Visiter les chefferies du Cameroun


Les chefferies sont historiquement des sortes de micro-états ou de petits royaumes, avec une entité politique et administrative propre. Elles sont dominées par un chef, fonction qui se transmet de père en fils. Il est possible de visiter les chefferies du Cameroun qui se trouvent en grande majorité dans l’ouest. Pour cela, il faudra faire un choix parmi les centaines que compte le pays.

Chefferie de Batoufam

Les chefferies dans l’histoire du Cameroun

Chefferie de Batoufam

Pendant la colonisation, les puissances occidentales se sont appuyées sur les chefferies pour asseoir leur pouvoir.

 

A l’indépendance, le pouvoir central s’est aussi appuyé sur les chefferies bien que le pouvoir administratif fût délégué aux maires peu de temps après.

 

Les chefferies ont depuis été institutionnalisées dans la vie politique. Elles sont un échelon de l’organisation administrative du pays (elles font le lien entre l’administration et la population) et sont présentes dans les conseils régionaux.

 

Leurs pouvoirs sont toutefois de plus en plus limités. Elles peuvent parfois avoir autorité à rendre la justice bien que la loi l’emporte toujours sur la coutume.

Quelques informations à connaitre avant de visiter une chefferie au Cameroun

Chefferie de Batoufam

Visiter une chefferie signifie visiter la résidence du chef, qui y vit avec sa cour, composée de ses femmes et de ses serviteurs.

 

Le palais est le centre symbolique du pouvoir.

 

Le chef est encore aujourd’hui le pivot de l’organisation sociale. Il exerce des fonctions politiques et spirituelles qui se manifestent notamment par la méditation et la dualité entre le monde des vivants et des morts ainsi qu’entre la chefferie et la brousse. 

Quelle chefferie visiter au Cameroun ?

Il existe de nombreuses chefferies à visiter au Cameroun qui sont classées en 3 degrés selon leur importance territoriale ou historique. Le 1er degré est le plus important et le troisième le moins. On recense 80 chefferies de 1er degré et plus de 800 chefferies de 2ème degré, c’est dire s’il y en a beaucoup à visiter !

 

 

On parle beaucoup des chefferies de l’ouest car ce sont celles les plus visitées (étant les plus proches de Yaoundé et de Douala) et que la région est le berceau des royaumes bamouns et bamilékés.

chefferie de Batoufam

Voici quelques idées de chefferies à visiter :

  • La chefferie de Bafut qui remonte au XIXème siècle. On y découvrira son très beau palais royal, « la maison de la réception » et son musée ;
  • La chefferie de Bandjoun, une chefferie bamilékée qui remonte au XVIIème siècle ;
  • La chefferie Baleng qui possède un beau patrimoine naturel avec le lac Baleng dans un ancien cratère de 800 mètres de large, à 1500 mètres d’altitude ;
  • La chefferie de Bangangté, assez connue car décrite dans le livre « Ma passion africaine » de Claude Njiké-Bergeret ;
  • La chefferie de Bafoussam, fondée au XIIIème siècle. La ville de Bafoussam est une des grandes villes de l’ouest du Cameroun, au carrefour de la route menant à Foumban, à Yaoundé et à Dschang. Il s’agit d’une chefferie bamilékée ;
  • Chefferie de Bamendjinda, créée à la fin du XVIIème siècle et qui abrite le musée de l’esclavage.

 

 

 

 

Visiter la chefferie de Batoufam

L’histoire de la chefferie de Batoufam

L’origine de la chefferie de Batoufam remonte au XVIIème siècle. Selon la légende, elle fut fondée par Nankap qui s’échappa de la chefferie de Bangwa avec la fille du roi. Il partit alors à la chefferie de Bandrefam où il parvint à gagner la confiance du roi. Jaloux de son rapprochement avec le roi, les digitaires l’accusèrent d’épier pour le compte du roi d’où son nom Nankap signifiant celui qui écoute chez les notaires et rend compte au roi.

 

Le roi de Bandefram le chassa alors tout en lui donnant une partie de son territoire et plusieurs dizaines d’hommes. Nankap en profita alors pour rompre les liens avec Bandefram et créa son propre royaume.  

La désignation du roi à la chefferie de Batoufam

Selon le rituel, au décès du roi, c’est un de ses fils qui est choisi comme nouveau roi. Celui qui est choisi comme successeur est alors coupé du monde pendant plusieurs mois. Ce délai lui permet de vivre pauvrement puisqu’il est le roi des pauvres et des riches. C’est aussi durant ce temps qu’il doit être initié. Son initiation consiste à engendrer un héritier mâle et une héritière femelle. C’est pour cela que la durée de l’initiation est d’au moins 9 mois. 

Visiter la chefferie de Batoufam

Chefferie de Batoufam

La chefferie de Batoufam est un véritable labyrinthe avec de nombreuses cours, portes et passages.

 

La visite est guidée et on découvre tout au long du parcours l’histoire de la chefferie, son fonctionnement et ses traditions.

 

La visite coûte 2 000 FCFA par personne.

 

Il est possible d’y dormir dans une case assez rudimentaire pour 11 000 FCFA.

 

Le dîner coûte 3 000 FCFA et le petit déjeuner 1 500 FCFA.

Accéder à la chefferie de Batoufam

Chefferie de Batoufam

La chefferie de Batoufam se situe à côté de la route qui mène de Yaoundé à Bafoussam.

 

Elle se trouve entre les villes de Bangangté et de Bandjoun.

 

Un panneau indique sa présence sur la route principale. Elle n’est ensuite plus qu’à quelques kilomètres de piste.

 

 

 

Voici le numéro de Paule qui s’occupe des visites : +237 6 96 52 99 45

Écrire commentaire

Commentaires: 0