Une semaine entre le Gard et l’Hérault


Après une semaine à visiter l’Ardèche sous 35 degrés, cette semaine entre le Gard et l’Hérault était dédiée « à la détente ». Du coup, j’en fait juste un article plutôt que tout un « dossier » comme j’ai l’habitude de faire. 

Sète

Une semaine entre le Gard et le Hérault : Alès et Anduze

Pour aller de l’Ardèche à l’Hérault, comme on avait du temps devant nous avant de récupérer notre maison pour la deuxième semaine, on a pris les petites routes pour se promener un peu. On passait juste à côté d’Alès et on a voulu s’y arrêter. Je ne sais pas pourquoi, si je confondais un peu Alès et Arles mais je m’imaginais vraiment voir une ville dans ce genre, avec des vestiges romains et qui sent bon le sud. Mais je m’étais trompée ! Il n’y a rien à voir ! On s’est baladé 30 minutes pour aller jusqu’à l’office de tourisme, récupérer un plan, aller aux quelques endroits conseillés et repartir !

Par conséquent, il nous restait encore pas mal de temps à tuer et on a fait un petit détour du côté d’Anduze. La ville, au bord du Gardon d’Anduze, semble plutôt charmante quand on arrive depuis Alès. A l’intérieur de la ville, il y a quelques rues et ruelles mignonnes mais sans plus. Mais ce qu’il y a de plus beau et de plus chouette à faire à Anduze que de se promener dans la vieille ville c’est de prendre le petit train à vapeur des Cévennes et de visiter la Bambouseraie.

Elle se situe à quelques kilomètres de la ville d’Anduze. On y trouvera différents aménagements paysagers : des bambous de toutes sortes : des bambous géants ainsi qu’une forêt de bambous mais aussi des espaces thématiques : la vallée du dragon et le pavillon du Phoenix (pour moi le plus bel espace du parc), l’allée des palmiers de Chine, le jardin des bassins d’Eugène avec ses poissons, des serres, des bonzaïs, un village laotien…

Le train à vapeur des Cévennes permet quant à lui de découvrir les paysages entre Saint-Jean-du-Gard et Anduze, avec un arrêt entre autres à la Bambouseraie. 

Anduze
Bambouseraie d'Anduze

Une semaine entre le Gard et le Hérault : Sommières

Sommières est une petite ville située entre le Gard et l’Hérault, à mi-chemin entre Montpellier et Nîmes. Au carrefour d’axes de communication, cette petite ville médiévale a gardé des traces de son riche passé commerçant. Il suffit de passer le pont romain et de franchir la porte fortifiée pour découvrir le petit centre commerçant. En montant dans les petites ruelles, on pourra admirer la vue sur les toits avant d’arriver au château de la ville. Il n’en reste plus grand-chose mais on peut encore voir aujourd’hui la tour Bermond qui date du XIIème-XIIIème siècle et qui permet d’admirer la vue sur la région. 

Sommières

Une semaine entre le Gard et le Hérault : le Grau du Roi

Le Grau du Roi, c’est la station balnéaire par excellence. Ça a été plutôt sympa d’y passer une après-midi sur la plage quand on a pu trouver une place pour étendre nos serviettes.  On a ensuite pris la direction du centre pour se faire un petit restaurant le soir. En retournant ensuite à la voiture, on s’est baladé une dernière fois pour palper toute cette ambiance estivale. C’était plutôt chouette de sentir cette atmosphère de vacances et d’été mais je pense qu’on s’en lasse vite…

Grau-du-Roi

Une semaine entre le Gard et le Hérault : les Gorges de l’Hérault

Grottes de Clamouse

Les gorges de l’Hérault, classées « Grand Site de France » c’était vraiment mon coup de cœur de cette semaine ! On a pu y découvrir les gorges (qui ne sont quand même pas aussi belles et spectaculaires que celles de l’Ardèche), creusées par l’Hérault depuis des millions d’années.

On a visité la grotte de Clamouse, connue pour ses très rares cristaux d’aragonite qui forment un couloir tout blanc illuminé de cristaux… Malheureusement je ne suis pas la reine des photos et celles que j’ai prises ne mettent pas en valeur la beauté des lieux.

La grotte n’a été trouvée qu’en 1945, année particulière de sécheresse, qui a permis de découvrir l’entrée naturelle du site. D’ailleurs, une partie du site est encore inondée quelques dizaines de jours dans l’année.

La visite est bien faite, avec un film explicatif d’une dizaine de minutes pour débuter le parcours. Il permet d’en savoir plus sur la grotte et sur les gorges. On peut ensuite prendre le temps de visiter la grotte avec un guide. On découvrira alors des stalactites et stalagmites multimillénaires, car il faut savoir qu’elles prennent un centimètre en 100 ans ! On peut ensuite assister à un spectacle son et lumière en fin de parcours. L’intérieur de la grotte est assez frais, avec une température moyenne de 16°. Mieux vaut donc prévoir un petit pull. Si vous aimez l’aventure, il est possible de s’adonner à une initiation aux techniques de la spéléologie et de l’escalade. 

Grottes de Clamouse

On s’est ensuite baigné au niveau de la petite plage aménagée vers le Pont du Diable, un pont du XIème siècle classé par l’Unesco. 

Pont du diable gorges de l'Hérault

Puis, on a fini notre soirée en visitant Saint-Guilhem-le-Désert, un des plus beaux villages de France ! Il est entouré de montagnes lui conférant ainsi un aspect particulier. C’est simple, en entrant dans le village, avec ses maisons en pierre et ses différentes fontaines et ruisseaux, on a l’impression d’être dans les Alpes ou les Pyrénées. On s’attend presque à voir un berger accompagné de son troupeau descendre la rue principale. Le village a su garder un aspect médiéval avec ses petites ruelles sinueuses, ses carreaux de céramique et ses vieilles demeures.

La rue principale mène à l’abbaye de Gélone, sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Elle fut fondée en 804 par Guilhem, un cousin de Charlemagne, qui entreprit une retraite solitaire, d’où son nom « Guilhem le désert ».  Elle fut ensuite reconstruite au XIème siècle.

Pour aller d’un site à un autre, tout était très bien conçu puisqu’il était possible de laisser sa voiture au parking principal et d’emprunter une navette gratuite, et plutôt régulière, qui faisait la liaison entre les différents sites du coin. 

Saint-Guilhem-le-désert

Une semaine entre le Gard et le Hérault : Sauve

Sauve est un petit village médiéval qui se trouve dans le Gard, à quelques kilomètres de l’Héraut. On a commencé notre balade par les petites rues pavées qui serpentent à travers la ville et on ne s’attendait pas à découvrir tout en haut du village, en suivant les petits chemins de terre et de pierres, une mer de rochers. Il s’agit d’impressionnantes pierres calcaires littéralement cachées au beau milieu de la végétation. 

Une semaine entre le Gard et le Hérault : Sète

On a passé notre dernière journée de vacances à Sète. Ce qu’il y a de chouette dans cette ville, c’est qu’elle est juste à côté de la mer. On a donc laissé notre voiture à l’entrée et on a ensuite pris une navette fluviale gratuite pour rejoindre le centre-ville.

Le long des quais se trouve tout un tas de restaurants. C’est là qu’a débuté notre balade par un bon plat pour se donner de l’énergie ! On s’est ensuite baladé au niveau du vieux port mais on a été un peu déçu car à part des bateaux amarrés, on n’a pas vu grand-chose ! Pour voir le vrai port typique, il vaut mieux se rendre à la Pointe Courte, qui donne sur l’étang de Thau ou la Pointe du Barrou, bien qu’on y soit allé en toute fin de journée et que forcement, les pécheurs avaient déserté le coin !

Après le port du centre-ville, on s’est baladé dans la vieille ville, assez charmante et typique des villes du sud, avec ses rues étroites, ses immeubles colorées et son linge qui pend aux fenêtres.

Et là on s’est lancé dans une mission impossible : rejoindre le Mont Saint-Clair à pied ! De là, on a une vue panoramique sur la ville, la méditerranée et l’étang de Thau. Mais surtout, ne faites pas comme nous ! On a pris un chemin avec des centaines de marches ! Et une fois les escaliers empruntés, on a encore continué de marcher pour rejoindre le point de vue (et le tout avec une poussette et un petit bonhomme de 13 kg !). Le mieux est vraiment d’y aller en voiture (il y a même un parking donc autant ne pas se priver) ou en bus (bien que les passages ne soient pas très fréquents…).

On a ensuite fini notre journée sur la plage de la corniche qui était BLINDEE mais très pratique car pas loin de la ville.

Sète, c’est aussi la ville de Gorges Brassens, qui y est né et qui y a vécu les premières années de sa vie. Un musée, l’espace Gorges Brassens, lui est consacré !

 

Enfin, pour ceux qui regardent TF1, Sète c’est aussi le lieu de tournage de Demain nous appartient (je n’ai jamais regardé, j’ai eu ma dose de Sous le Soleil quand j’étais plus jeune). Mais, par curiosité, j’ai regardé un épisode pour retrouver la ville quelques jours après l’avoir visité. Alors forcément, dans la bande annonce, la ville est bien plus belle que ce que j’ai vu en vrai. 

Sète
Sète

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    LA POZE TRAVEL (mardi, 15 janvier 2019 19:31)

    Une belle escapade pour la détente mais aussi pour les paysages. Un article très sympa qui donne des idées.

  • #2

    Clothilde (vendredi, 18 janvier 2019 11:18)

    Merci beaucoup! Oui c'est sympa, on a pu combiner détente et découverte de villes et villages du coin :)