Visiter Chefchaouen, la ville bleue du Maroc


Chefchaouen, vous avez déjà sans doute dû voir des photos de cette ville toute bleue (et si ce n’est pas encore le cas, regardez plus bas ). Ici c’est simple, toutes les ruelles de la médina sont bleues. C’est ce qui est en fait une ville exceptionnelle mais aussi très touristique. Pour l’authenticité d’une médina on repassera. Pas d’artisans, pas de marchés, et il faut s’éloigner des rues principales pour découvrir des quartiers un peu plus résidentielles. Le cœur de la médina de Chefchaouen est consacré au tourisme avec des restaurants, des riads et des magasins de souvenirs. Malgré cela, visiter Chefchaouen est un incontournable au Maroc. Et il serait dommage de ne pas y venir sous prétexte que c’est trop touristique parce que c'est vraiment magnifique!

Visiter Chefchaouen : que faire ?

Bien sûr, on consacrera une grande partie de la visite à se promener dans la médina, qui n’a d’ailleurs plus vraiment rien d’une médina traditionnelle. Dans les principales artères, plutôt dans le bas du village, on trouvera surtout des petites épiceries et des boutiques de souvenirs. Pour retrouver des « vrais lieux d’habitation », je vous conseille de monter dans les petites ruelles ! Comme dans toutes les médinas, les ruelles sont étroites et sinueuses, avec des chats à chaque coin de rue. Mais ici tous les murs sont blanchis à la chaux teintée de Nylon, facilitant ainsi l’écoulement de l’eau et protégeant de la chaleur.

Chefchaouen est construite à flanc de montagne. En haut du village se trouve une source : Ras el Ma. C’est assez facile d’accès à pieds mais j’ai trouvé que le lieu manquait un peu de charme. En revanche, ce qui était bien plus intéressant, c’était de voir les dames laver leur linge aux lavoirs quelques dizaines de mètres plus bas. 

Visiter Chefchaouen : combien de temps ?

Une journée suffit pour visiter Chefchaouen mais je vous conseille de passer aussi une nuit sur place. Nous avons choisi de visiter Chefchaouen lors de notre road-trip au Maroc, entre Tanger et Fès. Nous y sommes arrivés dans l’après-midi mais la pluie tombait si fort que nous n’avons rien pu faire. Nous voulions faire une petite randonnée aux cascades d’Ackhour le lendemain, mais comme il avait beaucoup plu la veille, nous avons finalement décidé de consacrer la journée entière à Chefchaouen.

Le meilleur moment pour visiter la ville bleue c’est le matin, avant que les cars de touristes ne déposent les visiteurs de la journée. Nous avons donc commencé la journée assez tôt mais nous sommes rentrés pour faire une sieste ! Et nous nous sommes repromenés l’après-midi.

Chefchaouen

Chefchaouen : où dormir ? où manger ? quel budget ? quand y aller?

Il y a de plus en plus de riads à Chefchaouen mais nous avons choisi de prendre une chambre avec salle de bain privée et cuisine partagée sur Airbnb. L’appartement était très bien situé, dans la médina, mais pas trop loin d’une des portes pour ne pas avoir à se trimbaler les bagages trop longtemps en arrivant et en repartant. 

La majorité des restaurants est concentrée sur la place Uttam-el-Ham.

Nous avons payé notre chambre autour de 30€ la nuit, pour trois (2 adultes et un enfant). Quant aux repas, nous avons assez bien mangé pour 5-6€ par personne.

Chefchaouen est à 600 m d’altitude sur la chaîne du RIF. En été, il peut y faire assez chaud, d’où les ruelles étroites de la médina permettant de ne pas laisser entrer le soleil (un peu dans le même style que les villages blancs d'Andalousie).Mais en hiver, c’est un peu différent, il y fait relativement froid et pluvieux. Nous y sommes allés début novembre et comme je l'expliquais, il a pas mal plu et nous avons eu un peu froid dans notre logement.

Chefchaouen

Visiter Chefchaouen : un peu d'histoire

La Casbah de Chefchaouen fut fondée en 1471 pour arrêter la progression des Portugais dans leur invasion du Maroc. Elle a ensuite connu des vagues d'immigration de juifs et musulmans venus d'Andalousie fuyant les persécutions, après la reconquête des rois catholiques. D’ailleurs, aujourd’hui encore, on entend beaucoup parler espagnol dans les rues, que ce soit par les touristes ou même quelques marocains. 

Chefchaouen

Écrire commentaire

Commentaires: 0