un peu donné l’impression d’être en Andalousie et de revoir tous les villages blancs. Autre atout de la médina de Tétouan : il n’y a quasiment aucun touriste.                                                                Nous avons ensuite repris la route pour Chefchaouen que nous avons visité le lendemain quand il s’est arrêté de pleuvoir. Nous avions prévu une randonnée aux chutes d’Akchour mais le temps ne nous le permettait pas et nous avons donc consacré toute la journée à visiter tranquillement Chefchaouen.                                                                                                                                                            => Pour en savoir plus, voici mon article sur Chefchaouen 
  • Départ pour Fès – 3 nuits à Fès. Nous n’avons pas fait d’arrêt sur la route mais nous aurions pu nous arrêter à Volubilis qui est plus ou moins sur le trajet et nous n’aurions pas eu à y revenir après ! Fès c’est vraiment mon coup de cœur de ce voyage ! Une médina à n’en plus finir, des artisans dans tous les coins, une tannerie avec des odeurs envoûtantes…Non ça c’est faux, ça sentait la crotte de pigeon à plein nez (référence aux tanneries)! Mais en tout cas c’était vraiment bien !                                                                                                        => Et pour en savoir plus, voici mon article sur Fès.
  • Départ pour Rabat – 2 nuits à Rabat. Nous nous sommes arrêtés à Meknès sur la route et nous avons été plutôt déçu par cette ville. Bon déjà il pleuvait, du coup on a zappé l’idée de nous promener dans la Médina car on en avait déjà vu pas mal. On s’est plutôt dirigé du côté de la ville impériale - et des monuments couverts - avec une visite en voiture pour échapper aux gouttes ! Mais là rien ne s’est passé comme prévu : la mosquée du Moulay Ismail était fermée pour travaux (et elle se sera fort vraisemblablement encore jusqu’en 2020…). On a ensuite voulu faire les écuries/grenier du Moulay Ismail mais c’était l’arnaque du siècle ! 70 dirhams par personne + un pourboire de 50 dirhams à un guide qui a expédié la visite soit plus de 20€ pour une visite de 15 minutes ! Bref, on est parti rapidement pour Tanger. On y a passé une longue matinée à visiter le centre-ville : la Kasbah des Oudayas, la médina puis le mausolée Mohammed V. On a fini le lendemain matin par la visite du site antique de Chellah.                                                                                                                    => Pour en savoir plus, voici mon article sur Tanger
  • Départ pour Casablanca – 1 nuit. Bon il n’y a pas grand-chose à faire à Casablanca et on y a surtout fait une étape pour ne pas faire toute la route jusqu’à Marrakech d’une traite. Mais on a quand même pu voir une des plus grandes mosquées au monde – la mosquée Hassan II - qui plus est une des seules à être ouverte aux non-musulmans ! Mais attention, la dernière visite est à 15h ! On est arrivé trop tard et on l’a donc faite le lendemain matin. Il y a des visites toutes les heures à partir de 9h mais moins souvent le vendredi. Il faut prévoir 1h pour la visite qui malheureusement n’est pas guidée, en tout cas on n’a pas vu de guide en français ni en anglais. On s’est joint au début à un groupe allemand, puis un groupe Italien, puis espagnol, puis de nouveau allemand sans jamais rien comprendre. C’était assez décevant de ne pas en savoir plus sur la construction de la mosquée, l’organisation des prières…surtout pour un billet d’entrée de 12€ par personne.
  • Départ pour Marrakech, 3 nuits à Marrakech : nous étions déjà allés chacun de notre côté à Marrakech sans jamais trop visiter la ville. Nous avons donc profité de ces quelques jours pour découvrir le palais de la Bahia, le palais El Badi, les tombeaux sadiens ainsi que le jardin Majorelle. Nous avons aussi redécouvert la place Jamaa El Fna et le souk ! Enfin, nous nous sommes éloignés de l’effervescence de la ville le temps d’une matinée pour admirer les beaux paysages de la vallée de l’Ourika.                                                                           => Pour en savoir plus, voici mon article sur Marrakech
Fès

questions pratiques sur notre voyage de deux semaines au Maroc

Le trajet dans le nord du Maroc

Nous avons choisi de faire principalement le nord du Maroc et les grandes villes. Nous aurions aussi aimé faire le sud et le désert mais en deux semaines, avec tout ce qu’on voulait faire, on s’est dit qu’on n’aurait pas trop le temps. En plus, nous avions loué une voiture et la route pour aller jusqu’au désert est un peu longue et, avec un enfant de deux ans et demi, ce n’était pas très envisageable.

Sur la route entre Chefchaouene et Fès

La voiture de location et le siège auto

Chefchaouen

Nous avons récupéré notre voiture de location à l’aéroport de Tanger et nous l’avons laissé à l’aéroport de Marrakech. Nous avions choisi un loueur pas très connu mais ce n’était pas plus mal. Il nous attendait à la sortie de l’aéroport et tout s’est fait directement sur le parking.

Petite astuce si vous voyagez avec un enfant. J’avais déjà rédigé tout un article sur les frais supplémentaires quand on loue une voiture et les sièges auto coûtent hyper chers, parfois jusqu’à faire doubler le prix de la location. En plus, ils ne sont pas tout le temps adaptés à l’âge de l’enfant et j’avais peur de me retrouver avec un simple rehausseur. En écumant les forums et les sites e-commerce, on en a trouvé un qui se plie et peut se transporter en soute dans l’avion. Seul petit inconvénient, il est un peu bas ce qui ne permet pas trop à l’enfant de voir dehors, mais il nous a était très pratique et adapté à notre voyage. 

On avait un peu peur de conduire au Maroc car on était allé chacun de notre côté il y a de nombreuses années de ça à Marrakech et on se souvenait que c’était plutôt chaotique. Mais finalement on n’a eu aucun problème. Il faut juste faire attention aux voitures et autres véhicules qui déboulent sans prévenir dans les grandes villes. En pleine campagne, il faut bien respecter les limitations de vitesse. On s’est d’ailleurs fait arrêter une fois pour excès de vitesse et on s’en est tiré pour une amende d’une trentaine d’euros. 

 

Les logements au Maroc

Chefchaouen

Pour les logements, on a commencé par regarder les petits hôtels et les riads. Mais dans les villes pas trop touristiques, il s’est avéré plus difficile de trouver ce qu’on voulait dans notre budget.

On a donc opté pour des appartements ou des chambres sur airbnb. On a mélangé un peu les styles en fonction de ce qu’on trouvait : des appartements plutôt modernes, des petits appartements au style plus spartiate, des chambres chez l’habitant…

Il n’y a qu’à Marrackech que nous avons pris une chambre dans un riad

le budget de notre voyage de deux semaines au Maroc

Comme je l’ai dit on n’a pas payé les billets d’avion mais on a payé 320€ A/R pour Eliott. Ça fait cher pour aller au Maroc, surtout qu’on n’a pas eu trop de choix sur les dates/heures qu’on voulait aux périodes souhaitées mais on ne s’y est pas trop pris à l’avance (seulement 2 mois avant). 

  • Voiture : 320€ pour deux semaines, on a essayé de gratter un peu des jours pour ne la prendre que le dernier jour à Tanger et la déposer le premier jour à Marrakech et gagner ainsi 5 jours. Mais il n’y avait pas beaucoup de loueurs directement au centre-ville (on n’avait pas envie de retourner à l’aéroport pour prendre/déposer la voiture) et quand on en a trouvé en ville, les prix étaient bien plus élevés ! On a donc pris la voiture pour 14 jours. 
  • Essence : alors là hyper bonne nouvelle, l’essence était à peu près à 10 dirhams du litre, soit environ 1€. On a fait deux pleins soit environ 80€ de dépense. 
  • Péage : on a rarement pris l’autoroute pour la bonne raison qu’il n’y en a pas partout et on voulait profiter du paysage. On l’a surtout prise pour faire Casablanca – Marrakech et on en a eu pour environ 10€. 
  • Parking : même dans la rue, quand rien n’est indiqué, on s’est retrouvé avec des « gardiens » à payer. Il faut compter environ 30 dirhams pour 24 heures.
  • Hébergement : on est principalement passé par Airbnb, avec parfois des logements modernes en dehors de la médina, et parfois des plus typiques dans la médina. En moyenne, on en a eu pour 35€/40€ la nuit. Pour Marrakech, on a choisi l’option Riad pour changer un peu. Les prix étaient un peu plus élevés : environ 60€ la nuit.
  • Nourriture : la nourriture et les restaurants coûtent beaucoup moins chers qu’en France ! On aimait bien faire le marché dans les médinas pour s’acheter de quoi cuisiner nous-même (bon en général c’était souvent omelette complète avec pommes de terre et fromage). Le prix des œufs était imbattable : 10 dirhams les 10, soit 1€. Il n’y a pas de vrai supermarché mais plein de supérette et là c’est à la tête du client ! On est passé d’un paquet d’oréos  à 1€ à 30 centimes ! Les yaourts sont vendus à l’unité, ainsi que les kiris. Parfois on a un peu des doutes sur la conservation et le respect de la chaîne du froid, mais on n’a jamais eu aucun problème. Pour les viennoiseries c’est pareil, ça peut passer du simple au triple ! On peut trouver des petits pains au chocolat à 2 dirhams comme à 6 ou 7 en fonction des boulangeries !        Les restaurants ne dérogent pas à la règle ! On a bien mangé pour pas grand-chose dans des petits restaurants qui ne payent pas de mine (5€ le couscous avec assiette hyper copieuse) ou dans des fast-foods locaux (3€ le sandwich). Et on a pu très mal manger pour le même prix (surtout à Marrakech ou j’ai mangé le pire tagine de ma vie : un morceau de poulet tout sec sans accompagnement pour 5€). Parfois, les prix ne sont pas indiqués et il n’y a pas de carte, et là c’est clairement à la tête du client. La notre n’a pas dû plaire car on a payé notre tajine (pour une personne mais qu’on a partagé) et deux assiettes de frites pour 22€, soit comme en France ! 
  • Visite : la majorité des sites payant coûtent 70 dirhams par adulte (gratuit pour les enfants en dessous de 4 ans). Il n’y a que les medersas qui ont couté moins cher (20 dirhams) et la mosquée Hassan II qui a couté plus cher (120 dirhams). Vu le nombre de visites faites ça fait quand même un petit budget : 7*70 + 120 = 610 dirhams soit 61€ par personne
  • Divers : on est très mauvais en négociation ! alors on n’a rien acheté dans les souks. On a juste ramené des pâtisseries pour nos proches : 10€
  • On a aussi acheté une puce : 2€ la puce + 10 € de recharge de téléphone (on n’en a pas eu du tout besoin mais on s’est trompé en rechargeant) + 10€ de recharge 3G (hyper utile pour utiliser waze).
Fès

Bon à savoir

  • La monnaie : vous l’aurez compris, c’est le dirham ! Normalement 1€ = 10,82 dirhams mais on a tout arrondi à 1€ = 10 dirhams
  • Décalage horaire : il n’y en a plus avec la France 
  • Utilisation du téléphone : on a acheté une puce marocaine en arrivant pour pouvoir se servir du téléphone comme GPS car utiliser son forfait français au Maroc coûte hyper cher !
  • Pourboire : alors là c’est le royaume du flou ! Pour le parking on laissait tout le temps une petite pièce. Au restaurant aussi quand le rapport qualité/prix était raisonnable ! Pour les visites, on s’est fait guider par un monsieur dans Tétouan et on lui a laissé 10€. Mais à Fès, on a mal géré. On s’est fait guider jusqu’aux petites tanneries par un jeune homme qui nous a pris 15€ pour 30 minutes (enfin « nous a pris », on a commencé par lui donner 5€ mais il a demandé plus, donc on lui a donné 10€ puis encore 5€ car il réclamait avec insistance). Enfin, je préfère dépenser 15€ comme ça plutôt que d’acheter des choses qui ne me serviront jamais !
  • Code vestimentaire : à Tanger j’ai été un peu mal à l’aise car il y avait très peu de femmes non voilées si ce n’est les autres touristes. Mais dans les autres villes, aucun problème !
  • Niveau hygiène et santé, il faut respecter certaines règles de base : on a bu que de l’eau en bouteille, sauf un matin où je n’ai pas fait du tout attention et par réflexe j’ai pris de l’eau du robinet pour faire chauffer mon thé. Il faut bien se laver les mains et éplucher les fruits que l’on mange. 

Remarque : avant de partir, vous pouvez aller faire un tour sur le site France Diplomatie pour plus d'actualités sur le Maroc.

Jardin de Majorelle

Faire un road trip au Maroc avec un enfant de 2 ans et demi

Je ne regrette absolument pas d’avoir emmené Eliott dans notre voyage au Maroc ! On avait un peu peur qu’il soit malade à cause de l’alimentation mais excepté un petit accident un matin, il n’y a eu aucun problème.

J’ai trouvé les Marocains hyper bienveillants à son égard, à lui parler, lui caresser les cheveux, le taquiner…Plusieurs fois des enfants se sont même arrêtés dans la rue pour lui faire des bisous ! 

Et le Maroc, c’est un peu une ferme géante ! Ce ne sont pas du tout les dromadaires qui l’intéressaient mais les chevaux (il y a des calèches partout à Marrakech), les ânes (on en croise dans toutes les médinas) et les chats (qu’on compte par dizaines !).

Tétouan

Écrire commentaire

Commentaires: 0