Les bons réflexes bancaires quand on part à l’étranger


Quand je vais à l’étranger, hors de la zone euro, je ne sais jamais comment payer. J’hésite toujours entre de nombreuses options, enfin 4...

La première : changer directement mes euros contre la devise étrangère auprès de ma banque avant de partir

La deuxième : changer mes euros contre la devise du pays que je visite dans un bureau de change à l’étranger

La troisième : retirer de l’espèce dans un distributeur à l’étranger

La quatrième : payer les achats sur place avec ma carte bancaire

Il faut dire que je me suis toujours demandée quelle solution était la plus économique ! Analysons en détail toutes les possibilités pour adopter les bons réflexes bancaires quand on part à l’étranger.

 

NB : je précise qu’il convient tout de même d’analyser les options au cas par cas en fonction du pays que vous visiterez, de la durée du séjour et de ce que vous aurez à payer sur place (notamment si vous avez déjà réservé et payé beaucoup de choses avant votre départ)

Naoussa sur l'île de Paros

Les bons réflexes bancaires quand on part à l’étranger : retirer de l’argent dans un distributeur

Sri Lanka plage de Koggola

Afin de retirer de l’argent dans un distributeur à l’étranger, en dehors de la zone euro, deux conditions doivent être remplies :

  • Il faut posséder une carte internationale avec le logo visa ou mastercard ;
  • Il faut que le distributeur accepte la carte (un logo est généralement indiqué à côté de l’appareil).

Sur chaque retrait, les frais bancaires suivants sont appliqués :

  • Taux de change en vigueur appliqué par le réseau bancaire (centre international Mastercard ou Visa) qui varie souvent légèrement avec le taux de change du cours du jour sur le marché des devises ;
  • Commission de retrait fixe qui va de 0€ à 5€ en fonction de votre banque ;
  • Commission de retrait variable qui va de 1% à 3,5% en fonction de votre banque ;
  • Commission de retrait en fonction de la banque dans laquelle vous retirez de l’argent. Toutes les banques n’en prennent pas ! Il faut donc choisir la bonne !

 

 

 

 

Loin de moi l’idée de faire l’éloge des banques en ligne mais il est vrai que ce sont celles qui prennent le moins de commission de change J.

Il existe aussi parfois des accords de réciprocité en fonction des banques qui permettent de bénéficier d’un tarif réduit. Renseignez-vous auprès de votre banque avant de partir.

 

A noter que ces frais ne s’appliquent pas dans la zone euro. 

 

 

Dans certains pays, vous pouvez avoir le choix entre retirer en devise locale ou dans une autre devise, bien souvent le dollar. Choisissez en devise locale afin d’éviter de devoir payer deux fois des commissions et deux fois des taux de change toujours en votre défaveur (une fois lors du retrait et une fois lors du paiement).

Papier fabriqué avec des crottes d'éléphant

Les bons réflexes bancaires quand on part à l’étranger : payer avec sa carte à l’étranger

Parikia sur l'île de Paros

Lorsque l’on paye avec sa carte à l’étranger (en dehors de la zone euro), la banque prélève en général une commission variable aux alentours de 2% et très rarement également des frais fixes. Le taux de change utilisé est celui appliqué par le réseau bancaire (centre international Mastercard ou Visa). Il varie souvent légèrement avec le taux de change du cours du jour sur le marché des devises.

 

A noter que comme pour retirer de l’argent à un distributeur, pour pouvoir payer avec sa carte, il faut disposer d’une carte bancaire internationale que le commerçant doit accepter.

 

En fonction des pays, pour pouvoir payer, vous devrez taper votre code, comme c’est le cas en France, ou signer la facture, comme c’est le cas aux Etats-Unis. Pensez aussi à signer le dos de votre carte si ce n’est pas fait.

 

Pour moi, payer avec sa carte bancaire à l’étranger est la meilleure des solutions. Les frais sont moins élevés que dans la cas d’un retrait à un distributeur étranger car il n’y a généralement pas de frais fixes et pas de double commission (votre banque + la banque dans laquelle vous effectuez un retrait).

Je préconise donc de l’utiliser aussi souvent que possible mais à combiner avec le retrait d’argent à un distributeur. Comme il n’est pas possible de tout payer par carte, partout et pour tous les montants, mieux vaut avoir un peu d’argent liquide sur soi.

 

Autre avantage de payer par carte : il peut parfois y avoir une assurance et une assistance avec la carte (comme c’est le cas pour la carte gold mastercard), donc autant régler avec quand c’est possible.

 

 

Attention également si vous n’avez qu’une carte bancaire, que vous voyagez seul, que vous perdez votre carte bancaire et que vous n’avez pas liquide sur vous…Ça fait beaucoup, mais j’en connais à qui s’est arrivé ! 

Les bons réflexes bancaires quand on part à l’étranger : changer de l’argent avant de partir

Sri Lanka province de Kandy

Quand vous partez à l’étranger, vous pouvez être tenté de changer directement vos euros en devises étrangères via votre banque qui se prend au passage une belle commission. Je ne l’ai fait qu’une seule fois, lors de mon tout premier voyage seule quand je suis partie en Angleterre. Après coup quand j’ai comparé ce que la banque m’avait donné en livres par rapport à mes euros et au taux de change du jour, j’ai trouvé un bel écart d’une centaine d’euros.

 

 

Vous l’aurez compris, je vous déconseille cette solution. Mieux vaut retirer de l’argent à un distributeur à l’étranger.

Les bons réflexes bancaires quand on part à l’étranger : changer de l’argent à un bureau de change à l’étranger

C’est la solution que j’ai utilisée lors de nombreux voyages (en Thaïlande, au Sri Lanka, à Madagascar…) à tort je pense J. En effet, les frais sont assez élevés :

  • Les bureaux de change prennent une commission fixe et une commission variable ;
  • Le taux de change pratiqué est assez différent du taux de change du cours du jour sur le marché des devises.

 

Ayant l’habitude de changer mes euros en devises, j’ai voulu le faire quand je suis arrivée à l’aéroport de Los Angeles mais j’ai vite déchanté en voyant le taux de change. J’avais droit à 15$ en échange de 20€ (alors qu’en toute logique, j’aurais normalement dû avoir 25$).

 

 

Autre inconvénient : il peut parfois être assez risqué de se promener avec beaucoup d’argent liquide sur soi.

 

Homme qui tire la langue

Quelques petits conseils si vous n’avez pas le choix, qu’il n’y a pas de distributeurs à votre arrivée et que vous devez impérativement changer de l’argent :

 

  • Changez en le moins possible à l’aéroport, c’est là où les frais sont les plus élevés ;
  • Comparez toujours le taux de change proposé avec le taux de change officiel ;
  • Attention si vous changez dans un bureau de change « clandestin » (dans la rue par exemple) : même si c’est moins cher, c’est illégal. Attention à ne pas se faire prendre et à ne pas se faire refiler de faux billets ;
  • Vous pouvez essayer de récupérer des devises aux voyageurs qui quittent le pays. Pareil si vous quittez le pays avec des devises étrangères. Vous pouvez essayer de les échanger avec d’autres visiteurs en allant par exemple faire un tour du côté des arrivées à l’aéroport. Autre solution, les échanger à votre retour en France avec d’autres visiteurs soit de votre connaissance soit en allant faire un tour sur les forums de voyageurs. Enfin, il est à noter que certaines plateformes mettent en relation acheteurs et vendeurs particuliers de devises. C’est le cas par exemple de weswap et de weeleo ;
  • Comparez les taux de change et les commissions entre les bureaux de change et les banques. Il peut aussi arriver que vous puissiez changer vos devises à la réception de l’hôtel ;
  • Ayez toujours quelques billets en euros ou dollars sur vous ! Certains commerçants acceptent d’être payés en dollars ou en euros et dans certains pays vous gagnerez même en pouvoir d’achat en payant avec ces devises.

Les bons réflexes bancaires quand on part à l’étranger : les traveller’s chèques

Je n’ai jamais utilisé de traveller’s chèques pour partir à l’étranger tant ça a l’air d’être obsolète ! Il s’agit de chèques pré-imprimés dans la devise et pour le montant voulus. Ils permettent de payer un commerçant ou d’obtenir des espèces dans une banque. 

Papier fabriqué avec des crottes d'éléphant

Les bons réflexes bancaires quand on part à l’étranger : quelques conseils pour utiliser votre carte à l’étranger

Voici quelques petits conseils avant de partir à l’étranger :

  • Relevez le plafond de retrait et le plafond de paiement autorisé temporairement auprès de votre banque. C’est une manipulation toute simple qui peut directement être faite sur votre espace client sur internet ;
  • Prévenez votre banque que vous partez à l’étranger afin d’éviter les suspicions de vol ;
  • Faites attention quand vous payez par carte à l’étranger si vous devez recevoir un code sur votre téléphone portable : vérifiez que vous recevrez bien le texto ;
  • Vérifiez la date d’expiration de votre carte avant de partir ;
  • Notez les informations utiles : n° de carte, code secret (que vous pouvez d’ailleurs apprendre par cœur et cacher), date d’expiration, n° de téléphone pour faire opposition et coordonnées d’assistance et d’assurance qui vont avec la carte bancaire le cas échéant ;
  • Donnez procuration à un proche (ou au moins vos codes de connexion en ligne) ;
  • Si vous venez de recevoir votre nouvelle carte, effectuez un premier retrait en France pour pouvoir l’utiliser.

PS : si vous cherchez une banque, voici mon code parrain sur ING DIRECT : KABENNF!

Vous aurez droit à l'ouverture à 80€ offert lors de l'ouverture d'un compte courant (à certaines périodes). Les autres avantages : pas de frais bancaires et une carte gold mastercard gratuite (idéal pour l'assurance et l'assistance voyage à l'étranger). N'hésitez pas à me contacter pour en savoir plus :)

Écrire commentaire

Commentaires : 0