Visiter Tanger en deux jours

Nous avons commencé notre découverte du Maroc par deux jours à Tanger. D’habitude, je suis plutôt hyper organisée pour les visites. Je note tout ce qu’il y a à faire et à voir à l’avance, je presse tout le monde pour être prêt à partir et pour pouvoir faire les visites… Mais là, j’ai décidé de me laisser porter, de prendre les guides de voyage avec moi et de regarder les visites au jour le jour.

Et la première journée a commencé fort puisqu’on a débuté seulement les visites à 15h ! On s’était déjà couché tard car notre avion avait atterri avec du retard, qu’on avait dû faire la queue plus de 30 minutes pour le visa, et qu’ensuite on avait dû récupérer la voiture de location puis nous rendre à notre appartement. Alors, après un réveil à 9 heures on est allé faire quelques courses, on a fait une bonne plâtrée de pâtes, on a mangé à 11h et tout le monde a fait la sieste. On est ensuite ressorti pour visiter Tanger. Au programme : 

Tanger

Visiter Tanger en deux jours : la Médina

On a commencé notre visite de Tanger par la Médina. C'était vraiment chouette de se plonger dans le bain et dans l'ambiance tout de suite. On a passé l'après-midi à se perdre dans les petites ruelles, à prendre des photos et à faire des courses. On a ainsi découvert le Petit Socco, une place animée avec des cafés et des restaurants, le Grand Socco, une place qui accueille le marché de la ville, le musée de la Kasbah, un musée dédié à l'histoire de Tanger dans l'ancien palais, la légation américaine de Tanger et la vue sur le port.

En faisant quelques courses, on a découvert le concept des œufs dans un sac plastique. Oui, il n'y a pas de boite quand on achète ses œufs. Et bien sûr ça n'a pas loupé, sur les 10 œufs achetés, 3 ont été cassés sur le chemin entre l'épicerie et la voiture...

Tanger

Visiter Tanger en deux jours : les grottes d’Hercule et le Cap Spartel

Pour notre deuxième jour au Maroc, on a voulu s'éloigner un peu de Tanger en allant se promener aux grottes d'Hercule et au Cap Spartel.

Les grottes d'Hercule sont situées à une dizaine de kilomètres de Tanger. Dans la mythologie grecque, Hercule se serait reposé dans ces grottes après qu'il se soit emparé des pommes d'or du jardin des Hespérides qui se situerait au Maroc.

Nous avons ensuite continué notre route pour rejoindre le Cap Spartel qui marque l'entrée du détroit de Gibraltar. C'est ici que les eaux de la Méditerranée se mélangent à celles de l'Atlantique. Malheureusement, la pluie était au rendez-vous et on est vite rentré dans notre appartement à Tanger. 

Visiter Tanger en deux jours : Tétouan

Sur notre route pour Chefchaouen, on s’est ensuite arrêté à Tétouan, à environ une heure de route de Tanger. On a découvert la médina, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle est entourée de remparts qui datent de la fin du XVème siècle et on y accède par une des 7 portes.

Mais avant d'y mettre les pieds, on s'est fait accoster par un monsieur sympathique, qui nous a proposé de nous guider dans la médina en échange d'un pourboire. On a accepté et franchement on n'a pas été déçu. Il nous a montré plein de coins qu'on aurait pas découvert sans lui : les tanneries, le quartier des bijoux, des pâtisseries (mon coin préféré !!)...et nous a emmené pour finir dans un restaurant on ne peut plus local où on a très bien mangé! On serait bien resté plus longtemps à Tétouan mais comme il pleuvait, on a abrégé notre visite pour partir à Chefchaouen. 

Tétouan
Tétouan

Tétouan et Tanger, deux villes authentiques

Ce qu'on a trouvé assez chouette dans tout le nord du Maroc, en particulier à Tétouan et à Tanger, c’est que ce n’est pas trop touristique ! On a ainsi pu découvrir des médinas plutôt authentiques, loin de l'invasion des boutiques de souvenirs et autres attractions pour touristes que l'on peut trouver à Marrakech ou à Chefchaouen. Mais c'était aussi assez perturbant car de ce fait il y avait assez peu de femmes non voilées et même si je n'ai jamais eu aucune remarque je pense que j'aurais été plutôt mal à l'aise de me promener en tee-shirt et short (heureusement, le temps ne s'y prêtait pas du tout).

Autre conséquence : peu de monde parle français, en particulier dans les boutiques. On a parfois eu du mal à se faire comprendre pour acheter une puce de téléphone et la recharger ou pour acheter des viennoiseries à la boulangerie. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0