Que faire à Arles?


Arles se situe à 27 kilomètres à l’ouest de Nîmes et à 80 kilomètres à l’est de Marseille. Aux portes de la Camargue, la ville date de plus de 2 500 ans. On peut ainsi y voir ainsi des vestiges de l’empire romain en plein centre-ville. Arles accueille de nombreux évènements toute l’année comme les rencontres de la photographie en été, la fête du riz en septembre ou la feria pascale en avril.

Que faire à Arles ? l’histoire de la ville

Arles

La ville d’Arles a plus de 2500 ans. A cette époque, elle est entourée de marécages et s’appelle Arelate, mot celtique signifiant « situé près de l’étang ».

 

Positionné à un carrefour stratégique et bénéficiant du Rhône, elle est construite sur un rocher au VIème siècle avant JC. Elle est alors fréquentée des marchands méditerranéens. En 46 avant JC elle devient une colonie romaine. De nombreux monuments et des remparts sont alors construits. Des vestiges de cette époque ont d’ailleurs été récemment trouvés dans le Rhône parmi lesquels des sculptures en marbre comme un buste de Jules César et deux de la déesse Aphrodite.

Que faire à Arles ? Visiter les vestiges romains

Vestiges romains à Arles

 

Parmi les incontournables d’Arles, les vestiges romains figurent en bonne position : 

  • Le théâtre, construit au Ier siècle avant JC sous le règne de l’empereur Auguste. Destiné à accueillir des tragédies, comédies et mimes, il était dédié au dieu Apollon. Il comportait trois parties : une scène où jouaient les acteurs, un espace semi-circulaire destiné aux spectateurs, et un mur servant de décor ;
  • Les arènes, construites au Ier siècle après JC, d’après le Colisée de Rome réalisé peu auparavant. Destiné à accueillir des spectacles plus grand public que le théâtre, il pouvait accueillir 25 000 personnes ;
  • Les Alyscamps, champs-élysées en provençale. Il s’agit d’une nécropole païenne et chrétienne comprenant de très nombreux sarcophages ;
  • Le forum, réalisé au Ier siècle avant JC et se situant à l’intersection des deux principales rues de la ville. Les vestiges comprennent des cryptoportiques, galeries de fondation compensant la pente de la colline sur laquelle il était construit ;
  • Les thermes de Constantin datant du IVème siècle parmi les mieux conservés de France avec celles de Cluny à Paris.
Les arènes d'Arles

Que faire à Arles ? Visiter les vestiges médiévaux

Arles

Parmi les vestiges plus récents d’Arles, on trouve aux angles des rues des niches médiévales contenant autrefois des statues de saints. 

 

On voit aussi de nombreux édifices religieux datant de l’Antiquité et du Moyen-Age.

 

Parmi les plus connus se trouve la cathédrale Saint-Trophime datant du XIIème siècle et se situant place de la République. 

Que faire à Arles ? Visiter les vestiges de la Renaissance

De nombreux hôtels particuliers ont été construits à Arles durant la Renaissance :

  • L’hôtel Quiqueran de Beaujeu qui abrite aujourd’hui l’école nationale supérieure de la photographie ;
  • L’hôtel Courtois de Langlade, siège de la sous-préfecture ;
  • L’hôtel Laval Castellane qui abrite aujourd’hui le musée Arlaten consacré à Arles, ses traditions, coutumes et rites au fil des siècles ;
  • La rotonde, construit par les nobles de la ville et qui est devenue très vite un temple protestant. 

Que faire à Arles ? Découvrir les musées d’Arles

Arles compte un certain nombre de musées, comme le musée Arlaten, mais aussi :

  • Le musée de la Préhistoire et de l’Antiquité avec une riche collection de sarcophages paléochrétiens ;
  • Le musée Réattu consacré au peintre originaire d’Arles ;
  • La fondation Vincent van Gogh : le célèbre peintre vécut à Arles pendant moins de deux ans, de février 1988 à mai 1989. Parcourant la région, il y peignit des scènes de moissons, des paysages ainsi que des portraits. C’est à Arles, en décembre 1888, que Van Gogh se coupa le lobe d’oreille à la suite d’une dispute avec Gaughin. Interné à l’hôpital d’Arles en mars 1989, il quitta la ville en mai de la même année pour être interné à l’hôpital de Saint-Rémy-de-Provence. 

Écrire commentaire

Commentaires : 0