Que faire dans le nord de la Réunion?


Le nord de l’île de la Réunion est l’endroit idéal pour visiter une des nombreuses plantations de vanille, une usine de cannes à sucre ou un des temples tamouls. 

Temple du Colosse de Saint-André à la Réunion

Que faire dans le nord de la Réunion : Visiter le temple Tamoul de St André

Temple du colosse à Saint-André à la Réunion

La Réunion comporte quelques temples tamouls, notamment dans le nord et l’est de l’île. La présence des Indiens à la Réunion remonte au XVIIème siècle. Dans un premier temps, les Indiens qui arrivent à la Réunion sont des esclaves. Puis, au XIXème siècle, de nombreux Indiens immigrent à la Réunion pour travailler dans les champs de cannes à sucre. La majorité de ces Indiens provenait du Tamil Nadu, état du sud de l’Inde. Ils sont appelés les Malbars.

 

Aujourd’hui, la religion hindouiste est pratiquée par 7% de la population à la Réunion.

Temple du colosse à Saint-André à la Réunion

Le temple en photo est celui du Colosse de Saint-André.

 

La ville compte deux autres temples : le temple Mardévirin et le temple du Petit Bazar.

Les autres temples tamouls de la Réunion sont :

 

  • Temple des casernes à Saint-Pierre
  • Temple du Gol à Saint-Louis
  • Temple Kalikambal à Saint-Denis
  • Temple de Morange à Saint-Benois
  • Temple de l’Union à Bras-Panon

Que faire dans le nord de la Réunion : visiter la plantation de vanille Roulof à Saint André

Vanille

La vanille, découverte par les Espagnols lors de la conquête du nouveau monde est très vite appréciée en France. Sa culture nécessitant un climat chaud et humide, il est décidé de l’introduire à la Réunion en 1819. Mais, sans l’insecte du Mexique permettant sa pollinisation, sa culture échoue. En 1841, un jeune esclave, Edmond Albuis découvre à la Réunion le procédé de pollinisation encore utilisé aujourd’hui. L’île devient alors le premier producteur mondial de vanille.

Le procédé de pollinisation consiste, pour faire simple, à regrouper les organes sexuels mâles des organes sexuels femelles. C’est un travail minutieux : chaque fleur doit être fécondée à la main et la fécondation ne peut se faire que lorsque la fleur éclot. Les cultivateurs ne disposent que de quelques heures dans la journée pour le faire.

Il faut ensuite attendre que la fleur pollinisée donne naissance à une gousse de vanille. Pour cela, la vanille passe par plusieurs phases :

  • Bain d’eau chaude à 60°
  • Étuvage : les gousses sont maintenues au chaud dans des couvertures
  • Séchage
  • Affinage : les gousses sont mises dans des malles en bois
  • Tri et conditionnement

 

En tout, ces différentes étapes durent 10 mois. 

Que faire dans le nord de la Réunion : découvrir la culture de la canne à sucre

La culture de la canne à sucre a été introduite au XIXème siècle à la Réunion. Elle a progressivement remplacé la culture du café puisqu’elle est plus robuste pour faire face aux cyclones. La canne à sucre, en plus d’être à l’origine de la fabrication du sucre, est utilisée dans la fabrication du rhum avec la mélasse. Ses feuilles servent à nourrir les animaux et la bagasse (paille issue du déchiquetage) permet d’obtenir de l’énergie. La canne à sucre assure ainsi 25% de la production d’énergie de la Réunion.

Avec 90% de la production exportée, la canne à sucre est le premier produit d’exportation de l’île. 

 

C’est donc tout naturellement la principale ressource de la Réunion et elle représente à elle seule 65% des exportations de l’île soit 150 millions d’euros. 

Canne à sucre à la Réunion

Écrire commentaire

Commentaires: 0