Visiter Strasbourg en une journée


Strasbourg était notre première étape dans la visite de l’Alsace. Nous y sommes arrivés le samedi en fin de journée et nous sommes repartis le dimanche dans l’après-midi. Ça nous a laissé une journée sur place pour découvrir la capitale alsacienne. Il y a beaucoup de choses à voir dans le centre-ville, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, entre la Petite-France, les maisons à colombages, les demeures de la Renaissance et les musées mais tout est condensé dans l’ile que forme le centre de Strasbourg (le plus riche étant toute la partie sud du centre). C’est aussi intéressant de voir les monuments construits par les Allemands tout autour de la place de la République, un peu au nord du centre-ville. Tout le quartier allemand constitue un rare vestige d’urbanisme impérial, la majorité ayant été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale. 

Visiter Strasbourg en une journée : le centre-ville

Strasbourg Petite France

Le plus simple pour se repérer géographiquement quand on regarde la carte de Strasbourg, est de commencer par le « début de l’île » au sud-ouest. C’est ici que se trouve le barrage Vauban. Construit à la fin du XVIIème siècle pour protéger la ville contre les envahisseurs, il s’est montré inefficace en 1870 contre l’armée allemande mais offre aujourd’hui une vue panoramique sur la ville.

Sur les quais se trouve le MAMCS, le musée d’art moderne et contemporain, un bel édifice en verre, en grès rose et en résine blanche. 

En continuant, on arrive aux vestiges des Ponts Couverts, anciens remparts de la ville, puis à la Petite-France. C’est assez petit mais tout mignon ! L’ensemble constitué de canaux, écluses, ponts et tourelles forme un delta fluvial. Le nom de Petite France date du XVIème siècle, à l’époque où la syphilis était taxée de mal français par les Allemands. Outre les maisons à colombages, on peut aussi y voir des demeures de la Renaissance comme la maison des Tanneurs ou les peaux tannées séchaient.

Au centre de Strasbourg se trouve la place Kléber où se tient chaque année le marché de noël et se dresse le plus haut sapin d’Europe. Au nord de la place se trouve l’Aubette, un édifice construit en 1778. Autrefois utilisé dans un contexte militaire, il a été transformé peu avant les années 30 en un grand complexe de loisir dans un style Art moderne. Il ne reste aujourd’hui de cette époque que le ciné-bal. En continuant son chemin on peut voir la place de Broglie où Rouget de l’Isle écrivit la Marseillaise en 1792. 

Strasbourg

Puis en redescendant un peu plus au sud on tombe sur la cathédrale, un bel édifice en grès rose. Elle était jusqu’au XIXème siècle l’édifice religieux le plus haut au monde. On pourra y admirer sa belle façade, sa chaire du XVème siècle et le pilier des anges du XIIIème siècle. Les plus courageux pourront gravir les 322 marches pour rejoindre la terrasse et profiter de la vue sur toute la ville. Chaque jour, à 12h30, l’horloge astrologique fait défiler les 12 apôtres. Dans le même coin se trouvent :

  • L’ancienne pharmacie du cerf, la plus vieille pharmacie de France datant de 1268, qui héberge aujourd’hui la boutique culture ;
  • La chambre de commerce et d’industrie dans un édifice de la Renaissance ;
  • Le musée de l’œuvre Notre Dame ;
  • Le palais Rohan : un palais en grès rouge et jaune qui abrite plusieurs musées : le musée archéologique, le musée des arts décoratifs et le musée des Beaux-Arts ;
  • La maison Kammerzell, ancienne maison d’un opulent marchand du XVIème siècle, avec ses fenêtres en verre soufflé d’origine (il est utilisé aujourd’hui comme hôtel restaurant) ;
  • Le cabinet des estampes et des dessins : un immeuble du Second Empire.

 

Cathédrale Strasbourg
Strasbourg Musée

Visiter Strasbourg en une journée : en dehors du centre-ville

Le Krutenau

Le Krutenau est une ancienne zone marécageuse, aujourd’hui devenue un quartier bohème, dont une partie est située sur les berges de l’Ill.

Le quartier du Kruteanau se trouve au sud du centre-ville (pour schématiser, en face du Palais Rohan et du musée historique de la ville de Strasbourg).

D’ailleurs, un tristement célèbre pont relie ce musée au musée alsacien qui se trouve pratiquement en face. Il s’agit du pont du corbeau, d’où les criminels et les femmes infidèles étaient immergés à l’aide d’une planche à pivot au Moyen-Age.

C’est dans ce quartier que se trouvent l’école supérieure des Arts décoratifs, le centre européen d’actions artistiques contemporaines, la manufacture des tabacs ainsi que le restaurant au renard Prêchant dans une demeure du XVIIIème. 

Le quartier allemand

Strasbourg quartier allemand

Le quartier allemand ou Neustadt est un quartier impérial construit à la fin du XIXème.

En 1871, l’Alsace – et la Lorraine – sont devenues allemandes et Strasbourg s’est transformé en capitale impériale. Les Allemands y construisirent alors un nouveau quartier, étendant drastiquement la superficie de la ville. Pour montrer leur supériorité militaire mais aussi dans d’autres domaines comme la vie intellectuelle et les arts, des palais, une université, une école des arts appliqués et des bains municipaux furent construits.

Les grands monuments édifiés à cette époque s’inspirent de l’Antiquité alors que les logements furent construits dans un style Art Nouveau. On pourra avoir un aperçu de toute cette architecture en s’éloignant du centre-ville, vers le nord-est. On verra alors la place de la République, une place monumentale où se trouve la bibliothèque nationale et universitaire.

On peut voir dans le même coin le musée Tomi Ungerer, un dessinateur strasbourgeois, dans un hôtel particulier.

Un peu plus loin, en suivant les berges vers le Sud, se trouvent d’autres bâtiments construits par les Allemands comme les bains municipaux, l’université de la ville, le jardin botanique et le musée zoologique.

Strasbourg université

Quartier européen de Strasbourg

Le quartier européen de Strasbourg se trouve au nord du centre-ville. Pour y aller, il est possible d’emprunter le tram ou d’apercevoir les bâtiments depuis une croisière en bateau. C’est ce que nous avons choisi. En un peu plus d’une heure, nous avons pu voir la Petite-France, les quais de l’Ill, le quartier allemand et le quartier européen.

Il existe deux types de sortie en bateau :

  • 45 minutes pour visiter le centre-ville, avec un tarif de 9,5€ par personne ;
  • 1h15 pour 13€ pour la visite « 20 siècles d’histoire ».

De tous les bâtiments, le Palais de l’Europe est le seul accessible aux visiteurs. On peut aussi voir l’extérieur du cylindre de verre du Palais des droits de l’homme et l’éclipse de métal du Parlement européen

Quartier européen Strasbourg
Quartier européen Strasbourg

Visiter Strasbourg, côté pratique

Strasbourg est la 1ere ville cyclable de France avec 500 km de piste. On peut donc très bien s’y déplacer à vélo mais aussi à pied, notamment dans tout le centre-ville. Une des meilleurs périodes pour visiter la ville est pendant noël, pour voir son fameux marché. Nous y sommes allés en mai et c’était aussi très bien !

Si vous avez l’intention de faire beaucoup de visites, il est possible de prendre un Pass disponible à l’office de tourisme qui permet d’accéder à certains services gratuitement ou à demi-tarif.

Il faut compter un peu moins d’une journée pour visiter les essentiels de Strasbourg : la Petite-France, le centre-ville et les différentes places (place Kléber, place de Brogie…), le sud du quartier allemand et les bâtiments du quartier européen. Si vous voulez en voir un peu plus, notamment visiter les musées, il faudra compter un ou deux jours de plus. Vous pourrez en profiter pour faire une excursion à Kehl en Allemagne pour faire du shopping à tarif réduit (les produits y sont moins chers qu’en France) ou goûter une petite pâtisserie allemande comme un Kaffee Kuchen.

Autres idées d’excursion depuis Strasbourg : deux beaux petits villages typiques alsaciens :

  • Obernai : une cité médiévale et Renaissance, entourée de remparts datant du XIIIème siècle et de vignobles en terrasse ;
  • Mittelbergheim : un bourg perché sur une colline avec de vieilles demeures vigneronnes, un hôtel de ville du XVIème siècle, un moulin à huile, un pressoir…Il figure parmi les 100 plus beaux villages de France.
Strasbourg Street art

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    la lykorne illettree (lundi, 20 août 2018 18:29)

    Je ne connais pas Strasbourg, mais je rêve d'y aller, peut-être cet hiver pour les marchés de Noël ! Selon mon beau-frère qui y a fait ses études, c'est la plus belle ville de France ! Je m'attendais en effet à y voir des colombages (contrairement à Rouen où ça a été une chouette surprise), et de l'eau, chacune de tes photos est magnifique !! Merci pour ce guide de Strasbourg que je garde en tête pour une prochaine virée pour découvrir la ville !! Bisous

  • #2

    Clothilde (mercredi, 22 août 2018 00:07)

    Merci beaucoup! C'est vrai que c'est une très belle ville, après la plus belle je ne sais pas...il y a Colmar dans le même genre et dans le même coin qui n'est pas mal du tout! (Et je suis aussi fan de Paris qui pour moi est une des plus belles villes du monde...). Effectivement, au moment des marchés de noël ça doit être encore plus beau! Bisous