Que visiter à Copenhague par quartier ?


Difficile de se repérer à Copenhague par quartier tant ils sont nombreux, avec des noms imprononçables et même parfois plusieurs noms pour un seul et même quartier, avec des noms « officiels » et des noms « officieux ». Voici un article qui aidera à savoir que visiter à Copenhague par quartier.

Nyhavn

Que visiter à Copenhague par quartier : Indre By

Indre By est le nom officiel du centre-ville de Copenhague, lui-même divisé en autres quartiers.

Que visiter dans le centre-ville de Copenhague : la City

La city (ou City-Center) est le centre du centre-ville (donc de Indre By). C’est ici que se trouve : 

Tivoli

Les Jardins de Tivoli, un des plus vieux parcs d’attraction au monde et un des seuls à être situé en plein centre-ville.

 

Il fut construit à l’initiative du roi Christian VIII dans le but de distraire le peule afin qu’il ne pense pas à autre chose (il faut entendre par là qu’il ne pense pas à voir s’installer un régime constitutionnel).

 

On y retrouve encore aujourd’hui cette atmosphère de fête foraine du XIXème siècle et pas moins de 400 000 fleurs !

 

Le prix d’entrée est de 130 DKK par personne soit 17€ et il ne donne accès qu’au parc sans les attractions. Certaines activités pour les enfants sont toutefois gratuites comme le terrain de jeu surveillé et les marionnettes. Pour accéder aux manèges, il faut acheter les attractions à l’unité ou payer un forfait de 220DDK soit 30€ pour y avoir accès en illimité. 

Christiansborg palace

Christiansborg slot, l’ancien château royal, qui sert aujourd’hui uniquement aux réceptions, la famille royale habitant à Amalienborg. On peut y voir :

  • Les salles de réception, compter 90 DKK l’entrée ;
  • Les ruines des précédents châteaux, compter 50 DKK l’entrée ;
  • Les écuries, compter 50 DKK l’entrée ;
  • Les cuisines, compter 50 DKK l’entrée ;
  • La chapelle, l’entrée est gratuite.

 

 

 

Il existe un billet combiné à 150 DKK (20€) qui permet de voir les salles de réception, les ruines, les écuries et les cuisines. Le prix est assez cher mais on en a pour son argent puisqu’on peut facilement y passer une demi-journée.

 

On y apprendra notamment que 5 châteaux successifs y furent construits :

  • Une première forteresse élevée par Absalon en 1167, détruite lors d’une attaque d’ennemis ;
  • Un nouveau château en 1369, confisqué aux évêques pour devenir château royal. En 1731, il fut rasé pour construire un nouveau château ;
  • Le premier château de Christiansborg édifié par le roi Christian VI, détruit par un incendie en 1794 ;
  • Le deuxième château de Christiansborg construit entre 1803 et 1828, de nouveau incendié en 1884 ;
  • Le troisième château de Christiansborg reconstruit à partir de 1907.

Le musée national, un très grand musée où l’on peut facilement rester une bonne partie de la journée. Il comprend notamment des collections traitant de la Préhistoire danoise, de l’Antiquité, du Moyen-Age, de la Renaissance ainsi que des collections ethnographiques. Malheureusement, l’entrée du musée n’est plus gratuite et coûte 75 DKK soit 10€.

Diamand noir de Copenhague

La bibliothèque royale et le diamant noir, la nouvelle extension.

Pour y accéder depuis le château, on peut passer par le chemin Tojhus Gade avec son parc et sa fontaine. On arrive alors sur la bibliothèque royale, un bâtiment construit en 1906 aux allures d’université anglaise avec ses pierres en brique rouge et son lierre rampant.

 

Le diamant noir est un bâtiment dans le prolongement de l’ancienne université. Avec son architecture et sa couleur noire qui change en fonction de la lumière du jour, il est le symbole du renouveau de la ville. L’entrée est libre.  

Bibliothèque royale de Copenhague

Le NY Carlsberg Glyptotek, un musée construit entre 1897 et 1906 pour abriter les collections de sculptures de Carl Jacobsen, le propriétaire des brasseries Carlsberg. On y verra des sculptures danoises et françaises, des peintures danoises de l’âge d’or, des peintures françaises du XIXème siècle et une collection d’archéologie. Au centre se trouve un jardin d’hiver.  

C’est aussi dans le quartier du city-center que se trouvent l’hôtel de ville, la gare centrale et le royal Danish Theatre

Que visiter dans le centre-ville de Copenhague : le quartier latin

Le quartier latin est situé à l’ouest du centre-ville. C’est dans ce quartier que se trouvent : 

Tour ronde de Copenhague

La Round Tower, qui offre une vue imprenable sur la ville de Copenhague.

 

La tour fut construite en 1637 pour servir d’ancien observatoire astronomique.

 

D’une hauteur de 36 mètres, on y accède en suivant le couloir en hélice sur 7 tours et demi.

 

Au sommet, on peut admirer les toits de la ville et un certain nombre de monuments.

 

On y verra aussi une ancienne lunette astronomique. L’entrée est de 25 DKK par personne soit un peu plus de 3€.

Vue de la tour ronde de Copenhague

Ørsteds Park, un des nombreux parcs de la ville avec son lac et ses sculptures.

Torvehallerne market, le temple de la street food, juste derrière la station de métro Nørreport. On pourra venir y manger un morceau, boire un verre ou simplement faire ses courses.

Gråbrødre Torv, une place bordée de maisons aux façades colorées. Au centre, se trouve une fontaine célébrant le 800ème anniversaire de la fondation de Copenhague. Un ancien monastère construit en 1238, aujourd’hui détruit, s’y trouvait. 

Que visiter dans le centre-ville de Copenhague : Amalienborg

Le quartier Amalienborg, du nom d’une de ses places se situe au nord du centre-ville. C’est ici que se trouvent : 

The little Mermaid of Copenhague

La fameuse petite sirène de Copenhague, l’emblème de la ville. Elle fut créée en hommage au personnage du conte éponyme de Hans Christian Andersen.

 

Sculptée en 1913, elle fut et est encore aujourd’hui quelque peu malmenée : mutilée, endommagée et affublée de déguisements (quand j’y suis allée, un groupe de Polonais venait de lui passer autour du cou l’écharpe de leur pays).

 

Heureusement, la statue exposée est une copie, l’originale est conservée dans un lieu inconnu.

Kastelet

Le Kastellet dans le parc Churchill.

 

Il s’agit d’une caserne militaire aux baraquements de couleurs vives sur une butte de terre en forme d’étoile.

 

On verra aussi dans le parc Churchill l’église anglicane Saint-Alban et la fontaine Gefion Springvandet qui représente la déesse Gefjon sur un char tiré 4 par taureaux. 

Marble Church

La place Amalienborg, une place octogonale avec 4 bâtiments aux angles.

 

C’est ici que réside la famille royale depuis son déménagement de Christiansborg Slot.

 

En son centre se trouve la statue de Frédéric V à cheval.

 

La place offre une vue sur l’opéra d’un côté et sur Marble Church – une église construite au XVIIIème siècle dans un style roccoco (aussi connue sous le nom d’église Frederiks kirke ou Marmorkirken). 

Rosenborg Castle

Rosenborg castle et son jardin, le parc Kongens Have, datant du XVIIème siècle.

 

Le château est un palais de style Renaissance hollandaise conçu en 1606. Il servit comme résidence du roi Christian IV.

 

Aujourd’hui inhabité, il fut transformé en musée abritant les collections royales de bijoux et de peintures.

Le jardin botanique et ses 20 000 espèces de plantes sur 10 hectares.

Le musée des beaux-arts et ses collections de sculptures et de peintures danoises, d’art moderne des XXème et XXIème siècles ainsi que d’art étranger de la période 1300-1800.

Nyhavn, qui marque la séparation entre le quartier d’Amalienborg et le quartier de la city. Nyhavn est le fameux petit port aux maisons colorées représenté sur beaucoup de guides de Copenhague. A l’origine, le canal fut creusé entre 1671 et 1673 pour pouvoir débarquer les marchandises au plus près de la ville. Il est devenu au fil du temps assez mal famé mais changea complétement dans les années 1980 quand les maisons furent restaurées. Aujourd’hui, il est rempli de vieux bateaux en bois sur l’eau et de tavernes et restaurants sur terre. 

Que visiter à Copenhague par quartier : Christianshavn et Holmen

Christianshavn Kanal

Christianshavn se situe au sud-est du centre-ville (Indre By) de Copenhague.

 

Avec son canal, le Christianshvan kanal, qui sépare l’île en deux, le quartier a des faux airs d’Amsterdam.

 

 

C’est ici que se trouve la très jolie église Church of Our Savior. Construite en 1696 dans un style baroque hollandais, elle se distingue par son clocher en forme de spirale. A l’intérieur, son magnifique orgue est supporté par deux éléphants de stuc. L’entrée de l’église est gratuite mais la montée en haut de la tour est payante et nécessite l’ascension de 400 marches dont 150 à l’air libre. 

Christiania à Copenhague

C’est aussi sur l’île de Christianshavn que se trouve le quartier alternatif de Christiania.

 

Autoproclamée ville libre, elle fut fondée en 1971 par un groupe hétéroclite constitué de hippies, squatters et chômeurs. Ayant son propre drapeau et sa propre monnaie, le quartier est une « rare expérience historique libertaire toujours en activité ». Le vaste squat s’est vu remplir de constructions de bric et de broc et les anciennes casernes ont été réaménagées. La balade dans Christiana se fait dans une ambiance peace and love mais les photos sont interdites ! L’entrée principale se trouve au niveau de Prinsessarge.

Christiania à Copenhague

Derrière Christianshavn se trouve le quartier Holmen, où l’on pourra voir l’opéra construit en 2005 face à Amalienborg.

Opéra de Copenhague

Que visiter à Copenhague par quartier : Nørrebro

Nørrebro se trouve à l’ouest du centre-ville (Indre By) de Copenhague. Les lacs font la séparation entre les deux quartiers.

 

Bien qu’ils soient appelés les lacs, il s’agit en fait d’une seule et même rivière, séparée par des digues que l’on prend pour des ponts. Creusés pour stocker l’eau potable au XVIème siècle puis pour assurer la défense militaire de la ville, les lacs ont perdu tout intérêt de ce genre pour devenir aujourd’hui un lieu de détente où il est possible de faire du pédalo en été et du patin en hiver.

 

Nørrebro est le quartier des hipsters comme on les imagine vivre dans la capitale du Danemark : artistes, écolos, branchés…

 

C’est ici que se trouve Assistens Cemetry, un grand parc où les danois aiment flâner en famille ou faire leur jogging, et pourtant, il s’agit d’un cimetière ! Sorte de Père Lachaise danois, quelques 250 000 tombes sont réparties sur 20 hectares, parmi lesquelles celles de personnages illustres comme Kierkegaard, HC Andersen ou Niels Bohr. 

Assistens cemetry à Copenhague

Que visiter à Copenhague par quartier : les autres quartiers

Le quartier Frederiksberg se trouve à l’ouest du centre-ville et au sud de Nørrebro. On peut notamment y voir le château, son parc et les brasseries Carlsberg.

 

Au nord de Nørrebro se trouve le quartier d’Østerbro où l’on peut voir le site Brumleby (la ruche). Petit coin de campagne dans Copenhague, il s’agit d’un quartier témoin de l’habitat des classes laborieuses. 240 maisonnettes avec jardin puis 300, toutes peintes en jaune et préservées de la circulation y furent construites en 1853 à la suite d’une épidémie de choléra qui tua 5 000 personnes.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Ingrid (mercredi, 18 octobre 2017 10:25)

    Superbe WE et très jolies photos :)
    Merci pour ton com sur le forum du Routard !
    Effectivement, tu as eu l'oeil pour le petit clin d'oeil à Friends ;)