Visiter Rocamadour


Visiter Rocamadour, c’est visiter la « citadelle de la foi », sur la route de Saint-Jacques de Compostelle. On comprend vite, dès les premiers pas dans la ville, pourquoi elle attire 1,5 millions de visiteurs par an. Accrochée à la falaise, Rocamadour compte deux monuments classés au patrimoine mondial de l’Unesco : la basilique Saint-Sauveur et la crypte de Saint-Amadour. Lieu de pèlerinage depuis 1000 ans, on y vient pour admirer la Vierge Noire, située dans une chapelle bâtie au creux de la roche. En somme, elle avait tout pour représenter la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées pour le titre de village préféré des français en 2016.

Rocamadour

Visiter Rocamadour : son histoire

Rocamadour

Visiter Rocamadour c’est avant tout replonger dans l’histoire. La région est habitée depuis des millénaires, comme en témoignent les grottes ornées de peinture.

 

Au XIIème siècle, de nombreux miracles y furent reportés et Rocamadour commença alors à accueillir une foule hétéroclite de pèlerins venus de toute l’Europe mêlant grands rois et souverains aux infirmes et aux malfaiteurs en pèlerinage d’expiation.

 

Ils y venaient prier la Vierge Noire, vénérer le tombeau de Saint-Amadour ou faire une halte sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. 

Visiter Rocamadour : ses points d’intérêts

Rocamadour a su conserver l’héritage du Moyen-Age avec ses portes fortifiées et ses monuments religieux. On peut encore y voir son escalier monumental que les pèlerins gravissaient à genoux. Une fois les marches montées, on arrive à l’esplanade des sanctuaires avec la basilique Saint-Sauveur, la crypte Saint-Amadour, la chapelle Saint-Michel ainsi que la chapelle Notre-Dame où se trouve la Vierge Noire. Puis, on emprunte un chemin de croix pour rejoindre le palais des évêques de Tulle qui domine le site.

Visiter Rocamadour : questions pratiques

Rocamadour

Rocamadour est découpée en « 3 niveaux » :  

  • 1er niveau avec la rue principale, la rue de la Mercerie où se trouvent les restaurants et les boutiques de souvenirs ;
  • 2ème niveau avec la cité religieuse ;
  • 3ème niveau avec le château.

 

 

Il est possible de prendre l’ascenseur pour aller de la ville à la cité religieuse (compter 3,10€ l’aller-retour, 2,10€ l’aller simple) puis de la cité religieuse au château (compter 4€ l’aller-retour, 2,5€ l’aller simple).

 

Au même niveau que le château se situe le hameau de l’Hospitalet, où se trouvent les ruines de l’ancien hôpital et une chapelle.

 

Il est possible de se garer au niveau du château, de l’Hospitalet ou de la vallée. Les deux premiers parkings sont situés au plus haut niveau, le dernier est situé au niveau le plus bas. Pour avoir le moins de marche à faire, mieux vaut se garer au niveau du château.

 

 

Pour les personnes qui aiment bien marcher, il est possible de faire un circuit qui va de la rue principale au sanctuaire puis au château. Le chemin emprunte ensuite la corniche où se situent de beaux belvédères pour rejoindre l’Hospitalet. Il redescend ensuite à la cité médiévale par la voie royale. Il faudra alors prévoir environ deux heures pour le circuit (en comptant les visites et les arrêts photos). 

Écrire commentaire

Commentaires : 0