Visiter la Camargue


La Camargue, région naturelle se situant dans les départements du Gard et des Bouches-du-Rhône, est un parc naturel qui s’étend sur plus de 150 000 hectares. Visiter la Camargue, c'est découvrir une zone de transition entre la terre et la mer, abritant une faune et une flore riche. Marais, étangs, zones de rizicultures et de marais salants sont autant de paysages à admirer. Taureaux, canards, oiseaux, flamands roses, chevaux sont autant d'animaux à découvrir. 

La Camargue

Visiter la Camargue : les différentes zones

Flamands roses en Camargue

La Camargue est une vaste zone en forme de triangle avec au nord Arles, à l’ouest, Le Grau du roi et à l’est, la Fos sur mer. Formée par le delta du Rhône, elle comprend ainsi plusieurs zones :

  • Au nord, vers Arles, l’eau douce prédominante permet la riziculture ;
  • Au sud, vers les Saintes-Maries-de la mer et le Gros-du-Roi, c’est l’eau de mer qui prédomine. Les incursions de la mer permettent ainsi la culture du sel et on y voit de nombreux marais salants ;
  • Au centre, une zone constituée de marais et de l’étang de Vaccarès, qui s’étend sur plus de 6 500 hectares, fait la transition entre les deux zones précédentes.

Visiter la Camatgue : la faune

En raison de son écosystème à part entière, la Camargue abrite de nombreuses espèces :

  • 150 000 canards et oiseaux d’eau y font halte dans leur migration chaque année ;
  • 30 000 flamands roses y vivent : c’est la seule région d’Europe où ils se reproduisent ;
  • 40 espèces de moustique ;
  • des chevaux de Camargue, vivant en semi-liberté dans les manades ;
  • 11 000 taureaux de Camargue, vivant avec les chevaux dans les manades.

Visiter la Camargue : le musée de Camargue

Le musée de la Camargue se situe à 10 kilomètres au sud d’Arles. Situé dans une ancienne bergerie, le mas du Pont-de-Rousty, il retrace l’évolution des activités humaines de la Camargue. Un chemin de découverte de 3,5 kilomètres permet de découvrir davantage la région, les marais, les cultures et les pâturages ainsi qu’une cabane traditionnelle faite à partir de roseaux des marais. Un observatoire invite les visiteurs à admirer, selon les saisons, des taureaux et des oiseaux. 

Visiter la Camargue en vélo ou à pieds

Les amateurs de randonnées et de vélo trouveront forcement leur bonheur en Camargue :

  • A partir de la Capelière, le centre d’information de la réserve, 1,5 kilomètres de sentiers permettent de découvrir la Camargue et de voir la faune grâce à 4 observatoires dont deux équipés de télescopes ;
  • A partir du phare de la Gacholle, 20 kilomètres de sentiers permettent de découvrir la digue à la mer en vélo ou à pieds ;
  • Au pont de Gau, 7 kilomètres de sentiers à travers un paysage varié : marais, étang, pelouse, roselière permettent d’observer les nombreuses espèces d’oiseaux : flamands roses, rapaces, hérons, aigrettes, cigognes… ;
  • Les marais du Vigueirat offrent également divers espaces : prairies inondées, plans d’eau et roselières. On pourra y découvrir des manades de chevaux et de taureaux camarguais et faire des balades en cheval ou en calèche.
Camargue

Ceux qui n’aiment pas trop marcher pourront profiter de la vue depuis la tour Saint-Louis. Construite en 1737 pour guider les navires, elle offre un point de vue exceptionnel sur la Camargue, les marais salants, l’embouchure du Rhône et le canal Saint-Louis. Autre paysage à découvrir : les Salin-du-Giraud où des marais salants s’étendent sur 6000 hectares pour une production de sel de 340 000 tonnes par an. On pourra y voir des étendues d’eau rose nacré et des collines de sel de plus de 10 mètres de haut, appelées camelles.

Camargue

Ces articles pourraient vous intéresser :


Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Angel00 (vendredi, 28 octobre 2016 14:32)

    C'est sympa comme région mais par contre qu'est ce qu'il y a comme moustiques... :(