Pointe-à-Pitre en Guadeloupe


Pointe-à-Pitre est la sous-préfecture de Guadeloupe. La ville compte environ 15 000 habitants. Elle est située sur Grande-Terre, presque à la limite du bras de mer qui sépare l’île de Basse-Terre.

Pointe-à-Pitre en Guadeloupe

l'histoire de pointe-à-pitre

La fondation de Pointe-à-Pitre remonte au milieu du XVIIIème siècle. En raison de sa position géographique, le choix de ce lieu pour la ville était idéal. A l’écart des vagues et du vent, c’était également un abri sûr pour amarrer les bateaux. Pendant la période de l’esclavagisme, Pointe-à-Pitre fut un port négrier jouant un rôle dans le commerce triangulaire. Les bateaux en provenance d’Afrique avec à leurs bords des esclaves repartaient ensuite en France, dans des ports comme Nantes, chargés de sucre, de café ou de tabac. Un tremblement de terre détruisit en partie la ville en 1843. Des cyclones et des incendies l’ont aussi profondément marqué : le centre historique, de type colonial avec son plan en damier côtoie des immeubles modernes.

les lieux à visiter à pointe-à-pitre

Parmi les lieux de Pointe-à-Pitre à visiter on peut citer :

 

  • L’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul construite dans les années 1850 et l’ancien presbytère Saint-Pierre-et-Saint-Paul, aussi appelé pavillon de la ville de Pointe-à-Pitre construit au XIXème ;
  • La place de la victoire, principale place de la ville, qui comprend plusieurs points d’intérêts comme la sous-préfecture, le kiosque à musique construit dans les années 1930, la sculpture « sang, chaînes ; 100 chaînes ; sans chaîne » représentant un esclave essayant de briser ses chaînes, qui se trouve à côté du monument aux morts, l’office de tourisme, l’ancien théâtre-cinéma construit à l’emplacement d’une ancienne écurie et le quai de la Darse qui servait autrefois d’aérodromes aux hydravions ;
  • Les marchés : le marché central de Pointe-à-Pitre construit en 1874 devenu marché aux épices ouvert du lundi au samedi de 6h à 14h, le marché d’artisanat local ouvert tous les jours de 6h à 14h30 ou le marché aux fleurs ouvert également tous les jours de 6h à 14h30 pour ne citer qu’eux ;
  • Les musées : le musée Saint John-Perse construit en 1880 retraçant la vie de John Perse, poète, écrivain et diplomate né à Pointe-à-Pitre. Il contient également une collection de costumes créoles. Le musée Victor Schoelcher, défenseur de l’abolition de l’esclavage, construit en 1883 qui contient une collection de sculptures romaines et égyptiennes, de porcelaines ainsi que d’objets liés à l’esclavage et à la traite des noirs. Le musée l’Herminier construit en 1873 pour abriter la chambre d’agriculture de Guadeloupe qui contient des collections botaniques et zoologiques de la famille l’Herminier ;
  • Le mémorial ACTe, aussi appelé centre caribéen d’expressions et de mémoire de la Traite et de l’Esclavage, lieu de mémoire dédié à l’esclavage situé dans une ancienne usine sucrière.
Pointe-à-Pitre

Vous allez à Pointe-à-Pitre? Profitez-en pour découvrir le reste de Grande-Terre!

Écrire commentaire

Commentaires : 0