Que faire en Baie-de-Somme ?


La Baie-de-Somme est un site naturel délimité par le pointe du Hourdel au sud et par la pointe de Saint-Quentin-en-Tourmont au nord. Elle appartient au « club des plus belles baies du monde » avec la baie du Mont Saint-Michel, la baie de San-Francisco ou encore la baie d’Halong.

 

Au fil des siècles, elle vit passer d’illustres personnages de l’histoire de France tels Guillaume le Conquérant qui, en 1066, y fit mouiller sa flotte. En 1430, Jeanne d’Arc y fut détenue par les Anglais avant son procès à Rouen. Au XIXème et XXème siècles, de nombreux peintres et écrivains y séjournèrent : Victor Hugo, Colette, Jules Verne, Edgar Degas, Georges Seurat, Henri de Toulouse-Lautrec...

 

La variété des paysages de la Baie-de-Somme avec ses falaises, ses plages de sable ou de galet, ses dunes et ses marais en inspirèrent plus d’un. Sur 72 kilomètres, dont 45 de piste cyclable, la baie jouit également d’une grande richesse naturelle avec des milliers d’oiseaux migrateurs et la plus grande colonie française de phoques veaux marins.

 

Entre paysages naturels, ports de pêche et sites historiques, c’est dire s’il y a de quoi faire en Baie-de-Somme.   

Baie-de-Somme

Que faire en Baie-de-Somme ? Visiter la cité médiévale de Saint-Valery-sur-Somme

Saint-Valery-sur-Somme vue depuis le calvaire des marins

Saint-Valery-sur-Somme est une cité médiévale qui se trouve sur un promontoire calcaire face à la Baie-de-Somme.

 

On ne manquera pas de se promener sur le quai qui va du centre-ville à la gare, où l’on pourra prendre le petit train reconstitué comme à la Belle Epoque. Tous les dimanches matin, un marché s’y tient (on y trouvera toutefois très peu de produits locaux type poissons, fruits de mer ou herbes de la baie).

 

Derrière le port, à flanc de colline, se trouve le quartier du Courtgain avec ses maisons de pécheurs colorées. 

Herbarium Saint-Valery-sur-Somme

Autre visite à Saint-Valery-sur-Somme : le tour des remparts d’où l’on aura une autre vue sur la baie.

 

A l’intérieur des remparts se trouve un herbarium, ancien jardin des religieuses de l’hôpital reconstitué dans un style médiéval. On y verra toutes sortes de plantes : plantes médicinales, plantes alimentaires ou condimentaires, céréales, fruits rouges, plantes toxiques...

 

L’entrée est toutefois assez cher : 8€ par personne, 4€ pour les étudiants, enfants et demandeurs d’emploi. 

Herbarium Saint-Valery-sur-Somme

Plusieurs belvédères permettent de voir la Baie-de-Somme :

  • Le calvaire des marins, derrière le port ;
  • La pointe du Cap Hornu, un peu excentrée par rapport au centre ;
  • La chapelle des marins, du côté du cap Hornu… 

Enfin, si vous aimez les musées, ne manquez pas le musée Picarvie qui reconstitue la vie d’un village picard au XIXème siècle. On y verra notamment un atelier, des échoppes, une école et une ferme. Une quarantaine de métiers typiques de la région et du XIXème siècle y sont représentés. 

Port de Saint-Valery-sur-Somme

Que faire en Baie-de-Somme ? Emprunter le chemin de fer de la Baie-de-Somme

Train de la Baie-de-Somme

Le chemin de fer de la Baie-de-Somme va de Cayeux-sur-mer au Crotoy. Il passe par Saint-Valery-sur-Somme et Noyelles-sur-Mer. Le réseau emprunté, d’une longueur de 27 kilomètres fut construit en 1887. Il s’agissait alors du réseau des bains de mer. Des voitures à la locomotive à vapeur, tout est fait pour remonter le temps et se sentir comme à la Belle Epoque. Le train passe à travers les champs, les marais et les mollières (terme picard pour prés-salés ou schorres, désignant des étendues inondées par les eaux salées lors des marées hautes). On peut y voir de nombreux oiseaux ainsi que des moutons, des vaches et des chevaux.

 

De mai à septembre, certains vendredis et samedis soir, un diner gastronomique y est servi. Des voyages à thèmes sont également régulièrement organisés : train des amoureux à la Saint-Valentin, trains d’artifice le 14 juillet, train du Père Noel en décembre…

 

Un aller-retour coute 14,30€, un aller simple 11,20€ (11,20€ également pour un aller-retour après 16h15 ainsi qu’en février, mars et novembre). Le tarif enfant (4 – 18 ans) est de 10,70€ (8,10€ pour un aller-retour après 16h15 ainsi qu’en février, mars et novembre). Les trains passent environ toutes les heures et demi en période touristique. Il faut compter une heure pour aller de Saint-Valery-sur-Somme au Crotoy, avec un changement de locomotive à Noyelles-sur-Mer et 30 minutes pour aller de Saint-Valery-sur-Somme à Cayeux-sur-Mer. Plus d’information sur le chemin de fer sur le site Internet : www.cfbs.eu

Que faire en Baie-de-Somme ? Se balader sur le port du Crotoy

Port le Crotoy

Le Crotoy est une petite ville à une vingtaine de minutes de Saint-Valéry-en-Somme en voiture où l’on pourra se balader le long de son petit port.  Au XVIIème siècle, c’était un des plus grands ports de pêche de la Manche. Il est aujourd’hui bien moins important à cause de l’ensablement de la baie. De nombreux stands et des petites poissonneries vendent directement sur le quai le poisson et les fruits de mer péchés par les bateaux quelques heures plus tôt. On pourra aussi y trouver des spécialités de la baie comme du salicorne (espèce d’algue au goût de cornichon) ou des oreilles de cochon (appellation picarde pour désigner l’aster maritime, sorte d’épinard de mer). 

Bateau échoué Le Crotoy

Que faire en Baie-de-Somme ? Apercevoir les phoques

La Baie-de-Somme abrite la plus grande colonie française de phoques. On y dénombre pas moins de 400 phoques veaux marins et 100 phoques gris. Animaux protégés, il est interdit de les approcher et de les déranger. On pourra seulement les regarder, et d’assez loin.

On pourra en observer lorsqu’ils se reposent sur les bancs de sable émergés à marée basse. Voici certains lieux où il est possible d’en voir :

  • La pointe du Hourdel, à condition d’être équipé de jumelles ;
  • Certains ports à marée haute comme celui de Saint-Valery-sur-Somme ou celui du Crotoy ;
  • La digue de la baie d’Authie vers le phare de Berck, à marée basse.

De nombreux guides et associations se trouvent dans la baie afin de permettre aux visiteurs de voir des phoques sans les déranger. A noter aussi la possibilité de les apercevoir lors d’une sortie en canoé, en kayak ou en bateau.

Que faire en Baie-de-Somme ? Se balader au Cayeux-sur-Mer et au Hourdel

Plage de Cayeux-sur-Mer

Cayeux-sur-Mer et son hameau, le Hourdel, se situent au sud de Saint-Valery-sur-Somme.

 

Le hameau du Hourdel est célèbre pour son point de vue sur la Baie et pour son phare blanc et vert. On peut aussi y voir les bateaux de pêche rentrer de la mer. Une grande plage de galets se trouve juste à côté du phare. Avec une paire de jumelles, et un peu de chance, il est possible d’y voir des phoques.

 

 

A quelques kilomètres de là se trouve Cayeux-sur-Mer avec son port et sa longue plage de galets bordée de cabines, 420 en tout.  Lors de la marée basse, on y découvre aussi une plage de sable. Entre Cayeux-sur-Mer et le Hourdel, on pourra aller se promener dans le bois des pins de Brigthon. 

Pointe du Hourdel

Que faire en Baie-de-Somme ? Voir les falaises à Mers-les-Bains et Ault

Falaises Tréport

Après avoir vu les plages de sable et de galet à Cayeux-sur-Mer ou au Crotoy, rendez-vous à Ault ou à Mers-les-Bains pour découvrir les falaises de la Baie-de-Somme. Hautes de 20 à 80 mètres, il s’agit de parois de craie vieilles de plus de 65 millions d’années. Pour bien les voir, vous pouvez vous rendre au panorama Victor Hugo à Ault.

 

A Mers-les-Bains, ne manquez pas les belles villas de la fin du XIXème siècle et du début du XXème siècle dans le style Belle Epoque. Alors qu’elle n’était qu’un petit port de pêche, la ville s’est développée à partir des années 1880. L’arrivée du chemin de fer et l’engouement pour les bienfaits thérapeutiques des bains de mer, donnant naissance à la thalassothérapie, amenèrent les premiers vacanciers appelés « baigneurs ». Issus de l’aristocratie et de la bourgeoisie, ils construisirent les premières résidences secondaires. Les villas permettaient alors d’afficher le niveau social et rivalisèrent de couleurs, de formes et de décorations. Balcons, bow-windows (fenêtres en avancée par rapport au mur), loggias, ferronneries, céramiques en faïence et mosaïques sont autant d’éléments que l’on peut encore admirer aujourd’hui.  

 

 

Enfin, si vous êtes dans le coin, ne manquez pas de faire un tour à la réserve ornithologique du Hâble d’Ault ou de vous baladez au bois de Cise, seul bois naturel des côtes de la Manche. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’office de tourisme d’Ault. https://www.ault-tourisme.fr/

Villas Mers-les-Bains

Que faire en Baie-de-Somme ? Découvrir le château de Rambures

Chateau de Rambures

Avec une date d’achèvement des travaux située aux alentours de 1450 – 1470, le château fort de Rambures fut construit durant la guerre de 100 ans. Il avait alors tout d’un château militaire avec son mur de briques et ses formes tout en rondeur permettant de se protéger contre les boulets de canons et d’avoir une visibilité à 360°. Il fut désarmé au XVIIème siècle et devint alors un château destiné à l’habitation.

 

Il est possible de visiter le château lors d’une visite guidée (compter 8€ la visite qui comprend aussi un accès au parc). On pourra alors admirer plusieurs pièces comme une salle médiévale, une bibliothèque contenant plus de 2 500 livres, un chemin de ronde, un oratoire (petit lieu consacré à la prière) ou la chambre d’Henri IV qui fut accueilli plusieurs fois au château.

 

Le parc du château se visite aussi (compter 6€ l’entrée). On pourra y voir un parc à l’anglaise de 10 hectares comprenant des arbres centenaires et une roseraie avec 450 variétés de roses. Mieux vaut dans ce cas y aller de mai à la fin de l’automne pour voir les roses en fleurs.

 

 

Plus d’information sur le château de Rambures sur le site Internet : http://www.chateau-rambures-picardie.fr/

Que faire en Baie-de-Somme  ? D’autres idées

En un week-end prolongé (3 jours), il est possible de faire certaines des visites précédentes. Si vous restez plus longtemps dans la Baie-de-Somme, vous pourrez aussi aller à :

  • Abbeville : on y verra le musée des beaux-arts dans l’ancien beffroi, les vitraux d’Alfred Manessier, originaire de la ville ainsi que la collégiale Saint-Vulfran aux allures de cathédrale ;
  • Parc de la Bouvaque : il s’agit d’une zone humide de 60 hectares qui abrite de nombreux oiseaux ;
  • Jardins d’Emonville, du Carmel ou de Valloires ;
  • Grand-Laviers, un ancien site industriel de 40 hectares réhabité en une réserve ornithologique ;
  • Parc de Marquenterre à Saint-Quentin-en-Tourmont, une réserve ornithologique de 200 hectares ;
  • Maison de la Baie-de-Somme.
Pointe du Hourdel

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Charles (mercredi, 03 mai 2017 17:35)

    Vous pouvez aussi découvrir la baie de Somme en attelage : une façon écologique et originale de parcourir ces magnifiques payasages :)
    http://www.attelage-en-baie.com